ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


ASARU

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
ASARU - review
Lien groupe http://www.myspace.com/asaruofficial
Audio / Video

Mise en ligne le : 27 mai 2012 | Intervieweur : CHART | Traducteur : CHART

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01. Salut et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview, est-ce que vous pourriez en guise d’introduction nous présenter le groupe et son histoire ?

Frank NORDMANN (Guitare/chant) : J’ai formé ASARU en 1995 avec Dorian KREMER. Après 2 démos, 1 EP et plusieurs changements de line up, nous avons enregistré l’album « Dead Eyes Still See » puis je suis parti m’installer en Norvège en 2007. Bien entendu, cela fut un choc pour le reste du groupe mais je parlais de quitter l’Allemagne depuis le début du groupe. Alors, il était quasiment certain depuis le premier jour qu’ASARU serait à moitié norvégien un jour. 2 ans plus tard, en 2009, j’étais suffisamment installé en Norvège pour savoir que je resterai longtemps dans ce pays, peut-être jusqu’à la fin de ma putain de vie. J’ai alors décidé de reformer le groupe avec Sebastian WILKINS à la batterie. Nous avons à nous deux enregistrer l’album « From The Chasms Of Oblivion » durant l’été 2011. Peu après Petter MYRVOLD nous a rejoints à la basse et nous avons continué en trio.


02. Comment s’est passée l’écriture de cet album ?

Le morceau « At Night They Fly » était déjà terminé. Nous en avons une version de travail sur MySpace. Nous l’avons juste ré enregistré pour l’album. « Blind Obedience » était aussi terminé avant mon déménagement. J’ai juste changé un riff et écrit un nouveau texte. Pal mal de riffs de l’album sont assez vieux. Depuis 2007, j’ai gardé quelques riffs à l’esprit que j’ai utilisés lorsque je me suis mis à travailler sur les 7 autres morceaux de cet album. La musique de cet album était entièrement écrite en novembre 2010. Ensuite, je me suis concentré sur le reste des paroles. C’est un travail énorme. Lorsque la musique a été terminée, je me suis mis à repenser les lignes de chant. Cela signifie que j’ai écrit les textes à partir des lignes de chant que j’avais en tête. Chaque phrase doit tomber dans le rythme et chaque texte doit être une unité. Cela n’a pas été facile.


03. Comment s’est passé l’enregistrement ?

L’enregistrement n’a pas du tout été stressant. Grâce à la pré-production que j’avais faite à la maison avec une batterie programmée, nous étions bien préparés à l’entrée en studio. Et j’ai dit à Kohle, le producteur, que cet album ne devait pas être poli comme le précédent. Nous n’avons donc pas coupé tant que ça et utiliser beaucoup de premières prises.


04. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur vos textes ?

Je pense qu’il est assez typique d’écrire à ce propos. Mes sujets préférés sont la mort et une possible vie après la mort. C’est une des choses les plus intéressantes, puisque personne ne sait rien à ce propos. C’est pour ça que nous avons inventé une religion sur cette planète. Les gens ont peur de la mort car ils ont peur de l’inconnu. Pour rendre la vie plus simple face à cette peur, ils ont créé un dieu créateur. C’est aussi l’un de mes sujets de prédilection, la religion. Je ne peux pas dire que je suis athée car il y a beaucoup de pouvoirs et d’énergies que nous ne pouvons pas comprendre. Mais je ne prie pas une entité qui est apparue dans l’esprit de quelqu’un il y a des millénaires. S’il y a vraiment une sorte de « dieu » alors il s’agirait plutôt de l’énergie qui tient l’univers. D’autres textes traitent simplement de la nature ou d’autres sujets spirituels.


05. Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

J’ai grandi avec le Thrash et le speed metal. Ces styles de musique restent mes favoris et le seront toujours. Au début des années 90, j’écoutais beaucoup de black metal brésilien et scandinave. Cela m’a très certainement beaucoup influencé. Mais je peux aussi être inspiré par la musique classique, un film de fantaisie épique ou simplement une promenade en forêt ou prêt des fjords. Je ne peux pas contrôler ma créativité. Parfois, j’ai beaucoup d’idées en tête. Je ne peux pas toutes les garder en tête et je les oublie le lendemain. Parfois je ne touche pas une guitare pendant 2 mois ou plus. Le temps a aussi beaucoup d’impact sur la composition. Mes meilleurs moments pour composer sont souvent durant le printemps lorsque tout revient à la vie et en automne lorsque tout se met à mourir. Le processus de naissance et de mort est simplement fascinant.


06. Quels sont vos autres projets pour cette année ?

Nous avons l’intention de donner des concerts et commencer le travail de composition pour un nouvel album.


07. Merci d’avoir répondu à cette interview, je vous laisse le mot de la fin :

Salutations à tous les anciens membres d’ASARU et merci pour votre soutien en nous permettant de nous exprimé dans votre webzine !
Cheers !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Hello and thank you for accepting this interview, can you first introduce the band and its history?

I formed ASARU in 1995 with Dorian Kremer. After 2 demotapes, one EP and several lineup changes we recorded the album: Dead eyes still see, then I moved to Norway in 2007. Of course, it was a shock for the rest of the band, but I was talking about leaving Germany since we started the band. So it was already clear since day one, that ASARU would be a halfnorwegian band one day. 2 years later, in 2009 I was well enough installed in Norway to know that I will spend a long timeperiod in this country, maybe even the rest of my fucking life, so I reformed the band with Sebastian Wilkins on drums. The 2 of us recorded the album From the chasms of oblivion during summer 2011. Afterwards Petter Myrvold joined on bass and we continued as a trio.

2. How was the writing session for this album?
The song: At night they fly was already finished. We have a crappy version of it on our myspacepage. We just re-recorded it for the album. Also Blind obedience was almost finished before I moved. I just exchanged one riff in the song and wrote a new text. Several riffs on the album are pretty old as well. Since 2007 I kept some riffs in mind and used them when I seriously started to write the other 7 songs. The music for the whole album was finished in november 2010. Then I wrote the rest of the lyrics. That was a hell of work. After all music was finished I started thinking about the vocal lines. That means I wrote the lyrics on the finished vocal lines that I had in my head. So every sentence had to fit into the rhythm as well as each text had to be one closed unit. That was not easy.

3. How was the recording process with your last album?
The recordingsession was not very stressful at all. Due to the preproduction I made at home with programmed drums we were very well prepared before we entered the studio. And I told Kohle (the studioguy) right away that this album must not be as polished as the previous one. So we did not clip that much and used a lot of first takes.

4. Can you tell us a little bit more about your lyrics?
Though it is very typical to write about - my favorite topic for lyrics is death and a possible afterlife. This is one of the most interesting things, since nobody really knows a shit about it. This is why we have religion on this planet. People are afraid of death, because they fear the unknown. For making it easier to live with that fear they created god. That is one of my other writing topics: religion. I can`t say I`m an atheist, because I know that there are a lot of powers and energies above and below that we don`t understand. But I don`t pray to any entity that appeared in someone`s mind thousands of years ago. If there really is some kind of “god” then it`s no more and no less than the energy that keeps the universe together. Some other texts are just about nature or some other kind of spiritual stuff.

5. What are your most important sources of inspiration?
I grew up with speed and thrashmetal. Those types of music still belong to my favorites and ever will. In the early 90s I listened to a lot of blackmetal especially from Brazil and Scandinavia. That surely influenced me the most. But I also get inspired by classical music, by epic fantasymoviemusic or just by walking through the forests or along the fjord. I can`t control my creativity. Sometimes I have that many ideas that I can`t keep them in mind and forget them the day after, sometimes I don`t touch a guitar for 2 months and longer. The weather also has a deep impact on that. I usually have my best songwritingtimes in spring when everything comes to new life and in autumn when everything dies. This process of birth and death is just awesome.

6. What are your projects for this year?
We wanna play some concerts and get started to write songs for the next album.


7. Thanks for your answers, I give you the final word :
Greetings to all Ex-ASARUmembers and thanx to you for supporting us by mentioning us in your fanzine! Cheers!!

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 489 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com