last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine HOEVERLORD - Satanik küntkvlt [ 2018 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (36.37) | Black Depraved Satanik Metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://throatsproductions.bigcartel.com/news
Contact groupe https://www.facebook.com/hoeverlord/ https://hoeverlord.bandcamp.com/releases
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 14 février 2018
Chroniqueur : Eniok

Alors que j'étais en plein trip « black/thrash » en me retapant les Abigail, Manzer ou Sabbat, voilà ce bon vieux Dark Morue qui me propose d'écouter son nouveau groupe de... black thrash. Hoeverlord, c'est une espèce de « supergroupe » Nantais avec au line-up DM (ici Puneesher) de Helioss, Dirtyprotest, Wrath From Above ou encore Gastropode, Sado-Roméro de Paupiettes et Nullentropy (très bon projet d'ailleurs) et Antar de Gastropode et Wrath From Above.

Alors Hoeverlord, c'est quoi exactement ? Et bien c'est une espèce de French Midnight, ça parle de Satan et de euh... vais-je me faire censurer ? Allez disons que non ; et de chattes fouettées (c'est... dans leur bio... j'ai juste traduit). Ah bah ici on a pas peur des mots ni des images, j'ai déjà vu (je crois que c'était sur bandcamp) que l'artwork, un dessin de femme qui... 'fin tu la vois l'image elle est à côté. Que cet artwork était censuré car la dame est nue. Ouais ben c'est « choquant » pour la masse c'est fait exprès, moi je le trouve très classe cet artwork. Et il représente plutôt bien la musique.

Pour définir la musique justement, on se le fait en acrostiche : BDSM, Black Depraved Satanik Metal. J'ai trouvé ça tout seul j'en suis fier. Comme évoqué plus haut, je pense que l'inspiration première est Midnight, déjà pour le thème et parce que le black metal d'Hoeverlord ne sonne pas tellement « thrash » on est plus dans du black/punk dans le riffing, avec des 2-step de malade sur Virgin Ritual, t'as envie de faire le chaud dans la fosse avant de te faire péter les molaires par un Trve blackeux.
On peut noter une forme de progression dans l'album, les premiers morceaux sont plus directs et plus courts, puis après le « Lashing Of Whips » le tempo s'alourdit un peu, rendant la musique plutôt crade (par exemple sur « In Chastity »). Un autre point assez sympa, c'est qu'ils sont deux à chanter, on retrouve souvent ça dans les groupes de Nantes.
Allez on va trashtalk un peu sinon on va finir par croire qu'ils me payent pour les reviews, je trouve que la prod manque un peu d'intensité par moment, ça rappelle trop les groupes dans ce style là (par exemple en assez connu que j'ai pas encore cité il y a All Hell), Hoeverlord ne se démarque pas par ça. Bien que très bonne pour le style, ça donne un effet réverbé comme s'ils jouaient dans une cave dégueu, au même endroit que la scène de l'artwork. Donc en soi c'est cool, mais il manque parfois une certaine agressivité dans les riffs, et peut-être aussi de soli suraigus, moi j'aime bien ça (fait un smiley chat). MAIS ! Après la partie un peu plus lourde, on a « Gagged Girls Don't Say No » qui vient nous fracasser la figure (je m'auto-censure le mot « gueule ») déjà avec ce blase magnifique (cœur sur eux) une référence évidente à Gut (ou à Cock And Ball Torture) avec leur « Dead Girls Don't Say No », bon ok y en a eu plein, dans un registre plus récent y avait The Boy Will Drown que j'aime beaucoup. Enfin bref, ce morceau tue, tout comme celui qui conclut l'album d'ailleurs. Un petit détail cool aussi, ici, l'humour est présent. Bon ok, faut aimer l'humour un peu différent les titres des morceaux sont bien sympa, dont les blases des membres, mon préféré c'est celui de la fille qui parle dans l'interlude « The Lashing Of Whips », c'est Große Shaggath. Haha qu'est ce qu'on se marre... Bon ben je suis le seul à rire... vous êtes pas drôle.

Bon, on va conclure. J'aime beaucoup. Un album bien construit, vraiment cool, qui ne manque pas d'efficacité ni de bonnes idées. Qui souffre peut-être d'une prod un peu « quelconque », bon après les mecs ont fait ça en indé mais quand on est habitué à Helioss ou Wrath From Above qui défonce tout en rentrant dans le lard (ok ça c'est plutôt Paupiettes qui le fait). Un projet à suivre qui, en plus, a été signé chez Throats Productions, un bon label Mexicain de qualité.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MILENCOLIN [Lyon - 69] > 29-04-2019
MILENCOLIN [69] 29-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Anastasia
Anastasia (36)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours