last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine DAATH - Daath [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (45.05) | Death / Thrash / Industriel
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.myspace.com/centurymedia
Contact groupe http://www.myspace.com/daath
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 04 octobre 2010
Chroniqueur : Aris3agaiN

Certains groupes mettent des années à accoucher d’un nouvel album, à cause de problèmes de line-up, d’entourage, de label et tutti quanti. D’autres, à l’instar de nos Georgiens de Daath, se montrent très prolifiques, et nous proposent régulièrement un nouvel album et donc de la matière à nous mettre sous la dent. Eh oui, à peine un an et demi après la sortie de « The Concealers », les Américains sont de retour avec un quatrième effort, éponyme cette fois. Toujours en collaboration avec Century Media, le combo s’est enfin stabilisé au niveau de son line-up après de nombreux soucis (dont le remplacement du chanteur initial du groupe en 2008 par Sean Zatorsky) et se montre fin prêt à faire entendre parler de lui. Son troisième album et sa tournée en première partie de Chimaira et Throwdown l’an dernier auront en tout cas permis aux Daath de se faire connaître (et surtout reconnaître) en Europe, et donc d’espérer de créer un joli buzz autour de cette dernière galette. Mais si le groupe est une machine de guerre sur scène, qu’en est-il de cet éponyme ?

Musicalement, Daath a toujours réussi à surprendre et à mélanger les styles de façon intéressante et harmonieuse. C’est donc sans surprise que l’on se retrouve face à un Death metal à la fois industriel et très imprégné des diverses influences thrash et black des membres du groupe. Au niveau de la production, c’est du quasi sans faute (merci Century !), le son est soigné, puissant et laisse sa place à chaque instrument, dont la batterie qui est parfois l’oubliée des mix. Et ici, c’est plus que nécessaire, car le marteleur de futs des Daath n’est autre que le terrible Kevin Talley, connu pour avoir joué avec Dying Fetus, Chimaira ou encore Misery Index. Des morceaux tels que « Exit Plan » ou encore « Accelerant » laissent transparaître un jeu de batterie précis et concis, aussi carré que plein de feeling, ce qui est décidément l’une des grandes forces de cet éponyme. Le duo Eyal Levi / Emil Werstler aux guitares se révèle lui aussi fort en efficacité et en talent. Sean Zatorsky, quant à lui, montre qu’il a tout à fait sa place dans Daath, grâce à son timbre assez original, sa belle maîtrise vocale et ses lignes de voix collant parfaitement aux chansons.

L’album est un peu court (seulement quarante-cinq minutes), mais terriblement convaincant. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et on se laisse emporter par des compositions à la fois puissantes et intéressantes. A la frontière entre le brutal et le mélodique, à l’image de l’excellente « Double Tap Suicide », l’opus ne laisse à aucun moment indifférent. Les riffs sont bien placés (comme sur la très efficace « The Decider ») et les soli réussis, sans vouloir trop en faire pour autant (écoutez donc « Arch (Enemy) Misanthrope » ou « Indestructible Overdose » !). On se laisse également entraîner par les quelques brûlots ultra efficaces proposés par les Georgiens, comme « N.A.T.G.O.D. » et « Oxygen Burn », qui agiteront certainement les fosses durant les prochaines tournées de Daath. Voilà donc beaucoup de variété en peu de temps d’écoute, pour un véritable plaisir auditif, qui se termine sur l’instrumental « Terminal Now », sur lequel les guitaristes se laissent littéralement aller. Une belle fin pour un très bon album.

Les musiciens de Daath montrent une nouvelle fois un grand talent de composition et une maîtrise impressionnante de leurs instruments. Cet éponyme est véritablement une réussite, que l’on espère voir au plus vite en version live dans les salles de concert françaises. Néanmoins, un petit arrière-goût subsiste, l’impression que nos Georgiens peuvent faire encore mieux, aller encore plus loin dans leur démarche, avec des galettes plus longues et encore plus croustillantes et abouties. Peut-être est-ce beaucoup en attendre d’eux, mais les « Daath » montrent un potentiel impressionnant, que l’on espère voir à l’œuvre. Quoi qu’il en soit, l’écoute de ce quatrième disque ne peut être que recommandée et conseillée, tant elle est intéressante et appréciable.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
DAATH - The concealers

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SWALLOW THE SUN [Lyon - 69] > 28-04-2019
SWALLOW THE SUN [69] 28-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Anastasia
Anastasia (36)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours