ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


INMATE

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
INMATE - review
Lien groupe http://www.myspace.com/inmatemetal
Audio / Video

Mise en ligne le : 22 juillet 2012 | Intervieweur : KiLa | Traducteur : KiLa

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Hey les gars ! Comment allez-vous ? Pourriez-vous commencer par vous présenter rapidement à nos lecteurs ?

Sasho : Nous sommes 5 « piece metal machine » venant Slovénie, l’un des plus petits pays d’Europe, mais on a quelque chose de plus gros que le reste des Européens et nous allons bien, merci !

Ales : Salut à tous ! Nous allons très bien. INMATE est un jeune groupe metal qui n’a pas peur de repousser les limites. On vient juste de sortir notre premier album « Free at Last », en mai 2012. L’album est conceptuel. Il représente le regard d’INMATE sur les chemins, méthodes et solutions qu’on peut avoir dans un état d’apathie. Dévotion à la vie et salvation de l’homme contre lui-même, contre le monde ou comme une solution pour chacun d’entre nous. La vie est faite de hauts et de bas, c’est vraiment important, et nous sommes enclins à chuter. C’est nécessaire de lutter jour après jour et de croire en soi et ce que l’on fait. Utilise cette philosophie et tu trouveras la solution pour gérer tes problèmes, trouver le bon chemin de vie, devenir libre au final. C’est ce qu’INMATE représente, notre travail et notre vie.


On peut facilement deviner votre principale influence, je pense notamment à IN FLAMES. Quels sont les autres groupes qui font partie de vos playlists ?

Mike : Personnellement, je pense que que nos influences sont un mix de beaucoup de groupes et genres différents. Dans mon lecteur mp3, tu trouveras des groupes comme Meshuggah, Gojira, Textures, Machine Head, Russian Circles, Hatebreed, Animals As Leaders, etc.

Sasho : Ouai, les influences viennent de chacun d’entre nous et on aime des styles de musique vraiment différents. Des productions américaines aux suédoises, et tout ce qu’il y a entre les deux.

Ales : Ouai, on est vraiment surpris des chroniques au sujet de l’album ces derniers temps. Il y a des groupes comme SONIC SYNDICATE, IN FLAMES… qui sont souvent mentionnés. On ne partage pas les mêmes goûts musicaux au sein du groupe. En ce qui me concerne mes goûts personnels, je peux dire que je suis toujours à la recherche de quelque chose de nouveau. Je suis intéressé par le moderne, le metal actuel. Personnellement, je sors également du registre métal pour aller vers d’autres styles musicaux, particulièrement la musique classique et la musique électronique. Et bien sur tous les groupes « classiques ». Mon dernier concert par exemple était celui d’une chanteuse française, ZAZ. L’un des meilleurs concerts que j’ai pu voir récemment.


Comment se passe la composition des morceaux au sein du groupe ? Qui fait quoi ?

Mike : Andrej fait d’abord les lignes de guitare et on y ajoute nos idées. J’écris les paroles puis on les retravaille tous ensemble si il manque des choses et inversement.

Sasho : On compose tous nos parties individuellement puis on accorde tout, comme une sorte de démo sur laquelle on peut caler les textes et faire quelques retouches. Puis on retravaille le tout pour avoir une version définitive.


« Free at last », l’album dont il est question aujourd’hui est votre premier album. C’est votre premier enregistrement ou il y en a eu d’autres avant ?

Mike : On a enregistré une démo avant « Free at last » mais c’était surtout en attendant le travail studio ( et nos amis – INMATE ARMY ). Une demo ( ou pré-production ) est vraiment un truc génial et permet une entrée en studio plus facile.


Vous avez enregistré votre album aux Studios Supersoul, comment s’est passé l’enregistrement ? En garderez-vous un bon souvenir ?

Mike : L’enregistrement a été vraiment « lisse » mais chaque personne a des hauts et des bas. Donc ça n’a pas été « Un long fleuve tranquille » ( « walk in the park » ), si tu vois ce que je veux dire.

Sasho : Un enregistrement studio comme celui la c’est génial ! Ca a été douloureux parfois mais pour ma part, l’enregistrement des parties basse, j’en ai appris beaucoup sur la façon dont se passent les choses en studio et je peux te dire que c’est très différent d’une salle de répèt’ !

Ales : Travailler avec un producteur aussi génial que Tat Purusha est toujours une expérience géniale. Il y a un état d’esprit particulier dans son studio, l’atmosphère est détendue et les conditions sont optimales pour avoir des bonnes idées. Ca a clairement été une bonne expérience et on voudrait collaborer à nouveau avec lui dans le futur.


Pour la sortie de votre album, vous avez décroché le soutien du label Graviton Music Services, comment se passe la collaboration ?

Mike : Pour l’instant tout est vraiment génial. On les considère comme nos amis et mentors. Il y a beaucoup de choses qui sont nouvelles pour nous et ils nous donnent des conseils avisés et nous dirigent dans les bonnes direction si on ne sait pas que faire vis-à-vis de telle ou telle chose.

Ales : La collaboration n’est pas née en un jour. On a travaillé ensemble officieusement pendant deux ans avant de signer un contrat. On est vraiment satisfaits de leur travail. Ils ont fait énormément de communication autour de notre album et c’est vraiment génial. On est conscients des temps difficiles que connaît le business musical, donc on apprécie toute aide et l’énergie de Graviton !


Et en ce qui concerne vos textes ? De quoi parlent-ils ? Voulez-vous faire passer un message particulier à travers votre musique ?

Mike : Nos textes décrivent un voyage personnel du point le plus bas, jusqu’au point le plus haut, et comment y rester, tout en aidant les autres. En quelque sorte, c’est le combat qu’on a fait pour en arriver là où on en est aujourd’hui, et maintenant on veut pouvoir dire à tout le monde que tout est possible temps qu’on croit en nos idées et nos rêves. Rêver dur, travailler dur, jouer dur, … les rêves pourront devenir réalité !


En ce qui concerne l’Artwork, vous avez fait appel à Ziga Lovsin, comment s’est passé son élaboration ? Vous aviez déjà une idée de ce que vous vouliez ou vous avez laissé carte blanche au graphiste ?

Mike : On avait déjà tout planifié et on avait juste besoin de quelqu’un capable de capture notre vision de l’artwork, il a vraiment fait un boulot génial.

Ales : Ziga est un professionnel, photographe et graphiste à la fois. La combinaison parfaite pour nous. Il fait également partie d’un groupe et comprend le metal à tout point de vue. On avait les idées de bases à propos de la pochette mais on a énormément discuté les uns les autres pour atteindre un certain niveau de perfection. On lui a laissé une marge de manœuvre niveau créativité, parce qu’on voulait avoir opinion. Au final, on a gardé toutes les meilleurs idées.


Donc, votre album vient juste de sortir, quels sont les plans pour ce qu’il reste de 2012 ?

Mike : Le plan est très simple, la promotion de l’album. Faire des concerts et donner notre « énergie live » aux gens.

Ales : Le principal objectif est de faire connaître notre album du mieux que l’on peut. On a déjà tourné la deuxième vidéo pour le morceau « Victorious », elle sortira le 1er Septembre. Notre but et de tourner 4 vidéos qui viendront s’ajouter à la vidéo de présentation de l’album. A côté de ça, on travaille déjà sur un nouvel album. Les morceaux démos sonnent déjà bien et on est vraiment satisfait de notre boulot.


Parlons un peu de live maintenant. Avez-vous eu l’occasion d’en faire beaucoup ? Quel est votre meilleur souvenir ? Et le pire ?

Mike : On a beaucoup d’excellents concerts prévus. L’un des plus gros est surement au MetalCamp à Tolmin. En ce qui concerne le meilleur souvenir, il s’agît de la tournée « Where Death is most alive Tour » avec DARK TRANQUILITY et INSOMNIUM. Le pire ? J’en trouve pas. Chaque concert est particulier et nous fait évoluer. Donc parfois, les mauvais s’avèrent tout de même bons et les bons s’avèrent mauvais.

Ales : Chaque concert est particulier à sa façon. Il y a des concerts géniaux et d’autres moins bons, ça fait partie du jeu. Mais on garde toujours la tête haute et essayons de retirer le meilleur de chaque expérience. Si je dois vraiment choisir, il y a eu les concerts de la tournée avec DARK TRANQUILITY et INSOMNIUM, nos concerts en Allemagne et l’un des meilleurs : La release party de « Free at Last » dans notre ville d’origine, fin mars. L’énergie du public était simplement géniale. (http://www.youtube.com/watch?v=9n8Mp)


Quel regard portez-vous sur la scène Metal actuelle dans votre pays ?

Mike : La scène métal de Slovénie explose au moment même où nous parlons.

Ales : C’est important pour les jeunes de jouer ! Bien sur, il y a des problèmes que chacun doit surmonter, mais en Slovénie, la scène metal se développe et c’est ça le plus important.


Ah tiens, ça peut être intéressant d’avoir un point de vue extérieur sur la question… Quelle image avez-vous de la scène Française ?

Mike : Comme je disais en début d’interview, Gojira est sur mon lecteur MP3, pas besoin d’en dire plus !

Sasho : Comme Mike disait : GOJIRA are a KILLER BAND !!!!!!

Ales : To be honest with you, le premier groupe auquel je pense est Gojira. Mais à vrai dire, je ne suis pas très familier de votre scène métal, mais je suis sure qu’il y a pas mal de groupes français que je pourrais connaître. J’en profite pour dire « Bonjour » à tous les métalleux français ! J’espère qu’on se rencontrera bientôt lors d’une tournée en France.


Je pense qu’on a abordé les points les plus importants, si vous avez quelque chose à ajouter… c’est le moment !

Mike : N’oublie jamais d’où tu viens, respecte les autres. Je salue tout nos futurs potes français. Stay INMATEs !

Ales : Bien sur, on positive sur la scene metal et notre avenir. Le plus important est la musique elle-même. Temps qu’on aura la chance d’en fait, on arrêtera pas !


Merci d’avoir pris le temps de répondre à cette interview, on vous souhaite le meilleur pour la suite !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
Hey guys ! How are you ? Could we begin this interview by a quickly presentation for our readers ?

Sasho: We are 5 piece metal machine from Slovenia, one of the smallest countries in Europe but we have something bigger than the rest of Europeans and we are doing fine thank you!

Ales: Hi to you all! We are doing great. INMATE are a young metal band who is not afraid to push the limits. We just released our debut album FREE AT LAST in May 2012. The album is conceptual. It represents INMATE’S view of the path, method and solution from the state of apathy, devotion to life and salvation of a man against himself, against the world or as a solution for all of us. Life consists of ups and downs, so it is very important that we are willing to handle falls when they occur. It’s necessary to struggle from day to day and to trust yourself doing the right thing. Using this philosophy you will find a solution how to manage your problems, find the right path in your life, become free at last. That is what represents INMATE, our work and our life.


We can easily guess what could be your principal influence, I mean the band In Flames. What are the other bands that belong to your playlists ?

Mike: I personally think that or influence is a mix of many bands and music genres. On my mp3 player you will find bands like: Meshuggah,Gojira, Textures, Machine Head, Russian Circles, Hatebreed, Animals As Leaders, etc.

Sasho: Yeah the influence is coming from all of us and we like different type of music. From American to Swedish production and everything in between.

Ales: Yeah, we are really surprised by the album reviews recently. There were bands like Sonic Syndicate, In Flames ... often mentioned in recent reviews. We do not share the same music taste among band members. Considering my taste of music I can say I always long for something new. I am interested in modern, up-to-date metal music. Personally I also like to look “out of the box” into other music genres, especially classical and electronic music. And of course also main stream bands. My last concert for example was French singer ZaZ - one of the best concerts I have seen lately.


How does the composition go in the band ? Who does what ?

Mike: Andrej makes the guitar blueprint and then we put in our own ideas. Lyrics are written by me and then we all try to pimp them if they are missing or if there is too much of something.

Sasho: We all do our parts individually and then I put everything together in demo track so lyrics and some minor stuff can be done. Then we chew that track for quite some time to get the last version out.


« Free at last », the album we are talking about today is your first release. Is it your first recording too or were there demos and eps before it ?

Mike: We recorded a demo before FREE AT LAST, but is was just for later studio work (and our loyal friends - INMATE ARMY). Demo(or pre-production) is a real great pre studio workout and it makes later studio work easier.

I know you recorded this album in Supersoul Studio, how was the recording ? Will you keep a good memory of it ?

Mike: The recording went really smooth but every person has his ups and downs. So not every day was a “walk in the park” if you know what mean. If you are asking if we got or money worth then the answer is YES!

Sasho: Recording in studio like this was amazing! Tat was pain in the ass sometimes but for my part, recording bass tracks, I learned a lot from him about how things in the studio go and I must tell you it’s a lot different thing than being in rehearsal place.

Ales: Working with such a great producer as Tat Purusha is always a great experience. There is a special spirit present in his studio, the atmosphere is relaxed what are the proper conditions to make great ideas in practice. He definitely was a positive experience and we want to cooperate with him also in future.


For the release, you have been offered the support of Graviton Music Services, how does this collaboration go ?

Mike: For now everything is just great. We consider them our friends and mentors. There are a lot of things that are new for us and they help us with advice and they point us in the right direction if we don't know how to handle some things.

Ales: The cooperation did not begin in a day. We have been cooperationg unofficialy for almost two years before we signed a deal. So far we are truly satisfied with their work. They have done a lot on a promotion of an album recently what is great. We are also aware there are difficult times in music business recently, so we appreciate every help and graviton of energy!


And what about your lyrics ? What are they about ? Would you like to transmit a particular message with your music ?

Mike: Our lyrics describe a personal journey from the lowest point, struggle to the top and how to stay on top so you can help others. In some way it’s our struggle to where we are now and now we would like to tell everybody that everything is possible as long you believe in your ideals and dreams. Dream hard, work hard, play hard and you can make your dreams come true!


About the Artwork, you asked Ziga Lovsin (www.zigalovsin.com) to work on it, how was the elaboration ? Did you already have an idea or did you give carte blanche to the graphic designer ?

Mike: We already had everything planed out and we just needed a person that could capture our vision. He did a really great job with it.

Ales: Ziga as a professional photographer and designer in one person was a perfect combination for us. He is also a member of a metal band and understands metal music in its deepest point. We had the basic idea about the booklet but we talked a lot with each other to improve it to its perfection. We always give our partners open hands for the ideas because we want to see his point of view and at the end pick the best out of all ideas on the table.


Your album has just been released, what are the plans for the rest of 2012 ?

Mike: The plan is very simple: promote the album, book gigs and give LIVE ENERGY to the people.

Ales: Our main focus is to present the album as best as possible. We already shot the second video for the song Victorious which will be released on 1st of September. Our goal is to shoot all together 4 music videos which will round up the video presentation of an album. Furthermore, we are already working on a new album. Demo songs are great and we are really satisfied with our work so far.


Let’s talk about gigs now. Have you already had the chance to make many of them? What is your best memory ? And the worst ?

Mike: We have some great gigs booked. One of the biggest is surly METALCAMP in Tolmin. In the best one of the best memory is the tour with Dark Tranquillity and Insomnium on their Where Death Is Most Alive Tour. The worst? I can’t find one. Every gig is special and a learning experience. So sometimes bad can be good and good can be bad.

Ales: Every show is unique in its way. There were bad and great shows what is a part of music business. But we always keep our heads up and try to take the best out of every experience. If I had to point it out I would definitely mention concerts on a Dark Tranquillity and Insomnium tour, our German experiences and one of the best - Free at last release concert in our hometown at the end of March. The energy of people was simply amazing (http://www.youtube.com/watch?v=9n8Mp


What do you think about the current Metal Scene in your country ?

Mike: Slovenian Metal Scene is quit strong and getting stronger as we speak.

Ales: It is important for young bands to play and make music! There are problems of course which everyone needs to overcome but the Slovenian metal scene is developing what is the most important thing. And that is what its all about!


And as it could be interesting to have another opinion on the question… What idea do you have about the French Metal Scene ?

Mike: As I already told you I have Gojira on my mp3 player and this speaks for itself.

Sasho: Like Mike said Gojira are KILLER band!!!!

Ales:To be honest with you, my first association is band Gojira. Otherwise I am not so familiar with your metal scene but I am sure you have loads of bands I should know. Let me take this oportunitiy also to say hello to all French metalheads. I hope we will soon meet at one of our concerts/tour in France and you will be in the front row!

I think that all the important points when a first album is released have been said, Do you have something to add ?

Mike: Never forget where you came from, respect others and this being said I salute our future French friends. Stay IN,MATEs!

Ales: Of course, we agree with you. We are positive about metal scene and our future. The most important thing is the music itself. Until we have a chance to make one, we will not stop!


Thanks to have dedicated your time to answer us, we wish you the best for the future !

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 352 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2014 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com