ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Chroniques CD flux RSS - updates - pavillon 666


VIRIGIN STEELE
Life among the ruins [ 2012 ]

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
ORIGINALITE


TECHNIQUE


PRODUCTION


EMOTION


 

NOTE des lecteurs

NOTE MOYENNE : 0 / 10
Nombre de votants : 0

Pays
Style Heavy-metal, hard rock
Format CD Album - Digipack
Durée 54.12
Infos Ré-édition 2CDs de l'album sorti initialement en 1993
Interview
 
Réalisée le : 07 juillet 2012 | Chroniqueur : Nebelgesang

Alors que les fans des légendaires VIRGIN STEELE attendent fébrilement des nouvelles du 14ème album… et espèrent plus ou moins secrètement qu’il tutoiera les sommets de la courbe sinusoïdale sur laquelle chemine le groupe depuis plusieurs années… le label allemand SPV/Steamhammer prend l’initiative de rééditer « Life among the ruins », cinquième album des New Yorkais, initialement sorti en 1993, dans une version digipack contenant toute une flopée de bonus… Que le chaland soit ainsi rassuré : curieux ou confirmé, il sera gavé jusqu’au fond de l’iléon terminal.

Cela dit, ne passons pas par quatre chemins : si vous vous attendez au heavy metal épique et guerrier, auquel il est légitime de penser en évoquant le nom de VIRGIN STEELE, « Life among the ruins » risque de grandement vous décevoir. En effet, après cinq ans d’absence, (« Age of consent » datant de 1988) notre quatuor a temporairement délaissé le style cheveux gras et peaux de bêtes pour interpréter une sorte d’hard rock mélodique, bluesy, parfois hard-FM beaucoup plus calibré et en vogue dans les années 1980 Outre-Atlantique. Grossièrement, cet album résonne comme un mélange du WHITESNAKE de la fin des années 80’ et de VAN HALEN. Et cette « transition » est d’autant plus surpenante, et a d’autant plus désarçonné les amateurs et auditeurs divers, à l’époque… qu’un an plus tard, ayant probablement entendu la critique… ou l’indifférence globale des fans… VIRGIN STEELE revenait en grande pompe avec leur magistral et désormais classique « Marriage of Heaven and Hell, part I ».

Mais, concentrons-nous donc sur cette étrangeté de 54 minutes, aux compositions efficaces, immédiates… mêlant tout aussi bien des riffs heavy et hard rock, rythmés, cadencés et mélodiques… avec leur mid-tempo qui transpire le cuir (« Sex Religion Machine » ou l’excellent « I dress in black (Woman with no shadow) »)… et sur lesquels la basse ronronnante du nouveau venu, Rob DeMartino, ou la voix puissante de David DeFeis font merveille … aux inspirations hard fm… résonnant aujourd’hui comme des réminiscences quelque peu vieillies de la scène des années 80… et comme sa tension vers une mièvrerie parfois peu ragoutante (le titre « Love is pain », et les quelques ballades telles que « Never believed in Good », avec son synthé plaintif, ou encore « last rose of summer » en sont des monuments mal dépoussiérés qui, par moments, pourront arracher quelques larmes et automatismes pavloviens de levers de briquets…).

Ne soyons toutefois pas injustes ou trop sévères… cet album n’est pas mauvais… loin s’en faut. Il recèle même quelques tubes en puissance pour les metalleux des plages (« Crown of Thorn », « Snakeskin Voodoo Man » ou encore « Jet Black »), et possède une armature solide. Il plaira par ailleurs très certainement aux nostalgiques du bon vieil hard rock calibré, bien fait et simplement réalisé… avec ses quelques leads et solos décomposant la gamme pentatonique avec verve (encore une fois, le travail de composition d’Edward Pursuino, à la guitare, est à souligner).

La tripotée de bonus, qu'il s’agisse des nombreuses versions acoustiques, ou du second cd contenant 20 titres : des reprises, quelques nouveautés (« When the levee Break », « My Mourning Clothes », « Mambo sun »…), constituera enfin un argument de poids en faveur de l’écoute et de l’investissement.

En un mot comme en cent, l’initiative de SPV/Steamhammer est donc louable, après la réédition de « Noble Savage » en 2011, et permettra à ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de mettre la main sur les albums originaux de se rattraper… avec, à la clef, un nombre de surprises non négligeables.



Imprimer / Partager :
stats - vues 310 Vues

Contact label http://www.spv.de/
Contact groupe http://www.virgin-steele.com/ http://www.myspace.com/virginsteele

Autres chroniques du groupe

 


 Informations
 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com