ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Chroniques CD flux RSS - updates - pavillon 666


TANKARD
A girl called cerveza [ 2012 ]

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
ORIGINALITE


TECHNIQUE


PRODUCTION


EMOTION


 

NOTE des lecteurs

NOTE MOYENNE : 0 / 10
Nombre de votants : 0

Pays
Style Thrash metal
Format CD Album
Durée 48.49
Infos
Interview
 
Réalisée le : 05 juillet 2012 | Chroniqueur : daills

Avant de continuer à lire cette chronique, je me dois de vous rappeler que l’alcool est à consommer avec modération. Ce petit rappel étant fait, vous pouvez à présent vous installer confortablement dans votre transat, un petit diabolo houblon bien frais à la main et pour accompagner votre rafraîchissement, je vous propose un bon album de thrash metal. TANKARD me paraît particulièrement adapté au menu pour deux raisons : la première étant que TANKARD signifie ‘chope’ en anglais, la seconde découlant de la première est que ce groupe définit sa musique comme de l' ‘Alcoholic Metal’.
La pochette et le titre de leur nouvel album ‘A Girl Called Cerveza’ résument toute la philosophie du groupe ; vous l’aurez compris, nul besoin ici d’une analyse de texte littéraire.
Alors, dégustons maintenant cette nouvelle cuvée.

Première gorgée avec ‘Rapid Fire’ : ça pétille et explose en bouche, l’effet est rapide et vous secoue directement le cortex. TANKARD distille, sans surprise, un thrash ‘old-school’ tout au long de l’album.
C’est souvent speed : ‘A Girl Called Cerveza’ (véritable hymne à la bière !), les guitares sont très ‘heavy’ à l’instar de ‘Rapid Fire’ et son petit riff à la MAIDEN. Sur ‘Not One Day Dead’, TANKARD se fait plus ‘groovy’ et fait penser à ANTHRAX.
Techniquement, tel un maître brasseur, le groupe prouve toute l’étendue de son talent. Les nombreux soli de guitares illustrent parfaitement ce thrash typé 80’s. Le chant de ‘Gerre’ est peu agressif mais toujours très expressif . Le son est bon, tout en gardant bien ce petit côté ‘sec’ et ‘crade’ qui confère à TANKARD des accents ‘punkys’.
Lors de courts instants, TANKARD arômatise son breuvage, le ‘sucre’ pour le rendre plus digeste : les intros de ‘Son Of A Fridge’, ‘Running on Fumes’, ou la touche féminine apportée par DORO sur ‘The Metal Lady Boy’. Mais rapidement, le groupe accélère pieds au plancher pour retourner à un thrash très speed.

Alors, certes, cet album n’apporte rien de bien nouveau, ni dans le thrash metal, ni même dans la discographie déjà bien fournie de TANKARD ; cependant, la dernière goutte terminée, pas de goût désagréable en bouche, ni de digestion difficile, mais l’irrésistible envie de remettre ça ; alors, puisqu’il s’agit bien là de musique, on peut le dire : à consommer... sans modération.



Imprimer / Partager :
stats - vues 511 Vues

Contact label http://www.nuclearblast.de/fr/
Contact groupe http://www.tankard.info/ http://www.myspace.com/tankardfrankfurt

Autres chroniques du groupe
TANKARD - The beauty and the beer TANKARD - Thrist
 


 Informations
 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com