last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine BLOODY ALCHEMY - Kingdom Of Hatred [ 2017 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (32.23) | DeathMetal/Core
Informations
INTERVIEW
Contact label
Contact groupe https://www.facebook.com/bloodyalchemy/ https://bloodyalchemy.bandcamp.com/
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 07 novembre 2017
Chroniqueur : NegativeHate

A désormais vingt années, je m’engage chaque jour un peu plus dans un avenir plus ou moins certains. Je vois les gens vieillir, les footballeurs qui me foutaient des frissons il y a dix ans prendre leur retraite, les groupes splitter… Et maintenant, les générations post-1997 commencent à se faire entendre. La relève commence à imposer ses codes, ses points de vue, la création et la réinvention découlant de leurs expériences aboutissent à de nouvelles choses, tantôt déjà-vu, tantôt d’une originalité à noter.
BLOODY ALCHEMY a tout à fait sa place dans cette relève. En effet, les membres du quartet, âgés de 16 à 19 ans, peuvent facilement être considérés comme des membres de la Jeune Garde du Metal Français. Après un EP quatre titres sorti l’année dernière, les Chartrains reviennent donc avec un premier album nommé « Kingdom Of Hatred » contenant trois des quatre titres de l’EP précédemment paru. Une autre surprise se terre dans l’album : le guest de Julien Truchan, officiant dans Benighted en tant que chanteur. Un programme alléchant !

Tout d’abord, il faut savoir que cet album est une autoproduction. Alors oui, aujourd’hui ce terme est plutôt à prendre avec des pincettes au vue des différentes interprétations qu’il engendre. Une autoprod’ peut tout aussi bien sonner pro que je-m’en-foutiste. Pour BLOODY ALCHEMY, leur rendu est vraiment proche du professionnalisme. Il y a peut-être un léger problème au niveau du mastering, le son sortant étant étonnement fort, mais excepté ceci tout baigne.
Musicalement parlant, qu’est-ce que cela vaut ? La musique de BA oscille beaucoup entre Metalcore et Deathcore, un Metalcore qui me rappelle un groupe bien particulier puisqu’il s’agit de Bullet For My Valentine. On retrouve à peu près les mêmes techniques propres à la bande à Matthew Tuck que sont les riffs alternants entre palm muting et notes syncopées, les intervalles à tenir pour harmoniser les guitares, etc. Ces éléments sont écoutables surtout sur « The Storm », les autres morceaux s’inscrivant dans quelque chose de plus lourd, plus Death que Metal. Mais là encore, quelques exceptions seront à relever, le groupe s’autorisant des libertés sur certaines rythmiques et ce jusqu’à sonner Pop quelque fois.
Le featuring de Julien sur « A World In Agony » apporte quelque chose au morceau, le faisant parfois flirter avec un Grind modernisé. Mais surtout, et c’est là qu’est le point faible de l’album entier, le chant en général n’est vraiment pas assez représenté. On se retrouve alors souvent avec des trous instrumentaux traînant sur la longueur avec des riffs qui pourraient plus que bien accueillir du chant saturé. Pour continuer dans les riffs, ces derniers deviennent au bout d’un moment presque redondants, ils sont clichés mais tout de même bien opérés, ce qui peut contrebalancer.
Les titres provenant de leur premier EP, disséminés tout au long de l’écoute, ne sont pas différentiables des autres. Les nouvelles versions s’ancrent bien dans l’album, sans aucune démarcation, il y a l’air d’avoir eu un vrai travail pour les faire rentrer pleinement dans le contexte et ne pas les faire uniquement figurer en bonus-tracks comme beaucoup de groupes le font. Et ça, c’est agréable !

Que penser de ce « Kingdom Of Hatred » ?
Eh bien, c’est mi-figue mi-raisin. Autant l’album est bon pour leur jeune âge et sont allés plus loin que beaucoup de monde en nous proposant « Kingdom Of Hatred », autant il y a des imperfections à corriger qui peuvent brouiller l’écoute. De plus, entre l’EP et l’album, il n’y a eu que peu de changements d’un point de vue compositionnel, peu de gain de maturité. Bien sûr, il n’est passé qu’un an et quelque entre les deux, mais la diversité rythmique de l’album laisse présager quelque chose de bien meilleur s’ils arrivent vraiment à grandir musicalement parlant.
C’est bancal, mais on ne peut pas nier le talent de ces quatre garçons que l’on retrouvera très vite, je l’espère !



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ULTRA VOMIT [Bourg en Bresse - 01] > 18-11-2017
ULTRA VOMIT [01] 18-11-2017

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
albums updates Sorties d'albums
NAKMAJ
NAKMAJ [Our Depraved Souls]
22-11-2017


pavillon 666 webzine metal rock Voir les sorties
pavillon 666 webzine metal rock Poster une sortie
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : IMPERICON NEVER SAY DIE !
IMPERICON NEVER SAY DIE ! (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock