last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine OCEANWAKE - Earthen [ 2017 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (45.13) | Doom/Death Progressif, Post-Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.vicisolum.com/
Contact groupe https://www.facebook.com/oceanwakefi https://soundcloud.com/oceanwake
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 14 février 2017
Chroniqueur : Eniok

Les Finlandais d'Oceanwake sont de retour pour nous présenter l'épilogue de leur trilogie. Après Kingdom en 2013, puis Sunless en 2015, voici à présent Earthen. La première chose que l'on peut remarquer sur cet album, c'est que Oceanwake ont continué à retirer de pistes par rapport à l'album précédent. De 6 sur Kingdom, nous sommes passé à 4 sur Sunless et nous nous retrouvons sur seulement deux morceaux sur Earthen. Rassurez-vous, ce n'est pas un single de 10 minutes, là les morceaux durent un peu plus de 20 minutes, pour un total de 45 minutes.

Si on se penche sur le livret, on peut noter la sobriété des illustrations, le nom du groupe et de l'album sont écrits dans une typo complètement classique, l'un en blanc et l'autre en vert pastel très léger. Ces deux couleurs sont présentes sur quelques pages dans le livret. L'arwork en lui-même est un parc d'attractions abandonné, sous un ciel gris, mais où la nature a repris ses droits. Et toutes les photos du livret sont des friches industrielles, des vestiges laissés par l'homme, des territoires reconquis par la végétation. Tout ceci nous met dans le contexte, de plus que « earthen » signifie « en terre », on peut suggérer que l'album va nous parler de nature et de sa destruction par l'Homme etc... Une petite anecdote, lorsque j'ai ouvert la boîte de l'album, j'ai pu remarquer que le livret avait une odeur un peu différente, beaucoup plus « naturelle » que les autres livrets. Une volonté du groupe de rester cohérent même dans son packaging ? Je trouvais ça sympa de le préciser.

Musicalement, les fans d'Oceanwake ne seront pas dépaysés. Nous sommes dans quelque chose de lourd, d'autant plus que les morceaux durent, mais les ambiances sont très bien travaillées, on ne s'ennuie pas. On est plutôt propulsé dans ces paysages abandonnés. Mais ce n'est pas que du lourd, des passages post-metal dissimulés partout sur l'album apporte une touche aérienne à la musique. On est écrasé par le chant puissant de Haula, qui alterne très bien growl et chant clair. On pourrait trouver les compos un peu « bipolaire » à cause de son changement de tempérament courant. Mais après tout, on est dans de la musique progressive, il faut quand même que l'auditeur soit surpris de ce qu'il écoute ou sinon, il risque de se lasser. Mais les compos sont accrocheuses, et pour cause, le groupe sait se faire très « fragile » lors de ses parties atmosphériques. J'ai d'ailleurs cru comprendre que le groupe a réutilisé des morceaux de compositions de Sunless qu'ils avaient laissé de côté. Ce n'est pas vraiment le genre de détail que l'on peut remarquer, mais je l'ai lu dans leur bio. Il n'y a pas que le livret qui est recyclé ! La musique aussi !

Pour conclure, Oceanwake nous sort un album de très bonne qualité, toujours aussi beau et conceptuel mais qui manque peut-être de surprise maintenant. Après tout c'est le dernier de leur trilogie, il vaudra voir comment le groupe va évoluer après. Mais ce qui est bluffant, c'est de constater à quel point le groupe reste intègre à son concept, jusque dans leur imagerie.


Points positifs :

- Concept intéressant, avec un livret très beau même s'il ne se contente que de quelques photos.
- Seulement deux morceaux, mais de qualité, qui, malgré le style, ne tournent pas trop en rond.
- Le chant est bien, la dualité chant clair/growl est bien gérée.

Points négatifs :

- Pas vraiment de surprise pour les fans du genre, bien que ça reste un concept propre au groupe.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
OCEANWAKE - Kingdom OCEANWAKE - Sunless

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
DARK MEDIEVAL FEST [Chamelet - 69] > 11-05-2019
DARK MEDIEVAL FEST [69] 11-05-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours