last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine OBSZON GESCHOPF - Symphony Of Decay [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (67.17) | Metal Industriel
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.twilight-vertrieb.de/
Contact groupe http://www.myspace.com/obszongeschopf
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 09 octobre 2010
Chroniqueur : Chart

OBSZÖN GESCHÖPF s’est formé en 1996 sous l’impulsion de Remzi KELLECI dans le nord de la France, à Boulogne sur Mer pour être précis. Après une première démo en 2000 destinée exclusivement aux labels et qui ne sera finalement pas disponible pour le public, Remzi laisse de côté sa guitare pour se concentrer sur l’électronique. Après avoir été sélectionné parmi trois cent participants à un concours organisé par le magazine D.SIDE, le compositeur se voit offrir des propositions plutôt intéressantes. Le premier album « Yell Of Right » voit le jour en 2003 et bénéficie d’une distribution internationale. Après un bon nombre d’albums, de remixes, de festivals et de nombreux concerts, nous voici en 2010 et OBSZÖN GESCHÖPF revient pour un septième opus au titre plutôt évocateur, « Symphony Of Decay ».

Prenez la puissance des groupes de metal tels que FEAR FACTORY ou MINISTRY et l’electro de WUMPSCUT, FRONT LINE ASSEMBLY et compagnie. Passez tout ça au mixeur et vous obtiendrez un son relativement proche de celui de OBSZÖN GESCHÖPF. Autant vous dire tout de suite que vous en prendrez plein les oreilles pour votre plus grand plaisir. Difficile en effet de ne pas admettre que ce style de projet a de quoi concilier pas mal de monde dans des publics différents. Les guitares sont énormes et les boîtes à rythme ressemblent à s’y méprendre au son d’une batterie style FEAR FACTORY. Jusque là, il n’y a pas grand-chose à redire, vous en conviendrez.

Le groupe n’a pas fait les choses à moitié en sortant cet album. On ne compte pas moins de 14 titres originaux et une paire de remixes. Pas vraiment possible de faire plus sans sortir un double album. Les fans auront de quoi se réjouir car pour le coup ils en auront pour leur argent. Ceux qui ne connaissent pas encore le groupe seront assez vite convaincus par ce premier titre « The Boogeyman ». On y trouve une tendance qui ne déplairait pas aux fans de MARILYN MANSON. Je parle des vrais fans, de ceux qui ont connu « Antichrist Superstar » et ont trouvé la suite déconcertante. On retrouve parfois un peu de cette ambiance bien lourde et bien malsaine. Ambiance qu’on ne perd pas de vue en écoutant « Night Stalker » ou « Carnage In The Streets Of L.A. ». « Zodiac » introduit quant à lui plus de sons électroniques. Bien que la guitare reste tout de même très présente, les percussions et l’électronique prennent plus de place sur ce titre. « House Of Wüstefeld » approfondi l’aspect le plus industriel du groupe sans pour autant tomber dans une ambiance synthétique. Le groupe sait doser entre grosses guitares saturées et électroniques. C’est ce qui lui permet de construire des titres tels que celui-ci, avec plus de richesse sonore. L’aspect le plus thrash est lui aussi très bien exploité à l’écoute d’un morceau tel que « The Cauldron Of The Human Flesh », « Bloody Ice Cream » ou encore « 33 Knife Thrust For A Satanic Crime ». On n’est pas très loin d’un MINISTRY époque récente avec un morceau pareil et époque plus ancienne avec « Overkill 666 ». Avec cette composition, on aurait presque envie de se référer à l’album « Filthpig » du combo d’El Paso. « My Mother is a Whore », « The devil Inside », « Symphony Of Deacy » allient encore une fois grosses rythmiques et percussions imposantes. Pourtant ce titre dégage une énergie un peu plus dancefloor, encore que je me demande franchement si de tels morceaux pourraient être entendus sur un quelconque dancefloor.

OBSZÖN GESCHÖPF sort un album particulièrement convaincant qu’il serait dommage de rater. N’oubliez pas que ce combo est français et qu’il est en pleine promotion afin de défendre son album en live. Si vous avez l’occasion de les voir sur scène, ne les ratez pas, ce serait passer à côté de quelque chose de certainement très énergique !



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
OBSZON GESCHOPF - Son of evil OBSZON GESCHOPF - Erection Body Mutilated OBSZON GESCHOPF - Highway of Horrors

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SLASHER METAL FEST [Toulouse - 31] > 27-04-2019
SLASHER METAL FEST [31] 27-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Anastasia
Anastasia (36)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours