ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


SMOHALLA

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
SMOHALLA - review
Lien groupe http://www.smohalla.fr.nf
Audio / Video

Mise en ligne le : 26 janvier 2007 | Intervieweur : BALTACK | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut Smohalla, pouvez vous nous présenter votre line up actuel? Comment vous êtes vous rencontré ?

slo: Le line-up actuel est composé de Camille, A.l et moi même. Nous nous connaissons depuis un certain nombre de temps, plus de 10 ans pour ce qui est d'A.l et moi, et nous avons commencé la musique ensemble. Nous avions dans le temps un projet d'ambiant, Ordo Templi Orientis, et je pense que sur certains points Smohalla est en quelque sorte l'héritier de ces balbutiements. Quant à Camille, on s'est rencontré via un très bon pote, Yan, qui s'occupe du fanzine Times of Grace. Ce mec est une véritable bible musicale, un véritable passionné, et je ne saurais vous conseiller de commander son zine. Le numéro 2, dans lequel nous figurons, sort bientôt d'ailleurs, agrémenté d' une compil CD. Leur adresse: www.timesofgrace.com.


2) Vous avez un grand nombre d’influences tiré de différents courants musicaux et d’environnements opposés. Comment faite vous pour digérer tout ça et l’inclure dans votre musique ?

slo: Pour moi il est tout simplement normal de proposer un son qui résulte d'influences diverses et variées, et d'y ajouter son empreinte. C'est, entre autre, ce qui donne l'aura d'un groupe. Et c'est aussi ce qui pour moi différencie l'art de l'artisanat, ce qui fait avancer les choses. Par ailleurs, au niveau des structures, un groupe autrichien a avec son premier album (je n'aime pas la suite..) eu une grosse influence dans la structure de mes compositions: Golden Dawn, qui pouvait à la fois proposer des morceaux répétitifs et très bien arrangés, mais surtout des titres très riches et parsemés de multiples coupures. Sur "the Art of Dreaming", un grand nombre de style est abordé, black metal, musique electronique, musique classique, ambiant, musique traditionnelle et médiévale.. Et pourtant, malgrès des changements plus que radicaux, l'album est homogène, d'une part parceque les musiciens ont leur propre style de jeu, d'autre part parce que le talent de composition est bien là, aussi instinctif et virulent que construit et intelligent.

Tout ça pour dire qu'on a pas besoin de faire un effort de "digestion" pour fournir des compositions riches en style et en ambiances différentes, quand on a l'esprit ouvert, c'est tout simplement naturel..
A.l: De toute façon je ne pense pas que nos influences soit opposées, au contraire même elles seraient plutôt complémentaires. Mais la différence majeure avec certains autres groupes de la scène, notamment black metal, c'est que le concept est différent, et requiert ainsi d'autres ambiances, donc d'autres genres musicaux que ceux habituellement associés. En effet nous ne ne sommes pas figés dans un courant musical, nous piochons ça et là les éléments qui permettent de nous exprimer et de faire partager une vision. Nous ne sommes pas dans l'optique de coller à tel ou tel mouvement.


3) Pouvez vous nous présenter le concept textuel de « Smolensk Combustion » ?

slo: "Smolensk Combustion" n'est pas un concept album, même si les centres d'interêt du groupe gravitent autour des même thèmes, chaque titre aborde un sujet différent. "Astral Cynicism" traite du declin de la matière, ou comment un animal terrestre plus évolué que les autres a cru pouvoir s'opposer à l'infini, à l' antimatière qui finira par dévorer son univers, avec pour seules armes sa conscience et son intelligence. Mélangez les deux, vous obtiendrez l' âme, encore une illusion qui découle des mensonges perpétrés par les religions.. Ce titre raconte comment des morts ont réclamé en vain leurs esprits au grand cosmos pour pouvoir exister et se réincarner. Malheureusement, après la mort, la seul évolution que l'homme puisse connaitre est sa mutation en poussière et l'univers ne peut écouter les plaintes d'aucune créature..

"Legion of Waves" raconte une vision, ou chaque vague d'un rivage perdu se materialise en une créature difforme et gigantesque, jusqu'à former une armée de démons d'eau. Le titre raconte la naissance et la marche de cette legion obscure. Il n'y'a pas de message écologique caché dans ces textes, la nature ne frappe jamais pour se venger, elle n'obéit à aucune règle lié au manichéisme. "Distant Vision" développe un univers plus abstrait, une sorte de suite d'images qui n'ont de lien que leur absurdité et leur grotesque, tout comme sur "the Winds still Rise" qui est le récit d'un rêve..
"Reine des Vallées" et "Dead but Dreaming" sont deux hommages rendus à deux grands ecrivains du rêve, respectivement Blake et Lovecraft, qui s'appuient sur leur texte pour aller chercher ce qui nous interessait.




4) Comment s'est déroulé l'enregistrement de votre demo ? Etes vous satisfaits du résultat ?

slo: La batterie a d'abord été improvisée, puis je me suis penché sur la composition des guitares. On a ensuite inséré les diverses ambiances comme les passages ambiant, et enfin le chant et la basse sont intervenus en dernier lieu. On a pris notre temps, en fait on a tous bossé seul chez nous, et on a préféré laisser murir les compos, les faire évoluer petit à petit pour leur donner une forme la plus proche de nos pensées. La production s'est donc effectuée petit à petit, et elle represente une bonne moitié du travail. Pour certains groupes, je considère que le son et son traitement sont primordial.

Je n'ai plus 15 ans, à l'époque seul le niveau des musiciens m'importait et je ne savais pas faire la différence entre une bonne et une mauvaise chanson..
Nico de Pryapisme a ensuite masterisé nos titres pour leur donner un côté plus compact et massif, et je suis assez content de son travail ! Bien sur on a pas le son du Fredman studio, tout a été fait avec du materiel précaire pour le moins, mais d'ici quelques mois je pense pouvoir investir pour moderniser tout ça. Je veux garder notre son spécial, mais lui donner plus d'ampleur, plus d'emphase. Toujours est-il que les prochaines productions du groupe seront d'abord enregistrées avec le même materiel, mais le son a déjà un peu évolué. Et puis on a pas vraiment envie de sonner comme sur les derniers In Flames de toute façon..



5) J’ai appris que vous êtes en train de composé un MCD sur le concept "Par delà le mur du Sommeil" de Lovecraft. Pouvez nous en dire un peu plus ?

Oui, nous allons réaliser un mini CD de 21 minutes pour le compte de God is Myth records. Ce label américain a décidé d'offrir à plusieurs groupes une chance d'illustrer l'univers de ce maître de la littérature fantastique, et toute une série de mini-cd 3'' va sortir à partir de cette année.. Le premier du lot, celui de Caina, verra le jour fin janvier, attendez vous à un titre monolithique dans le style du groupe, à savoir à la croisé du black metal et du post rock. Une formation très intéressante. Si vous voulez en savoir plus: http://www.god-is-myth.com.

Nous avons choisi d'illustrer "Par delà le mur du Sommeil" d'une part parceque c'est une de nos nouvelles préférées, d'autre part parcequ'il nous paraissait plus significatif de montrer la phase la plus intéressante de Lovecraft, à savoir celle qu'il a construit à la croisée de l'astronomie, du rêve, de la magie, de l'histoire et du bizarre.. Au lieu de bêtement mettre en scène les personnages de la nouvelle et de ressortir l'histoire, nous avons préféré ecrire une histoire parrallèle, plus implicite dans le texte de Lovecraft. La naissance, le combat, et l' extinction d'une étoile en somme. Les paroles, entièrement en français cette fois, seront contenues dans le livret, et nous y avons accordé une importance capitale.
Pour ce qui est de la musique, l'univers est peut-être plus "cosmique" que sur "Smolensk Combustion", parfois plus ambiant et post rock, parfois plus black, parfois même plus doom.. Nous avons beaucoup travaillé sur ces nouveaux titres mais il reste encore beaucoup de chemin avant d'arriver au résultat final. En tout cas je suis fier d'avoir réussi à conserver notre style tout en proposant quelque chose de différent et d'adapté à l'univers de la nouvelle.


6) Comptez vous faire des concerts ?

slo: Pas pour l' instant, et surement jamais.
A.L: L'idée de faire des concerts pourrait etre assez intéressante, mais d'une part cela semble assez difficile à réaliser au vu de notre line-up et de la distance qui nous sépare, d' autre part il faudrait que cela soit quelque chose de spécial, de plus recherché que le live traditionnel.


7) Quels sont vos objectifs et vos ambitions ?

slo: Concretiser au mieux les idées qui m'assaillent continuellement.. J'ai une idée précise du son et du style que j'aimerais obtenir pour Smohalla, et j'aimerais m'y approcher le plus possible.. Mais tout ça demande encore du temps, nous n'en sommes qu'au début.. Et chaque phase d' experimentation me fait decouvrir de nouveaux chemins à explorer, le monde de la musique est si vaste.. Quant aux ambitions, elles sont identiques à celles de tous les autres groupes: faire decouvrir notre son, partager notre univers avec ceux qui pourraient être intéressés.. Qu'ils soient 50 ou 5000.
Al: Réussir à créer un univers musical dégagé des courants existant. C'est à dire que l'on ne considère pas que l'on fasse du post black avec des influences indus post rock etc, mais simplement que l'on dise de nous que l'on fait du Smohalla.


8) De façon plus générale, que pensez-vous de la scène métal en France ? Des groupes qui vous tiennent à cœur ?

slo: Je pense que les groupes qui ont compris qu'il n'y' avait pas véritablement de style français peuvent parfois proposer une excellente musique. Et c'est ce qui fait la force de nos groupes je pense, il n'y'a pas de moule ou se calquer comme en Norvège, en Suède.. Du coup ici les groupes sont obligés de piller les autres pays ou bien d'essayer de créer un style plus personnel. J' apprecie énormément Asmodée, qui depuis plusieurs années ne cessent de progresser, je trouve leur style et leur son vraiment unique.. Pryapisme est un groupe auvergnat excellent, les musiciens qui composent cette formation sont tous très doués et surtout leur univers me plait beaucoup. Le clavieriste du groupe a fait un travail énorme sur leur première démo, et j'ai hâte d'entendre la suite.. Il y a des dizaines d'autres formations françaises, encore en activité ou pas, qui mérite votre attention, comme Every Reason to, Kalisia, 1980, Carmina, Art 238, Fast Forward, Alcest, General Lee, Monsieur Connard, Daitro, Superstatic Revolution, Mura Hachigu... Et les plus gros groupes comme Blut Aus Nord, Agressor et tant d'autres..

Par contre si on parle de black metal français, à part quelques noms.. Je vois souvent des groupes encensés par des critiques ou des auditeurs, mais la plupart du temps quand je les écoute je me retiens de rire.. Je ne citerai pas de nom mais je suis vraiment consterné, surtout quand je vois qu'ils arrivent à écouler leur stock au nom d'une certaine "aura" illusoire qui ne se retrouve quands leur visuel et leur titre de chansons toutes plus ridicules les unes que les autres.. J' aimerais vraiment que les gens se concentrent sur leur musique et oublie un peu leur attitude, leur logo et leur pochette repompé sur Venom.. Tout ça, c'est du glam en noir et blanc pour moi. J'aimerai aussi que le public arrête de se faire berner, c'est aussi parceque beaucoup de gens se laisse berner que des groupes comme ça peuvent perdurer.
Heureusement nous avons quand même de nombreux groupes intéressants, et j'aime la variété de notre scène.

9) L’équipe de Pavillon 666 vous salue et vous encourage pour la suite ! Pour finir la parole est à vous…

slo: Merci pour l'interview.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 491 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2017 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com