ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Chroniques CD flux RSS - updates - pavillon 666


HELLLIGHT
Funeral doom / the light that brought darkness [ 2012 ]

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
ORIGINALITE


TECHNIQUE


PRODUCTION


EMOTION


 

NOTE des lecteurs

NOTE MOYENNE : 0 / 10
Nombre de votants : 0

Pays
Style Funeral doom
Format CD Album
Durée 134.00
Infos Double album réédition
Interview
 
Réalisée le : 03 juillet 2012 | Chroniqueur : MazaK

Les brésiliens de HELLLIGHT font bizarrement les choses. A peine deux années après la sortie de l’album « Funeral Doom », ils rééditent celui-ci avec en supplément « The Light That Brought Darkness » (cd sorti, lui aussi, il n’y a pas bien longtemps). Drôle de méthode de la part du groupe ou décision du label ? Bref, les mystères et fantaisies du marketing…
Le premier disque, comme son nom l’indique sans aucune ambivalence, propose un Doom funéraire. Pour vous décrire l’ambiance, le tempo ici ne dépasse jamais le 60 bpm et la musique de HELLLIGHT est entièrement dédiée à l’obscurité, aux riffs rampants et pachydermiques, à la lourdeur la plus écrasante… Les amateurs du style sont nombreux et sont généralement très exigeants concernant ce type de métal qui ne supporte pas les approximations et les maladresses. Seulement voilà, en dépit des qualités indéniables des musiciens, le combo ne possède pas l’originalité suffisante et s’embourbe dans une redite souvent pénible. Le chant, tantôt « growlé », tantôt clair, révèle vite ses limites. Pas toujours juste et hyper redondant. Les structures sont récurrentes et sans grande surprise. Seuls certains soli apportent de l’intérêt à l’album. De prime abord, le second disque laisse présager quelque chose de plus intéressant. Effectivement, hormis une composition du groupe (bien longue et pas franchement passionnante), celui-ci est composé de reprises : une de BLACK SABBATH, un titre de DANZIG, un de NEIL YOUNG, le « Confortably Numb » du FLOYD, un petit BATHORY et un QUEEN. La liste est alléchante et reconnaissons que le groupe s’attaque à du culte de chez culte.
Malheureusement, l’ensemble tombe à plat et, à l'exception de la reprise de Neil Young, HELLLIGHT n’arrive pas à retranscrire la magie de ces titres. Le chant y est pour beaucoup ! Il faut dire que s’attaquer à des voix aussi magiques que celles de Freddy Mercury, Ronnie James Dio et Waters/Gilmour relève d’une audace qui ne peut se solder que par un quasi « suicide » artistique ! Moyen !



Imprimer / Partager :
stats - vues 572 Vues

Contact label http://solitude-prod.com/
Contact groupe http://www.helllight-doom.com/ http://www.myspace.com/helllight

Autres chroniques du groupe
HELLLIGHT - ...And Then the Light of Consciousness Became Hell... HELLLIGHT - No god above, no evil below
 


 Informations
 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com