ATTENTION !!!

PAVILLON 666 a modifié son site. Vous êtes actuellement sur l'ancienne version du site !

RV dorénavant sur : http://www.pavillon666.fr/webzine








 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 Interviews CD flux RSS - updates - pavillon 666


TAO MENIZOO

post a comment / POSTER UN COMMENTAIRE
Commentaires ( 0 )
CHRONIQUE de l'ALBUM
TAO MENIZOO - review
Lien groupe http://www.myspace.com/taomenizoo
Audio / Video

Mise en ligne le : 14 mai 2008 | Intervieweur : 777 | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Pouvez vous nous présenter un peu le groupe (d'où venez vous, le line-up,....)


Tout d'abord merci pour cette interview !!!
Alors, le line-up :
KSH : batterie, chants additionnels
TTF : guitare, chants additionnels
RNN : basse
LH : guitare, chant lead, moi-même qui répond à cette interview
Nous venons pour 3/4 d'Auvers sur Oise (certains ont déménagés depuis, mais pas très loin) et pour 1/4 de Pontoise (lequel quart vit désormais à...Auvers sur Oise).
Tout ça, dans le Val d'Oise donc, en Ile de France...
Les premiers pas du groupe ont eu lieu en 1996/1997...Deux chanteurs ont traversé la vie du groupe, jusqu'à la stabilisation du groupe, en 2000, autour de son noyau fondateur et line-up actuel, du fait même que j'ai pris en charge le chant (ce qui n'était pas mon ambition initiale).

Après plusieurs démos et participations à des compilations, un premier album est sorti en 2003. Plutôt bien accueilli par la critique et le public, il a été victime d'une distribution confidentielle qui l'a laissé dans l'ombre...Il est néanmoins toujours disponible auprès d'Epiphora Productions (http://www.epiphoraproductions.fr ).
Des problèmes de local de répétition et de santé ont ensuite quelque peu ralenti le groupe, mais cela ne nous a pas empêché de travailler sur 2006-2007 à la réalisation (100% DIY, sauf le mastering final) de notre second album "So Blind" qui au vu des chroniques qui arrivent, est bien accueilli lui aussi (même si naturellement, on tombe parfois, et heureusement d'ailleurs, sur des gens qui n'aiment pas...).
Cet album est disponible actuellement en téléchargement (MP3-320kpbs pour 2.50 Euros) sur notre site, des contacts fructueux permettent de penser qu'une signature prochaine pourrait permettre la sortie de l'album au format CD pour le dernier trimestre 2008...



2. Quels sont vos diverses influences, qu'écoutez vous comme styles ?


La diversité des goûts musicaux des membres du groupe, réunis autour d'un socle commun métallique, est probablement pour quelque chose dans ce qui fait la personnalité musicale du groupe. Ainsi, si des groupes comme Voivod, Coroner, Opeth, Pantera,...font partie des influences métalliques communes du groupe, il faut aussi y ajouter pas mal de choses extra-metal plus ou moins communes (musiques ethniques, pop, prog 70's, electro, indus, goth 80's....).
Nous pensons que cette mixité et ce brassage évitent à notre musique d'être trop monolithique...C'est un avantage car cela nous offre plus de possibilités en terme de créativité, et c'est un inconvénient pour toucher ceux des auditeurs qui aiment bien ranger les groupes dans des petites boites, car nous sommes un peu dans plusieurs petites boites à la fois : ici du thrash, ici du death, là du heavy...


3 - Pour votre second album, vous avez décidé de tout faire (ou presque) vous même. Pourquoi ce choix ? Etes vous satisfait de votre travail de production ?

Pourquoi tout faire soi-même : pour la liberté artistique que cela donne !
Ainsi, on peut se permettre d'expérimenter des choses au moment de l'enregistrement sans craindre de perdre le précieux (car chèrement facturé) temps de studio, on peut revenir en arrière sur ce qui a été fait beaucoup plus facilement (en studio, une fois qu'on en sort avec le mix fait, on n'y revient plus), on peut oser des choses quand on est tout seul (exemple : les voix aigues sur le refrain du titre "So Blind") qu'on ne ferait pas forcément en studio devant l'ingé son et les collègues du groupe...

L'inconvénient, c'est le risque de se disperser, de toujours revenir sur les choses en oubliant que le mieux est l'ennemi du bien...
Autre inconvénient : l'absence d'un regard extérieur, non impliqué, qui permet de prendre du recul...
Dernier inconvénient : la courbe d'apprentissage et les erreurs ! Alors qu'un ingé son pro est opérationnel et performant dès le début des prises !

Concernant le résultat, nous sommes plutôt satisfaits de ce que nous avons obtenus : vu les conditions, le matos et notre expérience, nous pensons que c'est très honorable, tout en sachant bien que nous sommes évidemment loin de ce qui peut être fait en studio pro, avec un ingé pro spécialisé dans le style, avec un producteur de renom, etc...Mais la différence de budget est là, bien plus que ne l'est la différence sonore pour les conditions d'écoute du tout venant !
C'est donc naturellement perfectible, mais nous avons appris de nos erreurs, nous savons sur quels points faire porter nos efforts : la prochaine fois sera donc encore meilleure en toute logique (en tout cas, on l'espère !)



4- Vous jouez un style plutôt complexe et pas forcement facilement étiquetable. Vous pensez que c'est une force ou que ça peut en repousser certains ? Quel public ciblez-vous ?


De notre point de vue, c'est évidemment une force, car il n'y aurait rien de plus facile, sur le fond, que de toujours refaire le même morceau en déclinant la même recette. Mais on se ferait chier rapidement, disons-le...Nous cherchons à nous renouveler (je ne dis pas qu'on y arrive à chaque fois), à faire en sorte que quelqu'un qui ne nous connaît pas et nous découvre en concert par exemple, sente bien les différences entre morceaux, où commence l'un et ou finit l'autre, en jouant sur les ambiances et les contrastes. Et même dans un morceau, on s'efforce de ne pas se cantonner aux mêmes schémas, aux mêmes structures...

Faire un morceau sans refrain ne nous arrêterait pas, pas plus que faire un morceau où aucune partie ne serait répétée, du moment que nous y trouvons notre compte et du plaisir à le jouer...Ce qui ne nous empêche pas aussi de faire des morceaux à la structure des plus classiques : intro/couplet/couplet/refrain/couplet/refrain/pont/refrain/outro (il y en a sur l'album !)
Maintenant, c'est clair que certains seront réfractaires à cette approche...Il n'y a qu'à voir comment certains sont réfractaires aux changements de style d'un album à l'autre dans la discographie d'un groupe établi, alors au sein d'un même album !!...
Le public ciblé : aucun en particulier, même si on se doute bien que notre approche et nos influences nous font, de fait, cibler des gens qui nous seront proches par l'âge (heu...plus de trente ans ;-)) et par les références musicales...Mais tous ceux qui sont curieux de nous écouter, avec les oreilles et l'esprit ouverts (on ne fait pas de l'expérimental non plus, hein, cela reste facile d'accès) sont donc les bienvenus !


5- Quels sont vos projets a courts et moyens termes ?

A court terme, une signature prochaine étant en vue, il va y avoir la sortie de l'album au format CD et derrière, il va falloir enquiller les dates...Donc actuellement, nous recherchons un max de dates (premières parties, premières parties de premières partie, MJC, assos, bars, show-case, festivals, tremplins même) pour assurer la promotion de cette sortie.
Dans nos cartons également, des projets de clips (du DIY encore)...Des opérations de comm' diverses et variées...
Et pour un terme plus lointain, mais pas tant que ça, nous sommes également d'ores et déjà en processus de composition pour le prochain album...


6- Que pensez-vous de la scène métal de votre région ? La scène française ?

La scène métal francilienne comme nationale est riche et de qualité, avec énormément de bons groupes ! Tellement d'ailleurs, que s'y faire sa place est de moins en moins facile ;-))
Je ne vais pas citer de nom car il y en aurait énormément à citer, et ce serait injuste pour ceux que je n'aurais pas cité, mais franchement, la scène française n'a pas à rougir...


7. Est ce que vous pensez qu'internet et le téléchargement nuit aux groupes amateurs ou bien est-ce la révolution musicale ?

Les deux !
Internet permet une plus grande exposition potentielle aux groupes, avec peu de moyens nécessaires pour cela...
Par contre, chaque groupe se retrouve noyé parmi des milliers d'autres, donc une meilleure exposition certes, mais une moins bonne visibilité ! C'est le paradoxe !
Enfin, le téléchargement, s'il diminue les revenus des gros et très gros, il leur en reste assez pour qu'on n'ait pas à verser une larme pour eux, mais concernant les moyens et les petits, c'est nettement plus catastrophique au niveau des ventes. Or pour le coup, ce sont ces revenus qui permettent réellement aux groupes et aux labels indés de poursuivre leur activités.

Parce que entre les concerts peu ou pas payés et les CDs qui ne se vendent plus, faire de la musique sérieusement devient un gouffre à fric (sans parler du local de répétition à payer, des investissements matos, des pages de pub à payer, des flyers à faire imprimer, des affiches à faire imprimer, des t-shirts à faire fabriquer, la liste est sans fin dès qu'il s'agit d'ouvrir sa bourse)...
Alors, si on ne veut pas que la scène métal française meure bêtement, il ne reste qu'une seule chose à faire : allez aux concerts en masse (pour le prix d'un Bercy ou d'un Zenith, vous pouvez vous payez facilement 4 à 10 concerts locaux !!) et soutenez les groupes en achetant leurs productions sur leur stand de merchandising ou auprès de leur label...
Ce n'est pas une histoire d'acheter ce qu'on pourrait avoir gratuitement, c'est avant tout une histoire de soutien, de support, et d'encouragement à continuer...


8- Enfin, si vous avez un coup de cœur, coup de gueule, la parole est à vous !

Un coup de coeur : tous les supers groupes français que je découvre chaque jour par leur myspace...
Un coup de gueule : le désengagement de l'état du soutien à la culture en général, et des musiques actuelles en particulier !

Pour finir, merci d'avance à tous les internautes lecteurs de Pavillon666 qui auront la curiosité de venir nous écouter en ligne (http://www.taomenizoo.com ou http://www.myspace.com/taomenizoo ) ou, encore mieux, en live, et merci à Pavillon666 pour son soutien à la scène métal française !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

Imprimer / Partager :
stats - vues ( 1114 )


 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 

 
 



  Réseau social Pavillon666 : facebook pavillon 666 webzine metal rock facebook pavillon 666 webzine metal rock S'abonner à pavillon666 sur Twitter youtube channel -  pavillon 666 webzine metal rock


Pavillon666.fr vous présente l'information metal rock en temps réel. Retrouvez l'actualité française et internationale, les sorties d'albums et leurs chroniques, interviews, les évènements culturels et sorties de concerts, les éditos ainsi que d'autres thèmes musicaux "metal rock".

Tous les textes et photographies contenus dans les chroniques & interviews sont soumises au copyright. Il est strictement interdit (sauf accord préalable) d'utiliser ou copier/coller le contenu d'une chronique ou interview. Le partage (réseau social) reste accepté si la source est citée.


©PAVILLON666 webzine - 2004 / 2018 - Website/webdesign Created by Agence-de-graphisme.com