ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Chroniques CD flux RSS - updates - pavillon 666


KIMAERA
Ebony veiled [ 2006 ]

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
ORIGINALITE


TECHNIQUE


PRODUCTION


EMOTION


 

NOTE des lecteurs

NOTE MOYENNE : 0 / 10
Nombre de votants : 0

Pays
Style Doom / death atmo
Format
Durée 51.36
Infos
Interview
 
Réalisée le : 11 octobre 2006 | Chroniqueur : S.Y.L.

Etre compositeur de doom métal ne doit pas toujours être facile au Liban, mais la chose n’est pas passée inaperçue aux yeux de Stygian Crypt productions qui auront donc l’honneur d’être les premiers à révéler le groupe Kimaera, et à nous faire découvrir Ebony Veiled, premier album après l’unique single « God’s wrath » réalisé en 2004.

Après un premier titre très court servant d’introduction, lent à souhait aux accents très doom vieille école (et avec un chant d’outre tombe particulièrement énorme !) Kimaera révèle ensuite son vrai visage, mélangeant à ses compositions des passages death plus rapides (avec une rythmique très motivée et des riffs limite black sur certains titres) mais toujours lourds, et surtout en abusant avec succès des synthés, utilisés aussi bien en fond accompagnement dans les parties rapides qu’en fond sonore dans les parties de transition plus lentes. Le décor de « doom death atmosphérique » est alors planté, mais les choses ne s’arrêtent pas là car Kimaera possède d’autres atouts.
En premier lieu, un emploi constant de violons, qui, si leur apparition dans le doom n’est pas nouvelle, apporte la véritable marque de fabrique du groupe (le dernier et superbe titre 8. « Ebony veiled » avec violons et chant parlé rappelant avec joie My Dying Bride !). Mais violons et pianos, souvent en duo avec une jolie basse, ne sont pas les seuls outils utilisés pour véhiculer une musique riche en éléments émotionnels : la superbe voix claire de Sabine y est également pour beaucoup et les duos chant clair féminin et chant death (toujours aussi caverneux et franchement balaise) font merveille (tendez l’oreille sur 4. « The day of innocence died »).
Le batteur ne se contente pas non plus d’un rythme basique à la limite de la syncope et sait varier le tempo, maniant les baguettes avec talents, et se distinguant lors d’apparitions solos guitare/ batterie du meilleur effet (et tout en touché sur 6. « God’s wrath »). Et lorsque tous ses éléments se combinent, Kimaera parvient à composer des morceaux particulièrement élaborés, alternant douceur et violence, mélancolie et puissance, le tout dans la volonté évidente de véhiculer ces émotions. Sacré album que ce « Ebony veiled » !

Un disque sachant utiliser au mieux toutes les influences et permettant à chaque musicien de s’exprimer pour aboutir à un résultat brillamment composé et des plus convaincant. Voilà qui prouve également que le métal n’a pas de frontière ! souhaitons donc bonne route à Kimaera, en espérant les recroiser et que le départ récent de leur chanteuse ne nuise pas à leurs futures créations.



Imprimer / Partager :
stats - vues 1153 Vues

Contact label http://stygiancrypt.cjb.net
Contact groupe http://www.Kimaera.org http://www.myspace.com/Kimaeraband

Autres chroniques du groupe
KIMAERA - Solitary Impact
 


 Informations
 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2017 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com