ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


THE GREAT OLD ONES

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
THE GREAT OLD ONES - review
Lien groupe http://thegreatoldonesband.com
Audio / Video

Mise en ligne le : 09 mai 2012 | Intervieweur : Bakounine | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut, The Great Old Ones. Pouvez-vous pour commencer vous présenter : votre line-up et votre histoire musicale ?

The Great Old Ones est composé de :
Benjamin à la guitare et au chant. c'est lui qui a monté le groupe. il jouait avant dans un groupe de post-hardcore local.
Jeff à la guitare et au chant.Il a joué dans de nombreux groupes de Métal depuis les années 90 dont Tormenta ces derniers temps.
Léo à la Batterie. Il est le plus jeune du groupe. Il est prof de batterie et a une culture musicale trés variée.
Xavier à la guitare qui vient lui aussi de quitter un groupe de post-hardcore.
Et moi même, Sébastien à la basse. j'ai pas mal bourlingué dans des groupes assez variés, du death au blues, depuis les années 90.


2) Votre premier album \"Al Azif\" vient de sortir. Pouvez-vous décrire le processus de composition et d\'enregistrement de cet opus ?

Benjamin (Guitare/chant) a eu l’idée du projet en 2009. Début 2011, alors qu’il avait déjà composé 5 morceaux, il s’est mis à chercher des acolytes pour passer du projet solo au groupe en tant que tel. Nous nous sommes donc rencontrés en quelques semaines et le groupe est au complet depuis Mars 2011.On s'est mis alors à réenregistrer quelques parties des préprods que Benjamin nous avait fait écouter, à composer les basses, à paufiner les textes...on a aussi repris la composition mais cette fois ci, cela s'est fait de façon collégiale. On est rentré en studio en Octobre 2011, avec cyrille Gachet au son. Il avait enregistré le dernier Year Of No Light qui est pour nous une vraie référence au niveau des ambiances et du son. c'est un gars qui enregiste à l'ancienne, il fabrique ses préamps à lampes, il possède un approche old school du studio, loi n des standards du métal. On a fait faire le mastering par Allan Douches qui est vraiment une pointure . Cyrille avait déja bossé avec lui, du coup son nom est venu naturellement.

3) Vous évoluez dans un registre entre le black metal ambiant traditionnel et le post-hardcore. Quels sont vos inspirations principales ? Quels styles de musique écoutez-vous particulièrement ?

On écoute des styles trés variés. Du black et du postcore mais aussi du rock, du stoner, du doom, du death, de la musique classique, de la folk...On tente juste de faire la synthése des musiques qui nous plaisent. On se sent proches de groupes comme Year Of No Light, Sunn O))), YOB, Altar OF Plagues, Wolves in the throne room...

4) Vous utilisez le concept du mythe de Chtuhlu et des écrits de Lovecraft comme base de votre art (le nom du groupe, de l\'album, etc...). Pouvez-vous nous expliquer cette attirance pour cette oeuvre et l\'importance que ça a dans votre conception de ce que doit être \"The Great Old Ones\" ?

On a, pour la majorité d’entre nous, rencontré cet auteur pendant notre adolescence. C’est un auteur qui développe un univers vraiment riche et profond, et on a tendance à s’y attacher facilement. The Great Old Ones est pour nous le moyen de poursuivre son oeuvre, à notre façon, en développant des ambiances oniriques et inquiétantes, et en évoquant ses textes sous un autre angle.

5) Vous possédez trois guitaristes et deux chanteurs. Considérez-vous ça comme un atout et un élément indissociable de votre musique ? Lorsque vous composez, pensez-vous d\'entrée de jeu aux trois pistes de guitare possibles ?
Oui, effectivement, TGOO a été imaginé dés le départ pour trois guitares. c'est une composante importante de notre son et de notre façon de composer. On pense dés le départ aux harmonies à 3 guitares, aux superpositions des sons, aux textures...

6) Comment voyez-vous la scène black dans sa globalité, particulièrement les idéologies/décorums dominants que sont le satanisme et le paganisme ?

Comme tu le dis, c’est souvent du décorum, sans aucune connotation péjorative. Tout cela rajoute une dimension supplémentaire à la musique, en terme d’ambiance et historiquement ce fut important. C‘est aussi ce qui a donné une certaine identité malsaine et subversive au black à une certaine époque, en comparaison avec le death qui est resté très second degrés en général. Mais ce n’est pas l’essence de cette musique. Beaucoup de groupes ont réussi à renouveler tout cela et à sortir des clichés. On se situe dans ce courant, même si, je le répète nous ne nous considérons pas à cent pour cent comme un groupe de black.

7) Comment voyez-vous l\'évolution de la scène black en France ? Vous sentez-vous proches des groupes de la scène black avant-gardiste/post-rock montante (je pense aux combos comme Alcest, Les Discrets, etc...) ?

Pour une fois, la scène française est reconnue pour sa singularité. Il y a toujours eu des bons groupes, dans beaucoup de style différents dans le métal. Mais actuellement, la France bénéficie d’une réelle reconnaissance pour sa scène « post-black / Avant-garde » au sens très large (de Alcest à Deathspell Omega en gros). Une scène qui n’a aucune cohérence vue de l’intérieur mais c’est ce qui fait sa singularité. Ce sont des groupes qui innovent, sortent des codes habituels du black. Effectivement, pour cela nous nous sentons proche de l’esprit de cette scène.



8) Pour un premier album, vous avez déjà deux labels derrière vous. Pouvez-vous nous expliquer comment cela s\'est fait ? En êtes vous fiers ?

Lorsque nous avons mis en ligne les préproductions, pendant l'été 2011, notre musique a été mise en avant par le webzine Lurker. Sur-ce, Shawn de Antithétic nous a trés vite proposé un deal pour sortir une édition vinyl et Digipack. On souhaitait malgrés tout tenter d'avoir un label Européen avec nous , et Les acteurs de l'ombre nous ont répondu favorablement. Tout ça s'est fait assez naturellement, le courant est bien passé. Je ne sais pas si on doit être fiers...en tout cas on est très contents, et conscients de l'opportunité que c'est pour nous.

9) Quels sont vos projets à venir (concerts, albums, etc...) ?

Pour l'instant on se concentre essentiellement sur la sortie d' Al Azif. On tente de trouver des concerts, on aimerait bien organiser une tourner en France et dans les pays voisins. On a quelques dates à bordeaux sur Mai/Juin puis sur Nantes (le 31/06 avec Forteresse et Borgne) et Paris (au Black Metal Is Rising, le 1/07 avec Bethlehem, Forteresse, Nightbringer, Borgne...). On a déja du matèriel pour un prochain album mais on va se laisser le temps et pourquoi pas faire un split en attendant.

10) C\'est la fin de l\'interview. Merci d\'y avoir répondu, je vous laisse y poser les derniers mots.
Merci à toi, et à très bientôt !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 545 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com