last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine PLACE OF SKULLS - As A Dog Returns [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (50.14) | Doom/stoner rock
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.mainstreamrecords.de/
Contact groupe http://www.placeofskulls.com/ http://www.myspace.com/placeofskullsdoom
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 03 septembre 2010
Chroniqueur : AVALON

Ah, le Tenesseee, Etats-unis… voilà un groupe local qui passe les frontières pour nous abreuver de son doom/stoner avec son « As A Dog Returns », quatrième opus de ce trio magique dont certains musiciens peuvent rappeler aux bons souvenir de certains (Tim Tomaselli – batteur Molly Hatchet ou encore Victor Griffin chanteur de Pentagram USA). Alors question : qu’est-ce qui caractérise les groupes stoner, et à fortiori de doom ? Une basse monstrueuse, aussi lourde et grasse que possible. Malheureusement, petit problème coté production…

Certes, la basse est bien présente, au dessus du lot et des autres instruments, et rien à redire sur le bassiste qui plombe son instrument jusqu’à l’extrême. Mais vu la production assez faiblarde, nous sommes obliger d’appuyer sur « subwoofer 100% » ou « power bass » de notre lecteur pour pouvoir survitaminer le tout et apprécier pleinement le travail réalisé. Quel gâchis ! Alors hors mis les petits réglages que nous devons faire manuellement, et qui fait de cet album un loupé monumental, le reste est vraiment excellent, c’est là que le bas blesse. Si la production avait été à la hauteur des enjeux, nous nous serions retrouvés avec un opus magistral et digne des plus grands. Ici c’est un soufflé raté. Les compos sont en fait un savant mélange de doom mixé à du stoner, à savoir un tempo lent, enivrant, lancinant, sur des rythmiques et guitares très lourdes et bien graisseuses, sans parler de la basse bien baveuse. Mais si les compos ont un tempo lent, notez des titres mélodieux, grâce à un chant clair, des petits solos de guitare ici où là qui ressortent du coup fort bien de cet amas huileux. Certaines compos sont des ballades rock bluesy et parfois même l’harmonica viendra accompagner le tout. Etrangement, le tout est assez varié. Rythmique lourde et ralentie, on navigue entre doom, stoner, rock us, blues rock avec une certaine délectation car coté qualité technique et inspiration, le compte y est. Comment faire du stoner avec un coté doom et des mélodies émotionnelles ? Le groupe a trouvé la recette miracle qui fait mouche. Ce mélange pourra agacer certains, mais conquérir d’autres.

Le plus grand regret sera donc, vous l’aurez saisi j’espère, coté production avec un son indigne de ce groupe qui mérite beaucoup, beaucoup mieux. Esperons que vous saurez faire la différence, et que vous pouvez monter le son et les basses sur votre lecteur ou pc : vous aurez alors un superbe album aux accents du Tennessee.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MILLENCOLIN [Paris - 75] > 30-04-2019
MILLENCOLIN [75] 30-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Ekaterina
Ekaterina (74)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours