last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ROYAL REPUBLIC - Weekend Man [ 2016 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (39.24) | Rock
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.spinefarmrecords.com/
Contact groupe http://www.royalrepublic.net/
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 31 mai 2016
Chroniqueur : Fred.Photography

Malmö, à seulement une vingtaine de minutes de Copenhague, située à l’extrême-sud de la Suède, mérite le détour. Entre ses longues plages sablonneuses, ses ruelles bordées de maisons médiévales et son éco-quartier futuriste, la troisième ville du pays permet une visite tout en contraste, dans un cadre vert et reposant. Elle est aussi la ville dont est originaire le groupe présenté dans cette chronique : Royal republic, qui a sorti, plus tôt cette année, leur troisième album du nom de Weekend man. Parmi les groupes provenant de cette partie de la Suède, on trouve aussi les kitschs Wilmer X, Les trekkies de S.P.O.C.K et les plus sérieux Andromeda, rien que ça !

Pour ceux qui vivraient au fond d’une grotte et qui ne connaîtraient pas ce combo Suédois, formé en 2007 autour de Adam Grahn et de Hannes Irengard au chant et à la guitare, de Jonas Almén à la basse ainsi que de Per Adreasson à la batterie et qui s’est très vite fait connaître avec le détonnant « We are the Royal » en 2011 et qui leur a permis de tourner un peu partout en Europe et de faire quelques premières parties prestigieuses dont The Offspring. Ils auront très vite capitalisé sur ce succès avec la sortie en 2013 d’un deuxième album « Save The Nation » et qui leur aura permis de conforter leur réputation de trublions du rock Suédois.

Pour cette troisième fournée, pas de révolution ne sera opéré par les Royals, on reste sur une formule rock garage éprouvée, dans la droite ligne de leurs compatriotes de The Hives, mâtiné de pop et post-punk des années 2000, genre Franz Ferdinand ou Maximo Park, parmi les nombreuses références qui pourraient venir en tête. Et dès les premières notes de « Here I Come », on retrouve l’énergie et les rythmes simples et addictifs qui les caractérisent. Il est vrai que quand Royal republic compose un morceau, il ne cherche pas midi à quatorze heure, les morceaux sont souvent directs, courts et n’excédant pas les trois ou quatre minutes, mais rentre très vite dans la tête. Simple et efficace, oui, mais quand la simplicité se transforme en évidence, on sait que l’on a affaire à un groupe talentueux et si on aurait pu croire à un coup de chance sur le premier album, ce troisième opus ne fait que confirmer cette impression.

Humour, textes décalés et jeux de mots approximatifs sont aussi au rendez-vous, « When I see you dance with another » et les futurs classiques du groupe s’enchaînent les uns après les autres. Personne ne pourra rester indifférent en entendant « Baby » ou le très Dankojonesien « high Times ». Si on retrouve énormément d’éléments des précédents albums, sur Weekend man, le groupe ne manque pas d’essayer de nouveau son, donnant, du coup, une incroyable diversité à l’ensemble, en passant de sonorité très eighties à du hard rock plus moderne. Pas de temps mort, des morceaux qui rentrent directement dans la tête sont la marque des grands albums pop-rock. Il y a bien sûr des titres un peu moins forts que les autres, mais ce ne seront pas forcément les mêmes pour tout le monde, en fonction de chaque sensibilité. On pourra d’ailleurs remarquer un énorme travail sur le chant, ou d’un titre à l’autre il est méconnaissable.

Un réveil de mauvais poil, hop!, un coup de royal republic et ça repart. Les amateurs exigeants de metal, habitués des pages de pavillon 666, risquent de trouver l’album un peu trop mainstream à leur goût, mais quiconque possédant deux oreilles en bon état aura beaucoup de mal à ne pas reconnaître le talent de ces petits gars made in Sverige. Pour les voir live, Royal republic sera présent cet été en France pour le festival Rock en Seine. Un rendez-vous à ne pas manquer.

A noter que l’édition limitée contient 2 morceaux inédits : Getting Along et Playball

Tracklist :

01. Here I Come (there You Go)
02. Walk!
03. When I See You Dance With Another
04. People Say That I'm Over The Top
05. Kung Fu Lovin', 06. Weekend-man
07. My Way
08. Follow The Sun
09. Uh Huh
10. Any Given Sunday
11. Baby
12. High Times
13. American Dream




PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
ROYAL REPUBLIC - Save The Nation

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NOCTEM [Lyon - 69] > 26-04-2019
NOCTEM [69] 26-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours