ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


TRANSBOHÊM

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
TRANSBOHÊM - review
Lien groupe http://www.transbohem.com
Audio / Video

Mise en ligne le : 06 septembre 2012 | Intervieweur : Bakounine | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salutations, Transbohêm. Pour commencer cette interview, pouvez-vous vous présenter brièvement : votre line-up actuel et votre histoire musicale ?

JEAN-MARC : Actuellement, Transbohêm comprend Yves Corvez à la guitare, Jean-Marc Gobat aux claviers, Christian Bocande à la basse et Claire Lafage au chant. Nous sommes sur le point d'engager un nouveau batteur suite au déménagement en Bretagne d'Emmanuel Blattes pour des raisons professionnelles et familiales. Il se peut également qu'une violoniste intervienne dans le groupe à plus ou moins longue échéance.
Il nous a fallu pas mal de temps avant d'obtenir une formation stable, étant donné la difficulté technique et le caractère non conventionnel de notre musique. Le son et la maîtrise technique du groupe se sont affinés au cours du temps. Cependant, son âme et son esthétique musicale étaient déjà présentes dès le début en 2005.

2) Votre premier album \"Déserts\" vient de sortir. Alors, comment le voyez-vous ? Un achèvement ou le commencement de quelque chose ?

JEAN-MARC : C'est à la fois un achèvement dans le sens où certains morceaux de l'album comme « Ecoute Petit Serbe » ou « Hun's Parade » ont été composés depuis plusieurs années et un commencement puisqu'on peut le considérer comme une bonne initiation au son et à l'univers de Transbohêm. L'album « Déserts » a été précédé de plusieurs demos et d'un enregistrement studio avec l'ancien line-up. Il ne révèle qu'une petite partie de notre production mais donne une image assez précise de nos aspirations musicales.

3) Pouvez-vous décrire votre processus de composition ? Apparemment, c\'est votre claviériste qui fait la majorité d\'icelle, mais comment cela se passe-t-il ? Y-a-t-il un morceau complètement composé et défini avant de commencer à le répéter ou tout dépend du feeling de chacun au cours des répétitions ?

JEAN-MARC : Les compos sont pour la plupart déjà terminées avant d'être jouées en groupe. Je séquence mes propres compositions, puis je donne des partitions aux musiciens, qu'ils interprètent à leur manière. Dans le cas des compositions communes avec Yves, on se partage le travail : Yves compose les thèmes guitare et je me charge des arrangements.
Les autres musiciens apportent cependant leur style de jeu et leurs idées en cours d'élaboration et de mise en place. Claire, pour sa part, complète et améliore les parties vocales. Pour Caravan, en particulier, on peut dire qu'elle a participé à la composition et sa voix donne une couleur au morceau qu'il n'avait pas au départ.

4) Votre musique semble très inspirée par la world musique notamment du proche-orient et d\'Europe de l\'Est. D\'où vous vient cette attirance pour les ambiances étrangères ? Vous parait-il nécessaire de chercher des influences ailleurs pour être intéressant au sein de la scène rock aujourd\'hui ?

JEAN-MARC : C'est vraiment quelque chose de très personnel. J'ai toujours eu cette attirance pour les musiques du monde et de l'Orient au sens large. En classe d'électro-acoustique, je m'amusais déjà à reproduire le son d'instruments à vent orientaux sur des RSF Kobol analogiques.
D'autre part, ces musiques apportent une originalité de timbres, de rythmes et d'harmonies que je ne retrouve pas dans la musique Occidentale de type anglo-saxonne. Y en marre aussi d’entendre continuellement de l'anglais, quelle que soit l'origine géographique des musiciens. J'apprécie les groupes comme Rammstein qui ont fait le choix de chanter dans leur langue. La diversité est tellement plus intéressante !

5) Vous avez choisi la voix du rock-metal progressif pour développer ces atmosphères. Pourquoi ce choix (je ne pense pas me tromper en disant que certain d\'entre vous n\'ont pas vraiment un background metal)? Vous sentez-vous plus proche de la scène rock ou metal ?

JEAN-MARC : Bien que nos parcours musicaux soient assez disparates, nous apprécions tous le Metal et ses dérivés. Christian, d'origine Sénégalaise, et que l'on aurait tendance à cataloguer dans la musique Africaine, m'a souvent confirmé son goût pour ce style.
Pour ma part, j'ai une nette préférence pour le Metal que je trouve plus sincère, moins artificiel et souvent plus abouti techniquement que le Rock.

6) Quelles sont vos influences principales musicalement parlant ? De quels groupes vous sentez-vous le plus proche ?

CLAIRE : Vocalement parlant pour cet album mes influences ont été Dead Can Dance, The Third And The Mortal (époque Painting on glass) et Atrox.
JEAN-MARC : Mes influences sont multiples. J'écoute en fait peu de musique mais parmi les groupes ou les artistes qui m'ont le plus marqué, je dirais : Magma, Pierre Henry, ou plus récemment Opeth.

7) Vous avez fait le choix de ne pas avoir de paroles, votre chanteuse ne fait que scander des syllabes sans sens. Pourquoi ce choix ? Considérez-vous que mettre des paroles diminue l\'importance accordée à la musique ? que la voix ne doit être qu\'un instrument comme les autres ? ou est-ce uniquement lié à l\'atmosphère générale que vous vouliez insuffler à vos morceaux?

CLAIRE : En fait, avant mon arrivée dans le groupe, les passages chantés étaient constitués de samples de voix de femmes et d’enfants. Je les ai retranscrits phonétiquement. Ensuite j’ai apporté mes propres lignes vocales pour compléter et là effectivement je me suis servie de syllabes uniquement.
Je ne pense pas que les paroles gênent la musique, d’ailleurs dans mes autres projets j’ai toujours mis des vraies paroles. Mais là je trouvais ça bien comme ça si bien que je n’ai même pas eu l’idée d’écrire quoi que ce soit. On dit que la musique parle d’elle-même c’est une occasion de vérifier cela je pense. Aussi, les ambiances crées par la musique sont un peu hors du temps et hors du monde donc elles appellent à des discours un peu indicibles. J’espère aussi que comme ça chacun mettra les mots qui lui parlent, en rapport avec le sens personnel qu’il y trouve.
JEAN-MARC : Ce choix n'est pas forcément définitif. Dans le cadre de l'album, c'était le plus approprié, voilà tout. Cependant, mieux vaut parfois ne pas avoir de paroles que de faire de la mauvaise poésie. La voix est en effet pour moi un instrument comme les autres. On donne aujourd'hui trop d'importance au chanteur dans les musiques actuelles. Et c'est souvent le point faible du groupe. Dans la variété internationale, c'est même risible : on ne voit que les chanteuses ! C'est comme si tous les autres participants (compositeur, arrangeur, musiciens, ingénieurs du son, etc.) n'existaient pas, alors que ce sont eux en fait qui font de cette chanteuse ce qu'elle est... Le cinéma est plus juste à cet égard en listant dans les génériques tous les protagonistes.

8) Quelle est votre vision de la scène musicale à l\'heure actuelle ? Constatez-vous un déclin ou êtes-vous plutôt positifs ?

CLAIRE : Non pas de déclin, la scène évolue c’est tout, enfin moi je parle surtout pour la scène metal, qui est celle que je connais le mieux. Il y a vraiment de bons groupes qui émergent et on ne peut plus dire que la France n’est pas le pays du metal sans faire preuve d’une grosse mauvaise foi ! On a des bons groupes et ceci dans toutes les sortes de metal.
En rock, je ne connais pas tout mais si vous aimez le rock hyper créatif et psyché je conseille Kosmik Vortex, un groupe nouveau mais qui fait mentir tous ceux qui disent qu’il n’y a plus rien à inventer musicalement !
JEAN-MARC : Je serai un peu moins optimiste que Claire à ce sujet. Mes recherches de nouveau son ou de groupes aux qualités musicales indéniables sont souvent infructueuses. Je n'entends en général que de la musique très formatée et qui aiguise rarement mon imagination. Mais pour être honnête, je suis loin de tout connaître ; il y a tellement de groupes dans le monde et les plus médiatisés ne sont pas les plus intéressants. Parmi les derniers trucs que j'ai entendu en me disant « Wouah ! Ca, c'est vraiment génial», je suis tombé sur le morceau « Fracture » de King Crimson, tiré de l'album Starless and Bible Black ou dans un tout autre genre, la première chanson (« Let's Go Crazy ») de Prince dans l'album Purple Rain . Comme vous voyez, ce n'est pas de première actualité, mais d'après moi, les musiques les plus réussies sont intemporelles.

9) Avez-vous des projets à venir (concerts, autres productions, etc...) ?

JEAN-MARC : Oui, il est prévu d'enregistrer un nouvel album, comportant comme « Déserts » d'anciennes et de nouvelles compositions. Et des concerts bien sûr, tout ça dès que nous aurons mis au point notre répertoire avec un nouveau batteur.

10) C\'est la fin de cette interview. Merci d\'y avoir répondu. Je vous laisse les derniers mots.

CLAIRE : Merci beaucoup de nous donner la possibilité de nous exprimer via cette interview ! A bientôt.
JEAN-MARC : Merci à Pavillon666 pour cette interview et pour son écoute attentive et sans parti-pris.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 1122 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2017 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com