ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


AMNEGA

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
AMNEGA - review
Lien groupe http://fr-fr.facebook.com/amnega
Audio / Video

Mise en ligne le : 05 janvier 2012 | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01) Bonjour les gars d\'AMNEGA, présentez-nous donc le line-up actuel du groupe, qui êtes-vous et d\'où venez-vous?

Le groupe est composé de quatre musiciens venant de Metz et de Forbach :
Didier : guitare/chant : professeur de guitare et basse à Metz, ex bassiste de Mercyless.
Clément : batterie : étudiant ayant commencé la batterie à 12 ans.
Benoît : guitare : étudiant ayant commencé la guitare à 15 ans, ancien élève de Didier.
Sébastien : basse : professeur d'histoire et de français, a commencé la basse à 33 ans avec Didier.

02) Avec \"Red Bracelet\" vous semblez avoir trouvé une recette métal qui interpelle, pourquoi ce mélange de styles au départ de l\'aventure?

Didier : Le mélange de styles n'est pas réellement voulu au départ, il est né naturellement en gardant à l'esprit que tout est bon à jouer dans chaque style. Nous ne nous fermons aucune porte en ce qui concerne la création artistique, nous pouvons bien faire des passages black métal comme faire des riffs rock sans que cela ne nous pose problème.

03) Parlez-nous donc de vos projets actuels et à plus long terme, comment voyez-vous l\'avenir du combo?

Didier : nous recherchons une Major et un bon tourneur pouvant nous faire jouer sur des grosses scènes.
Benoît : il est difficile de se projeter dans l'avenir mais j'aimerais personnellement donner au projet une orientation plus mélodique.

04) Vous vous débrouillez en \"pro\" pour l\'enregistrement et le mixage de vos compositions, vous pouvez-donc vous passer de label, dites-nous en plus à ce sujet.

Didier : on ne peut pas réellement se passer de label mais il aurait été trop long et coûteux de réaliser une démo et d'en rechercher un. J'ai essayé de faire de mon mieux avec peu de moyens matériels, en utilisant une carte son à 400€, un iMac mais sans pré ampli et compresseur par manque d'argent ce qui a donc rendu difficile le mixage des guitares, de la basse et du chant. N'ayant pas de salle d'enregistrement j'ai reproduit les guitares sans passer par les baffles mais sur un simulateur Eleven rack. Par contre la batterie a été enregistrée en studio sur deux jours. J'ai utilisé le logiciel Pro Tools pour le mixage et le mastering mais les plugin restent basiques.
J'aurai plus de moyens matériels pour le deuxième album mais un label nous apporterait un soutien financier non négligeable.

05) Quelles sont vos \"racines\" musicales, quelles formations vous accrochent-elle l\'oreille en ce moment?

Benoît : J'ai commencé à écouter du métal avec Rammstein, Metallica, Soulfly, Stone Sour etc… puis je me suis dirigé par la suite vers le death mélodique avec des groupes comme Children Of Bodom, Eternal Tears Of Sorrow, Insomnium, Cipher System, Norther, Dark Tranquillity. Etrangement ce n'est que plus tard que j'ai commencé à écouter des piliers comme Death, Kreator, Megadeth, Carcass ou encore Slayer !

Didier : Mes racines sont le thrash métal, notamment avec Slayer, Megadeth, Metallica, Coroner, Voivod, Kreator. Ayant fait le MAI de Nancy en 1994 à la basse je me suis ouvert à d'autres styles. Par exemple : Marcus Miller dont je suis fan et Keziah Jones aussi. Mais j'écoute toujours du métal, surtout Megadeth, In Flames, Dark Tranquillity, 69eyes, Poisonblack, Tiamat, Scorpions, RHCP.

06) Vous sentez-vous à l\'aise dans la scène métal Frenchie, que pensez-vous apporter de particulier dans le métal hexagonal?

Personnellement nous nous sentons à l'aise même si certains de nos morceaux ne plaisent pas aux puristes du genre. Notre avantage est que nous pouvons jouer avec des groupes de styles différents comme du black métal, du grind ou du rock métal. Néanmoins nous n'avons pas la prétention d'avoir créé quelque chose de totalement nouveau mais avons simplement pris ce qu'il y a de meilleur depuis les racines du métal à nos jours.

07) Pensez-vous que vous allez contribuer à rapprocher les \"églises\" métal, punk, hardcore et gothique avec vos compositions variées?

Didier : nous espérons fortement rapprocher les différents styles de la famille métal. La scène métal française nous paraît trop éclatée et pas assez solidaire. Dans les années 80, les groupes et le public étaient beaucoup plus ouverts musicalement tandis qu'aujourd'hui la tendance est plus à l'individualisme entre styles. Sans une véritable cohésion entre les groupes underground il sera difficile de faire avancer les choses. Les organisateurs de festivals n'osent pas prendre de risques à cause de cette séparation entre styles, ce qui est déplorable.
Benoît : à mon sens la France souffre encore des préjugés sur le métal et il n'existe pas assez de points de relais pour celui -ci. Il n'y a par exemple aucune grosse radio métal ni d'émission télévisée ce qui ne favorise pas sa dispersion auprès de la nouvelle génération.

08) Avant de vous quitter, deux questions me viennent à l\'esprit, pourquoi le nom AMNEGA et pourquoi ce choix pour l\'artwork de couverture?

Didier : AmnegA vient du mot "abnégation" signifiant le renoncement et plus particulièrement le renoncement à des croyances (Jésus en prend plein la gueule avec moi, lol). Pour le choix de l'artwork il s'agit du thème de Red Bracelet parlant de l'anorexie et de ses dérives. Les Pro ana se distinguent par ce bracelet rouge pour se reconnaitre entre elles. Pour moi tout co_ïncide dans le mot AmnegA, qu'il s'agisse de la pollution, de la religion, de la guerre, on y distingue bien la puissance du refus.

Benoît : Pour moi l'abnégation signifie plutôt le sacrifice de soi -même, faire de la musique demande persévérance et sacrifices, quelque fois on en ressort frustré, tout ça pour pouvoir la partager avec les autres.

09) C\'est à vous maintenant de terminer cette petite interview, alors dites-nous tout, coup de coeur, coup de gueule et autres...

Didier : mon coup de gueule a été poussé dans la question 07 de cette interview !
Benoît : nous vous remercions pour l'interview et les questions pertinentes. Vous avez particulièrement bien compris notre message par rapport à notre musique.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 860 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2017 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com