last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine INSISTENT / BUT - Serenity Of Suffering / Understrike [ 2018 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (25.43) | Grindcore
Informations
INTERVIEW
Contact label
Contact groupe
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 11 septembre 2018
Chroniqueur : Mordiggian

Aïe aïe aïe, il va me falloir aujourd'hui développer et donner un avis objectif sur un split de grindcore. Bouse inaudible pour certains, immense défouloir pour d'autres, je me garderai de dérouler la liste des clichés entourant le genre, mais force est de constater que généralement, ce genre musical divise. Il est pourtant plutôt riche, avec des groupes complètement parodiques, d'autres plus sérieux, des groupes ultra-violents quand d'autres le sont (un peu) moins.

Bref, parlons aujourd'hui d'un split en provenance direct de Tchéquie, où deux groupes se partagent l'affiche : INSISTENT et Бут, qui s'écrit « BUT » de façon occidentale. Si on a pour habitude la violence des groupes de l'Est, avec une musique souvent sans concession, produite avec assez peu de moyens, on est ici dans tout autre chose, ce qui pourrait sembler étonnant pour un split étant clairement étiqueté « grindcore ». En effet, loin du profond growl inaudible et du pig squeal, les deux groupes proposent une musique que l'on rapprocherait plus aisément du brutal death.

Prenons d'abord le cas d'INSISTENT, qui avec « Serenity of Suffering » compose du haut de ses dix minutes la face la plus rapide du split.
La cover est très propre, loin des classiques du grindcore, elle pourrait tout à fait appartenir à un groupe de black. Sobre, elle est soignée et il est plaisant de retrouver ce genre d'attentions dans le grindcore.
Le groupe ne nous explose pas de suite dans les oreilles, et débute même par un break et des growls sur fond de mid tempo, qui font beaucoup penser à du death old school. Viens ensuite « Victims of Hate », plus violente, plus énergique, à l'image d'un « Litany » de VADER. La basse se permet quelques excursions bienvenues, le temps pour nous de voir que la production est tout à fait correcte. « Rest In Piss » confirme le parallèle que je fais avec VADER, le groupe jouant un death rapide et puissant, avec quelques passages mid-tempo. Le dernier titre, « Before The Flood », bien plus lent, montre une autre facette du groupe, avec des growls à la DEICIDE venant clôturer un EP qui passe bien vite.

La face BUT est plus longue, bien qu'on n'atteigne guère plus que le quart d'heure. L'artwork de ce groupe est plus fourni que le précédent, avec l'indispensable AK-47 des groupes d'europe de l'est, et une typographie cette fois ci non plus pas nécessairement classique pour du grindcore.
Et effectivement, dès les premières notes de « Zero », on se retrouve face à un groupe prêt à en découdre, les cris typés death/hardcore du chanteur nous rappelant à l'ordre directement.
On se trouve cette fois ci moins dans le death que dans le hardcore puissant et massif, bien que des titres comme « Skyliner » résonnent comme ENTOMBED sonnait lors de sa période « Clandestine ». Certains morceaux dans leur construction font énormément penser à CONVERGE, le type de chant en moins, en bien plus court. « Chain Reaction », par exemple, est un enchaînement de riffs de quarante-cinq secondes !
Des titres comme « Flashock » où la basse prédomine, permettent de mettre une nouvelle fois en avant la production de qualité dont ont pu bénéficier les deux groupes. Enfin, certains titres comme « High Degrees Of Destruction », avec des passages scandés à plusieurs, résonnent résolument plus hardcore que d'autres.

C'est donc un split varié qui nous fait face, mélangeant passages death old-school, hardcore énervé et brutal death. Finalement, certains morceaux n'ont de grind que la durée, en faisant quatre minutes plutôt qu'une, ils auraient tout à fait leur place dans un album de death ou de hardcore classique. On ressort malgré tout de cette petite demi-heure avec un sentiment du devoir accompli : celui de s'être défoulé avec les deux groupes.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
FRUSTRATION [Annecy - 74] > 20-10-2018
FRUSTRATION [74] 20-10-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : ATTILA
ATTILA (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours