ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


MANDRAGORA

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
MANDRAGORA - review
Lien groupe http://mandragora.lt/
Audio / Video

Mise en ligne le : 08 mai 2012 | Intervieweur : KiLa | Traducteur : KiLa

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
-Hello, Mandragora ! J’espère que tout va bien pour vous. On va commencer cette interview par une classique mais inévitable question : Pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Hello, ici Mandragora, un groupe de Death Metal Melodique Lituanien, qui existe depuis 1998. En 1998, le groupe a été créé par un guitariste, Rimas. La même année, une démo de 4 morceaux appelée « Destiny » a été enregistrée. Ca a permis au groupe de jouer pour la scène métal locale. Tout au long de l’année 1999, le groupe a donné de nombreux concerts, et a reçu des retours géniaux du public Lituanien. Cette année là, une autre démo a été enregistrée «MCMXCIX ». En 2000 Mandragora s’est imposé comme l’un des groupe les plus forts en Lituanie, performant aux côtes de groupes locaux connus, comme as Ruination, Dissimulation, Obtest, etc. La troisième démo « Posthumous Art » a été enregistrée. Lors des années 2001 – 2002 le groupe a à nouveau fait beaucoup de concerts, aux côtés d’Insomnium en Lituanie et partagé la scène avec d’autres groupes Lituanien, comme Katedra, Shadowdances, etc. En 2003, le travail pour le premier album a commencé. En 2004, le groupe a continué à bosser sur l’album, sans arrêter les concerts. Parmis tant d’autres, le groupe a joué avec Dismember en Lituanie. L’album « At the End » est sorti en 2005, ce qui a permis au groupe de traverser les frontières, avec quelques uns des groupes de metal Prebaltic les plus connus, comme Neglected Fields, Skyforger, Morrigan, etc. En 2006, le groupe a changé radicalement de line-up. Tout au long de l’année 2007, la nouvelle formation a continué les concerts en Lituanie, tout en composant de nouveaux morceaux pour le prochain album. En 2008, Mandragora a participé aux finales du W.O.A « Metal Battle » en Allemagne et a été élu vainqueur du tremplin. Au cours de l’année 2009 la préparation de l’enregistrement du deuxième album commença, l’enregistrement a commencé au printemps 2010. Il a eu lieu aux studios Phoenix Records (appartenant à l’un des meilleurs ingénieur son Prebaltic, Gints Lundbergs) à Latvia. En 2011, le nouvel album « Carnal Cage » est achevé est le groupe signe avec le label Sg Records. Le groupe a également joué au festival Devilstone, avec Benediction, Susperia, Gama Bomb, parmis d’autres groupes Lituanien. Mandragora a été élu comme le meilleur groupe métal par « T .E.T.E 2011 » ( Lithuanian alternative music awards )

-Mandragora semble avoir connu de nombreux changement de line-up depuis le début, pensez vous être stabilisés à ce niveau là ?

Bien, c’est difficile à dire  Le nouveau combo est meilleur que l’ancien non ?  Tu peux appeler le changement de membre, une tradition stable chez Mandragora. Donc ouai, je suppose, en un sens, que c’est stabilisé…

-Est-ce que ces changements de line-up peuvent expliquer l’attente entre « At the End » de 2005, et l’album dont il est question aujourd’hui, « Carnal Cage » ?

Oui, c’est probablement le cas. Cependant, on pourrait penser qu’on a perdu du temps, mais en fait on a gagné en qualité sur notre musique : a chaque fois qu’un membre a quitté le groupe, les choses qu’il avaient apportées restent. Et ceux qui l’ont rejoint apporte également leur touche personnelle. C’est peut être la solution pour qu’un groupe reste vivant.

-Je m’interroge sur le fait que seulement un membre de la formation originale reste au sein du groupe. Dans cette optique, est-il considéré comme un leader quand le temps est venu de prendre des décisions concernant la musique de Mandragora ? D’ailleurs, comment se passe la composition des morceaux ? Qui fait quoi ?

Oui on peut dire que c’est Rimas qui donne la direction générale du groupe, mais elle peut être soumise aux négociations. La musique naît d’un consentement mutuel.

-Je sais que « Carnal Cage » a été réalisé aux Studios Phoenix (Kekava) in Latvia, par Gints Lundbergs. Comment s’est passé cette collaboration ? Et plus généralement, comment s’est passé l’enregistrement de l’album ?

Gints est un ingénieur son professionnel et un mec génial ( Qui est difficilement irritable et travaille rapidement  ). On a enregistré l’album en 4 sessions, ça a débuté en Avril 2010 et ça s’est terminé en Octobre. L’enregistrement de l’album a été vraiment amusant : on vivait et travaillait en studio, donc on passait du temps ensemble. Tout s’est passé parfaitement, et on est retourné au même studio avec les nouveaux morceau.

-Je dois dire que votre « Carnal Cage » m’a agréablement surprise niveau rendu final, il sonne vraiment professionnel et on peut aisément le mettre au même niveau que les meilleurs albums de ce registre. On peut sentir beaucoup d’influences des plus gros groupes de Death Melodique, mais comment vous situez vous au sein de cette scène ? On peut toujours extrapoler sur vos influences mais je pense que c’est plus intéressant si vous nous en parlez vous-même !

Merci pour les compliments au sujet de l’album. On espère que notre travail sera reçu positivement. C’est vrai que certains groupes ( comme Iron Maiden, Megadeth, Death, Arch Enemy et bien d’autres ) ont influencé notre musique mais on essaie toujours de ne pas trop ressembler à d’autres groupes.

-Les groupes de Death Metal Melodique ne sont pas rares, selon vous, qu’est ce qui vous différencie de tous les autres ?

Mandragora est composé de musiciens avec des goûts différents, on pense avoir trouvé un son bien distinct : des sons « Old school » agrémenté de sons « New School » du Death Mélodique.

-Quels sont les thèmes abordés dans « Carnal Cage » ? Est-ce que votre musique a un sens particulier ? Vous espérez faire passer un certain message à travers elle ou c’est plutôt la musique en elle-même qui prime ?

Les paroles on été écrit dans un long laps de temps, donc il est difficile de discerner un sujet commun à tous les titres. Cependant, comme l'indique le label de l'album, l'élément que les paroles ont toutes en commun est la compréhension / l'interprétation de la nature révolue de soi. Une prise de conscience du fait d’être prisonnier de soi-même – imparfait, envieux, désireux, et qu’il n’y a aucun sens, moyen de s’échapper de cette « Cage de chair ». A part la mort, peut être, mais est ce qu’on peut dire que c’est une solution ?

-Vous avez fait une apparition au « Metal Battle Contest » (W.O.A ) en 2008 et avez fait partie des finalistes, ce qui vous a donné l’occasion de jouer au W.O.A cette année là, quel souvenir en gardez vous ?

Je me souviens que c’était vraiment effrayant. L’échelle énorme de l’événement, le fait d’en faire partie…

-J’imagine que vous avez eu quelques répercussions après ça, est ce que ça vous a apporté de nouvelles opportunités ?

Le W.O.A nous a donné beaucoup d’opportunités de tisser de nouveaux liens avec certaines figures influentes de la scène métal mondiale, comme des managers de labels, des musiciens connus, etc. Mais on a du faire beaucoup d’efforts, pas seulement en terme de performance scénique, mais aussi en descendant de scène. Et pour être honnête, on aurait pu faire mieux. Manque de temps et d’efforts, probablement. Bien sur, on a reçu plusieurs offres des groupes du Metal Battle pour jouer avec eux dans leur pays, mais c’était impossible à ce moment là pour plusieurs raisons, comme des changements de line-up, problèmes d’argent, calendriers incompatibles, etc. D’une façon ou d’une autre, tous les groupes ont quitté le festival en ayant gagné quelque chose : si ce n’est pas le premier prix ou des cadeaux, c’est l’immense joie d’avoir pu jouer dans l’un des plus gros festival au monde. Et on a été les premiers à représenter notre pays (la Lituanie) au W.O.A, c’était un énorme challenge pour nous.

-« Carnal Cage » a été enregistré en 2011, donc qu’est ce qui est prévu pour l’année 2012 ? Tournée ? Concerts ? … Nouveaux enregistrement ?

On prévoie de visiter les pays voisins cet été, et on est invité à jouer dans le plus gros festival Rock de notre pays « Galapagai/Roko Naktys 2012 ». Avec un peu d’espoir, après la sortie de notre nouvel album, de nouvelles possibilités de concert vont apparaître. Et en ce qui concerne le prochain album, on va devoir attendre un peu pour ça, mais ça viendra.

-C’est déjà la fin de l’interview, vous avez quelque chose à ajouter ?

On voudrait vous remercier de nous avoir donné la chance de nous présenter à un plus large cercle de métalleux. On espère que les lecteurs n’écouteront pas seulement Mandragora, mais s’intéresseront aussi à la scène metal Lituanienne, qui vaut vraiment le détour.

-Je voudrais vous remercier d’avoir pris le temps de répondre à cette interview, on vous souhaite le meilleur pour la suite, donnez-nous des nouvelles !

Bien sur, Merci.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
-Hi, Mandragora ! I hope everything is fine for you ! We are going to begin this interview in a classical but inevitable question ! Could you please introduce yourself briefly ?

Hi. We’re Mandragora, a Melodic Death Metal band from Lithuania, that’s been around since1998. In 1998 the band was established by a guitar player Rimas. In the same year the first 4-song demo called “Destiny” had been released. It gave way for the band to play in the local metal scene. Throughout year 1999 the band had been playing in multiple concerts, and had received great feedback from Lithuanian public. Same year another demo “MCMXCIX” had been released. In 2000 Mandragora established itself as one of the strongest metal bands in Lithuania, performing alongside other well-known local bands, such as Ruination, Dissimulation, Obtest ect. The third demo „Posthumous art“ had been recorded.During year 2001 – 2002 the band played multiple concerts, supporting Insomnium in Lithuania, and sharing the stage with other Lithuanian bands, such as Katedra, Shadowdances, etc.In 2003 work on the debut album began.In 2004 the band continued its work on the album, without stopping the on-stage activity. Among others, the band supported Dismember in Lithuania.The album “At The End” was released in 2005. This gave way for the band to perform outside Lithuania, along with some of the most famous Prebaltic metal bands, such as Neglected fields,Skyforger,Morrigan, etc.In 2006 the band changed drastically composition-wise.Throughout year 2007, the newly-formed band continued performing in Lithuania, at the same time composing new material for the next album.In 2008 Mandragora participated in the W.O.A. “Metal Battle Lithuania“, becoming the winner of the contest. It thus played in the W.O.A. “Metal Battle“ finals in Germany. Throughout year 2009 the preparations for recording the new album took place. From Spring of 2010, the recording of the second album began. It took place at Phoenix Records (owned by one of the best Prebaltic sound engineers Gints Lundbergs) in Latvia.In 2011 the new album”Carnal cage” was completed and the band signed a contract with the Sg records. In the same year the band is playing at the Devilstone festival, along with Benediction,Susperia, Gama Bomb, among other strongest foreing and Lithuanian bands. Mandragora was picked as the best metal band by a Lithuanian alternative music awards “T.Ė.T.Ė 2011”.

-Mandragora seems to have known a lot of change in the line-up since the beginning, do you think you are stabilized now ?

Well, it is difficult to say New blood is better than the old, right  ? You can call changing members Mandragora’s stable tradition. So yeah, I suppose, in a sense, it’s stabilized…

-Could the changing line-up explain the waiting from your \"At the End\" in 2005 to the album we speak about today, \"Carnal Cage\" ?

Yes, this is probably the case. However, even though we do lose some time, we also acquire new quality to our music: even though some members leave the band, something that they had brought in remains. And those who come anew bring something of theirs as well. This is perhaps how the band stays vital.

-I was wondering about the fact that only one original member remains in the band ; in that way, is he considered as the leader when it is time to make decisions concerning Mandragora’s music ? By the way, how does the music composition go ? Who does what ?

Yes, we can say that the Rimas sets the general direction to the band, which can nevertheless be subject to negotiation. And the music is born by mutual consent.

-I know that \"Carnal Cage\" was produced at Phoenix Studio (Kekava) in Latvia, by Gints Lundbergs. How was this partnership? And more generally, how was the recording of the album ?

Gints is a professional sound engineer and a great man (who is slow to anger and works quickly ) To we recorded the album in four sessions, starting in April 2010, and finishing in October. The album recording process was very entertaining: we lived and worked in the studio, well we spent time together. Everything went perfectly, and we want to return to the same studio with the new material.

-I must admit that your \"Carnal Cage\" pleasantly surprised me as regards to the result, it sounds very professional and we could easily compare it to the most famous albums from this register. We can feel a lot the influence of the biggest Melodic Death Metal Bands, but how do you see yourself in this scene? We can always extrapolate about your influences but I think it would be more interesting if you speak about it by your own!

Thank you for the kind words about the album. We hope that our work will be received positively. It is true that some bands (such as Iron Maiden, Megadeth, Death, Arch Enemy and so forth) had influence to our music, but we have always tried not to be similar to other bands.

-Melodic Death Metal bands are not rare, what differentiates your band from them ?

Mandragora consists of musicians with different tastes, we believe we found a distinctive sound that keeps the old roots while growing new branches of Melodic Death Metal.

-Which are the themes in \"Carnal Cage\" ? Does your music have a particular meaning ? Do you hope to give a message or is it simply music ?

The lyrics have been written through a wide span of time, so it’s difficult to discern a common literal topic to all the songs. However, as the label of the album implies, the unifying element to all of the song lyrics is the background understanding of the finite nature of the self. An understanding that in a way, you are confined by your own persona - imperfect, urging, craving, and that there is no means for escaping from this “carnal cage”. Other than death, perhaps, but again, who can firmly say that’s an escape?

-You appeared in the \"Metal Battle Contest\" in 2008 and were among the finalists, which gave you the opportunity to play at the Wacken Open Air that year. Which memories of do you keep ?

I remember that it was damn scary. Apart from that – the massive scale of the event, and the fact that you are actually a part of the program.

-I guess you had some repercussions after that; did it bring new opportunities?

W.O.A. provides plenty of opportunity to find new ties with the influent figures in the world metal scene, such as labels band managers, famous musicians and so on. But one has to put a lot of effort into that, not only in terms of on-stage performance, but also when you get off the stage. And to be honest, we could have done better at that. Lack of time and effort, most probably. Sure, we did receive offers from several Metal Battle bands to tour in their and our countries together, but this was not possible at the time due to several reasons, such as band member changes, financial issues, schedule incompatibility and such.One way or the other, all the bands leave the festival having gained something: if not the first prize or supporter gifts, then great joy of having been able to play in the biggest metal festival in the world. And having been the first to represent our country in W.O.A., it was a great challenge for us.

-\"Carnal Cage\" was recorded in 2011, so what does going to you in 2012? Tour? Gigs? ... Other recordings?

We are planning to visit our neighbour Prebaltic states this summer, and we are also invited to play in the biggest rock festival in our country, „Galapagai / Roko naktys 2012“. Hopefully, after our new album is released, new possibilities to give concerts will pop up. As for the next album... We will have to wait for it for a while, but it is comming.

-This is already the end of the interview, do you have something to add ?

We want to thank you for a chance to present ourselves to a wider circle of metal music fans. We hope that the readers will not only give Mandragora a listen, but will also be interested in Lithuanian metals scene overall, which is really worth attention.

-I would like to thank you for the time you dedicated to us, we wish you the best for the future. Give us some news !

For sure. Thanks.

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 392 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com