last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine UNLIGHT - Sulphurblooded [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (46.22) | Black/Thrash Metal
Informations
INTERVIEW :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label http://www.massacre-records.de
Contact groupe http://www.unlight.org http://www.myspace.com/unlightblackmetal
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 06 novembre 2010
Chroniqueur : Bodomania

"Sulphurblooded", en voilà un nom d'album qui en jette! Alors oui, le titre comme le visuel de ce nouvel opus sent bon le "Black Metal" visité et revisité, avec tous les codes du genre et une ombre satanique de rigueur installée depuis 1997... Pourtant, sous ces apparences trompeuses, et après quatre albums passés plus ou moins inaperçus, UNLIGHT revient en force. Peu importe l’abondance de clichés que l’on pourrait leur reprocher, avec un tel bloc de maîtrise et d’inspiration, la musique de qualité est bien là!

Leur précèdent opus "Death Consecrates with Blood" marquait le début d’une collaboration avec "Massacre Records", alors un an plus tard, on reprend les mêmes. Enfin, à une ou deux exceptions près, puisque l'un des membres fondateurs, Necron, suivi par Tartaros laissent aujourd'hui leur place à Raptus et Nightbutcher. Des changements qui auraient très bien pu déstabiliser la formation allemande, seulement, la barque étant toujours menée par Blaspherion et Lord Grond, la solidité du line-up est plus que jamais d’actualité…

Si la musique d'UNLIGHT fait appel à certaines références, elle n'en est pas moins créative. Ce mélange varié, à la fois classieux et extrême, old school et moderne, est très travaillé. Une côté "barré" répond aussi présent, ce qui amène forcément quelques moments imprévisibles.
Avec un titre éponyme "Black/Thrash" sauvage et mélodique en ouverture, le lancement est très accrocheur. Au cœur de ce premier titre froid et sombre, des riffs à la ARCH ENEMY s'intègrent parfaitement à ce tourbillon de blast et de rythmiques acérées.
Un démarrage redoutable qui se confirme avec l'arrivée de "Dead All Things Will Be (part I)". Cette fois le tempo se veut plus lent, mais les déchirements de Blaspherion s'accordent avec justesse à cette mélodie récurrente et entêtante. Un court passage ambiancé nous mène vers un sweeping, certes inattendu, mais de haute qualité, pour repartir dans un climat inquiétant et intense qui monte crescendo jusqu'à la fin.
Et soudain, une atmosphère décalée se fait sentir… Un pleur d'enfant, le bêlement d'une chèvre... après tout, pourquoi pas? L'introduction de "Sic Transit Gloria Mundi" est là. Mais le combo reprend aussitôt le contrôle en nous balançant quelques changements de ton et de rythme, accompagnés d'une récidive de riffs que n'aurait pas renié CENTINEX pendant la période "Reflections". Un solo entraînant sous fond black vient clôturer cette piste encore différente et efficace.
Sur "Pale Rider- Pale Horse", on se rapproche à présent de DISSECTION ou de NAGLFAR. Cependant, une trêve doomesque agrémentée par une gamme orientale interrompt quelques instants ce florilège de rythmiques conquérantes. Cet esprit guerrier se poursuit sur "Become An Opponent", pourtant abordé par un riff death mélo un brin technique, qui aurait pu figurer sur le dernier album de NEURAXIS. Cependant le reste est bel et bien "black", "frozen" je dirais même. Avec des montées et des descentes enneigées, le voyage prend une toute autre tournure encore.
La composition suivante intitulée "Sound Forth The Trumpets...That S" nous guide cette fois vers des hauteurs empruntées par BEHEMOTH ou EMPEROR. Quelque peu répétitive, cette invocation occulte est ancrée dans une ligne de conduite plus lourde, mais tout aussi ambiancée et saccadée.
À son tour, les riffs Black enivrants et lumineux d'"Invictus" nous donnent une nouvelle occasion de définir le style de cet opus. En clair, nous assistons là à un croisement entre la scène Suédoise du milieu des années 90, et la scène Norvégienne de la fin des années 90. Un titre dévastateur auquel vient rapidement se joindre "Dead All Things Will Be"… (part II)... le retour!
Ce deuxième volet débute de façon lente et lourde avant de nous resservir ce fameux thème entêtant, qui gagne encore en puissance sur cette huitième piste. Une gamme orientale et un chant fédérateur nous cueillent à nouveau sans lasser une seule seconde. Une belle réussite! Mais pas de trilogie à l'horizon, tant pis... Maintenant, accrochez-vous bien, car un changement de registre s’avère imminent!
Les premiers accords Black/Thrash'n'roll de "By the Seventh Spell- A Blackthr" déboulent, le spectre de BEWITCHED avec. Mais ceci n'est que le début d'un long périple durant lequel des parties décalées et des plans thrash/doom s'entremêlent. Un morceau à la fois varié et très direct, juste avant l'ultime secousse créée par "Deine Waffen zu meinen Fuessen". Et oui, en allemand, s'il vous plait! Ici, nous revenons à du Black/Death mélodique dans une veine Gates of Ishtarienne ou The Everdawnienne (si si, ça se dit), où des montées solistiques relèvent de superbes mélodies, avant de s'achever sur une note posée et lointaine.

Ce nouvel album progressif et très travaillé où différents styles se côtoient dévoile pourtant une vraie unité. Sans être trop "nette" ou encore moins sortie de la cave la plus proche, la production permet d'apprécier à sa juste valeur le travail de titan effectué sur "Sulphurblooded". Le Black Metal classique est agrémenté, de part et d’autre du disque, par de multiples changements, des mélodies et ambiances aussi bien violentes que sophistiquées... La nouvelle sortie d'UNLIGHT mérite le détour même si pour l'apprivoiser, elle requiert inévitablement plusieurs écoutes…



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
UNLIGHT - Death concecrates with blood

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SAMAEL [Paris - 75] > 17-05-2019
SAMAEL [75] 17-05-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours