ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews Concerts   flux RSS - updates - pavillon 666


DEVILDRIVER

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE du CONCERT

[ Lire la CHRONIQUE ]
Lien groupe http://www.myspace.com/devildriver
Audio / Video
Mise en ligne le : 03 janvier 2011 | Intervieweur : Hellbangeuse | Traducteur : Hellbangeuse

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) C'est votre troisième tournée européenne depuis la sortie de "Pray for Villains", donc en moins d'un an et demi. Comment explquez vous cette intense activité?

Dez (Chant) : On aime être en tournée plutôt que de rester chez nous. Et puis nous ne sommes jamais venus en tête d'affiche, on est venu pour...
John (Batterie) : Non, on a fait un co-headline avec Behemoth. On est venus à Paris puis dans d'autres salles en France et ensuite nous sommes revenus pendant les festivals et on est allés à Lyon.
Dez : C'est donc actuellement notre première véritable tournée en tête d'affiche depuis quelques années.



2) Vous avez joué un peu partout dans le monde depuis cette dernière sortie, comment faites-vous pour rester en bon état physique et mental au milieu de tout cet excitement?

John : Nous sommes suffisamment chanceux. On tourne pendant quatre ou cinq semaines et ensuite nous avons souvent quatre semaines de libre. On tourne, on se repose, on tourne on se repose et nos n'avons jamais eu à faire quoi que ce soit qui ressemble à trois mois sur la route ou du moins depuis très longtemps. C'est donc comme cela que nous fonctionnons.
Dez : Si tu as un peu de temps pour la famille, alors tu vas bien. Juste un peu de repos et ensuite de retour sur la route.
John : Quand tu tournes depuis huit ou neuf semaines tu commences à te sentir tout simplement misérable, à vouloir rentrer chez toi et ne plus voir la tournée pour ce qu'elle est, quelque chose de cool.
Dez : Vrai.



3) Ce qui me choque presque est le fait que vous ne passez jamais beaucoup de temps sur les routes françaises et que vous semblez éviter de jouer à Paris ou de grandes salles françaises. Est-ce que le marché n'est pas aussi bon en France que dans les autres pays européens?

Dez : Oh non, le marché Francé est excellent. Les concerts que nous avons fait, même à Paris, tout au lond
g de ces années ont été incroyables. Je pense que nous essayons de passer par tous les endroits où nous n'avons jamais encore joué et quand nous reviendrons pour une nouvelle tournée en headline, nous allons en faire une complètement Française et nous assurer que nous jouons absolument partout. Mais d'abord nous devons couvrir tous les endroits, ce que nous faisons aujourd'hui et ensuite revenir pour tout faire d'une seule traite. Mais nous n'évitons pas Paris, au contraire, on aime Paris!
John : Si mes souvenirs sont corrects, nous avions dû annuler un concert à Paris puis nous avions eu une date de remplacement qui a également été annulée. Peut-être que cela a été le début d'une mauvaise réputation ici, mais nous n'évitons pas Paris qui est même l'une de nos villes favorites. Quand on réserve pour une tournée, l'agent nous dit "ce sera comme cela" et il a ses raisons...
Dez : Parfois on ne peut pas garder la salle où l'on veut jouer, parfois c'est déjà réservé, d'autres c'est en dehors de l'itinéraire et comme on est seulement là pour un mois, on ne peut pas aller où on veut...



4) Comment avez-vous assuré ces grands concerts de l'été dernier : le Sonisphere et le Ozzfest en jouant pour les deux avec des groupes légendaires? Qu'avez-vous resenti?

Dez : On a adoré! C'est forcément quelque chose de super de pouvoir jouer avec ce genre de groupes. Cela vous laisse quelque chose dans l'esprit et sur la liste des choses que vous avez faites dans votre vie et c'est toujours un plaisir. Le Ozzfest était un grand moment mais le Sonisphère était encore meilleur. On espère revenir au Sonisphère l'année prochaine.



5) Et pensez-vous jouer au Wacken ou...?

Dez : Nous ne savons pas. Rien n'est encore décidé, mais je sais que nous n'allons pas avoir beaucoup de temps libre l'année prochaine. Nous avons juste six ou sept jours entre les tournées donc cela va être très très rempli donc il n'y a aucun doute que nous allons beaucoup jouer.



6) En dehors de l'aspect scénique, vous avez également été très actifs cette année notamment Jeff Kendrick qui critique maintenant des films d'horreur et propose des cours de guitare en ligne. Etes-vous des hyperactifs?

Dez : Hyperatifs?! Tu sais, je pense seulement que quand ce gars est chez lui il aime enseigner la guitare aux gens. Pour ma part, la réponse est la même, je suis hyperactif. J'ai besoin d'être sur la route.
John : Quand je suis à la maison, j'essaie seulement de me concentrer sur ma vie en dehors des tournées, de ne pas apporter son atmosphère chez moi et de me reposer pour être en forme pour la prochaine tournée. J'essaie de sortir de la routine.
Dez : Pareil. C'est une question de vision à long terme.



7) Autrement, vous semblez proches de sortir un DVD, le premier pour vous, car on peut déjà en voir quelques extraits sur votre site internet. Pouvez-vous nous en dire plus? Comment pensez-vous présenter cet objet, connaissez vous sa date de sortie?

Dez : Non, nous ne le savons pas.
John : C'est encore en chantier.
Dez : On ne peut pas encore décider de la date de sortie, de ce que nous voulons faire ou comment nous voulons le faire. On essaie de le faire nous même et c'est pour cela que beaucoup d'extraits sont déjà en ligne sur devildriver.com . Il y en aura peut-être plus mis sur le DVD qui sortirait plus tard mais nous ne le savons pas encore et nous devons voir ce qu'il en est avec notre label. Mais tout le monde pourra un jour voir ces huit ou neuf ans de films.



8) Pendant que je parle de vos prochaines sorties : où en est "Beast"? J'ai lu qu'il était en ce moment même mixé par Andy Sneap en Grande Bretagne. Vous semblez également très fiers de cette nouvelle production : est-ce vrai? Que pouvez-vous nous dire dessus?

John : Le mix est maintenant terminé depuis une semaine. J'ai dit auparavant que "Pray for Villains" était une sortie de... nous avons essayé certaines choses qui étaient quelque peu en dehors du style de Devildriver, des tournures plus rock et des choses dans le genre avec des parties plus mélodiques qui n'existent absolument pas sur ce nouvel album. Depuis le début de sa composition, nous avons décidé que nous voulions réellement un son qui était plus meurtrier, plus violent. Notre but était de sonner sans concession et de ne pas trop tenter d'expérimentations. C'est un CD qui est plus dans la lignée de "The Last Kind Words", c'est du moins comme cela que je le ressens.
Dez : C'est intense tout du long. Meurtrier est un bon mot pour le décrire, il est intense. J'ai fait cette citation que je ferai encore et encore : c'est l'album qui va botter les fesses de nos concurrents, botter les fesses des autres groupes. Cet album est sans concession du début à la fin. Je suis si fier de ce CD et impatient qu'il arrive enfin.



9 ) Sur "Pray for Villains, les paroles et l'esprit de l'album paraissaient plus aboutis. Peut-on dire que sur "Beast" vous avez mixé l'esprit de "Pray For Villains" avec la violence de "The Last Kind Words"?

Dez: Oui, les paroles sont meurtrières sur "Beast" tout comme la musique. On veut juste éviter de refaire deux fois le même album; d'ailleurs les musiciens ne produisent jamais deux fois la même chose. Je pense que c'est une bonne chose chez Devildriver : chaque album est différent et explore de nouveaux sentiers, retourne sur ceux que nous avions déjà ouverts, ré-ouvre des portes et c'est tout ce que représente "Beast", une combinaison de tout cela.



10) Est-ce que le processus de composition a évolué entre "Pray for Villains" et "Beast"? Qu'est-ce qui vous a inspiré pour ce nouveau CD?

John : Mmm, je n'avais absolument pas d'inspiration pour faire quelque chose d'inspiré! Je ne me sentais pas de m'occuper d'essayer de faire quelque chose de complètement différent. J'avais juste envie d'être le plus brutal possible. Je n'ai pas essayé d'inventer des riffs qui ne sonnaient comme personne d'autre et tout ce blabla, je voulais un album purement agressif. Depuis le premier jour, j'essayais de ne pas aller chercher d'idées ailleurs, mais plutôt de penser à ce que chaque metalleux aime entendre et que nous savons tous.
Dez : Retourner aux racines de Devildriver. J'ai mis beaucoup de moi-même là-dedans, voilà pourquoi c'est un album noir, haineux et colérique, ce qui est un aspect formidable pour du Metal. C'est l'endroit sur Terre dans lequel on peut exprimer ce genre de sensibilité vous savez. C'est plutôt dur de voir la colère dans les peintures et autres, mais avec la musique c'est possible. Avec les autres genres d'arts ce n'est pas aussi intense. Et la musique est si intense...



11) John, as-tu également continué de composer les parties de guitares?

John : Oui, quoi qu'il arrive dans la vie, la guitare est toujours ma seconde femme. Je ne cesserais donc jamais d'en jouer.
Dez : Ta troisième femme alors parce que tu es marrié! (rires)
John : C'est vrai. Oui, je prends toujours du plaisir à y jouer et puis la batterie n'est pas toujours un instrument très pratique chez soi alors quand je suis dans le salon je fais plutôt de la guitare. Et puis j'aime contribuer à la chose : je n'aime pas passer pour le mec qui ne fait rien du tout.
Dez : Je crois que John, spécialement sur cet album, a composé peut-être jusqu'à 70% des parties de guitare et les a également jouées sur le CD. Il y a aussi joué entre 60 et 70% de la basse. C'est un musicien très doué et talentueux d'autant plus qu'il peut jouer à la fois à la basse, à la guitare et à la batterie. Je pense que créativement sur cet album il s'y est plongé entièrement et avait en plus une vision d'ensemble par rapport à nous. C'est pourquoi il y a autant de créativité sur les parties de ces trois instruments et tout cela montre que "Beast" est un CD complètement différent de tout ce que nous avons fait jusqu'à présent.

Merci beaucoup pour cet interview.
Dez : De rien!




original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1)
It's your third European Tour since the release of Pray for Villains that is to say in less than one year and a half. How do you explain your being so active?

Dez : We like to tour. We rather tour than sit home. We'd never really came here for a called headline for Pray for Villains, we came over for...
John : No, we did a co-headline with Behemoth. So we did Paris and then we did... a few venues in France and then we came back with festivals and we did Lyon, France and...
Dez : This is our first basic headline right now in these late years.

2)
You've been playing all around the word since that release, how did you manage to keep sane and well in the midst of all this excitement?

John : We are lucky enough. We do four or five weeks on and then probably about four weeks off. And it's gonna go and stop and we never had to do anything that was three months in the road, we haven't had to do that for a while so that's pretty much how we are doing.
Dez : If you have a little bit time off for the family, then you're good. Just a little bit time off and then go back on the road.
John : When you're eight-nine week on, you start just being miserable and missing home and not really seing tour for what it is, which is fun.
Dez : True.

3)
What really strikes me is the fact that you never spend much time touring in France and that you seem to avoid playing in Paris or big venues. Is the market not going as well in France as in the other European countries?

Dez : Oh no, the market in France is amazing for us. The shows that we've done, even in Paris, the shows that we have done over the years had been incredible I think that what we are trying to do is hit every place where we haven't played yet so that when we come back on another headline-run we are gonna do a all French one and make sure we hit everything. But first we have to cover all the space and everywhere, today we are at and then we'll come back and put it together. But we haven't been avoiding Paris, we love Paris.
John : If my memories have been correct, we had to cancel a show in Paris then we had a make-up date for it and that got cancelled as well and so maybe that's the start of a bad reputation here but we're not avoiding it and we love Paris, who is one of our favorite city. When you book a tour you're agent goes "here is what it is", and they have the reason for it..
Dez : Sometimes you can't keep the room you wanna play, sometimes it's booked, sometimes it's way out of the way, only here for a month so where do we wanna cover?


4)
And how did you perform these big gigs in the past summer : the Sonisphere and the Ozzfest both playing with legendary bands? How did you feel about it?

Dez : Loved this!This is a good thing whenever you can play with those kind of bands. It's just put something in your mind and on your list of what you've done in your life and it's always a pleasure. Ozzfest was a great time, Sonisphere was even better, Sonisphere was amazing. We hope to be back on the Sonisphere next year.

5)
Are you planning to play at the Wacken or...

Dez : We don't know. Nothing is solidified but I know that we are gonna have much time off next year. We only have six or seven days between tours so it's gonna be very very full so I have no doubt that there will be many playings...


6)
Out of the stage aspect, you've been very active for the band this year. For example Jeff Kendrick now reviews some horror movies and offers online guitar lessons. Are you guys hyperactive or what?!

Dez : Hyperactive?! You know I just think that when this guy is at home he likes to teach people guitar and I do think as well and the answer is yes : I am hyperactive. I need to tour.
John : When I'm home I just try to focus on my life off the tour, try not bring tour atmosphere home and try to get myself healthier for the next tour. I try to get the routine off.
Dez : Same thing. For the long run you know.

7)
More seriously, you are close to release a live DVD (the first of yours) and we have already been able to see some exctracts of this item. Could you tell us more about it? How would you present this item, do you already know its release date?

Dez : No we don't.
John : It's on raw, again.
Dez : We can't decide when to pull it out or what wz guys wanna do so or how we wanna do it. We are going to put it on ourselves so a lot of have been online right now on devildriver.com. There may be a lot more put on the DVD and released later but we don't know, we have to see what's happening with the record label at this point right now. Overtime though everyone is gonna see all of these 8 or 9 years of video.

8)
While I'm talking about your future releases : how is going the Beast? I've read that it is currently being mixed by Andy Sneap in Britain. You also seem quite proud of this new product of yours : is it true? Are we going to headbang again and again?! What can you tell us about this?

John : It's getting mixed by... it's done now. Just got finished like a week ago. And it's more of a, I said before that "Pray for Villains" was kind of like... we attended certain things that was a little bit outside the box for Devildriver, turns of rock and stuff like that and more melodic parts and stuffs and that's just really not existing on this next record. Since the beginning we decided we really wanted some noise that was cut-throat, for violent. That was the goal to have a relentless vibe to it and not experiment so much. So it's a real kind of "The Last Kind Words", kind of record time 10. That's what I feel.
Dez : It's intense all the way through; Cut-throat is a great word, it is intense. I made this statement which I mean is a brage statement and I'll make it over and over again : this is the one to let scare the piss out of our rivals, scare the piss out of other bands. This record is , when you hit, when you pull it out it's relentless from start to finish. I'm so proud of this record I can't wait it to come down.


9)In "Pray for Villains", the lyrics and your mind sounded more profounds. Could we say that you've mixed the good lyrics of "Pray for Villains" and the violence of "The Last Kind Words"?

Dez : Yeah, the lyrics are deadly on "Beast" and the music is violent on "Beast". We just don't wanna make the same record twice ever and the musicians never seem to deliver the same record twice. I think that is a really good thing with Devildriver, every record is different and every record explores new bound areas or goes back to bound areas where we used to live and reopens doors and that is what "Beast" is all about, I think that is a combination of everything.


10)
Did your composition process evolve between Pray for Villain and Beast? What inspired you, the band, for this new CD?

John : Mmmm, I was completely uninspired to try to do something very inspired! I didn't feel like attending to try to do something that was like completely different. I was like to be fucking brutal. I wasn't trying make riffs that just didn't sound like anybody else, everything like that; I wanted a real fucking aggressiv record. Since Day 1, I was trying not to think outside the box, trying to think inside what every Metalhead likes that we all know.
Dez : Go back to the root of Devildriver. I got a lot off my chest. So it's a very pissed-off, hateful, angry record, which is great in Metal. It's the place in Earth where you can release that kind of vibe, you know. It's kind of hard to see anger and all this in paintings or other things like this but in music you can. In the other kinds of art it's not so intense. And this one is just intense.


11)John, did you compose some guitar parts again on this record?

John : Yeah, whatever happens in life, the guitar is my second wife. So I'll never put it on
Dez : Third wife because you're married! (laughs)
John : True. Yes, that's something I'm always enjoying. Playing drumms is more an ass-hole occupation when you're home, so on the living room I rather play guitar and I always do that. And I love contributing to stuff. I don't like just being the guy that doesn't do anything.
Dez : John I think, on this record especially, he composed maybe 70% of the guitar and played it on the record and played, I would say, 60 to 70% of the bass on the record. So he is a very gifted and talented musician. The fact that he can play bass and guitar and drums makes that he is a very talented guy. I think creatively on this record too he put his head in it, he had a vision beyind all of us on this one. So that's why so much creativity within the "Beast" on his part with all three of those intruments and it just shows it's a completely different record than anything that we've made.



Thank you very much for this interview.
Dez : You're welcome.

Imprimer / Envoyer :
stats - vues ( 1555 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com