last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine TRANSCENDING BIZARRE - The Misanthrope’s Fable [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (46.00) | Black Metal Avant Gardiste
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.myspace.com/dissonartproductions
Contact groupe http://www.transcendingbizarre.com/ http://www.myspace.com/transcendingbizarre
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 14 janvier 2011
Chroniqueur : Matai

Mystères et rêves, fééries et magies, cosmos, mondes lointains et étranges, bizarreries en tout genre…
A chacun de ses opus, Transcending Bizarre, formation grecque, tente de faire découvrir aux auditeurs l’univers dans lequel il est bercé…à chacun de ses opus, nous voilà transporter de nouveau dans un monde éloigné et mystérieux, où la magie rencontrée n’est qu’un prélude face aux ambiances dantesques tirées de nos rêves les plus extraordinaires…et avec ce nouvel opus, les pages se tournent et nous voilà enfin prêts à découvrir la nouvelle fable racontée ici en musique : celle d’un misanthrope.

A travers un black moderne et original, avant gardiste qui plus est, Transcending Bizarre mise le tout pour le tout afin de bercer ses auditeurs dans un océan d’éléments fantasmagoriques et merveilleux, sans pour autant se détacher des éléments maléfiques et bizarres qui font leur identité. Proches des formations norvégiennes telles qu’Arcturus pour le côté glaçant, cosmique et envoutant des compos, mais aussi de Ram-Zet pour ces atmosphères dérangeantes, malsaines, à la limite du schizophrénique (d’où cette superposition des vocaux et de l’effet aliéné des voix féminines…), le combo grec porte définitivement bien son nom. Car « bizarre » est l’un des principaux adjectifs qu’on peut aisément leur attribuer, en plus de ce côté dément, et, paradoxalement féérique. Car outre user de riffs black, tordus et tranchants, de distorsions, et de notes relativement graves et aigus à la fois (le mélange des guitares étant ceci dit particulier), les claviers tiennent de surcroit une place très importante. Vecteurs des ambiances, partisans invétérés de l’univers fantastique de Trascending Bizarre, créateurs imposants d’harmonies et de mélodies aussi bien majestueuses que morbides, ils sont en effet le fil conducteur, le pilier des compositions, originaux à souhait mais aussi riches et variés. Aux premiers abords symphonique, grâce à l’abondance grandiloquent des violons, ils usent tout autant des clochettes, des chœurs mystérieux à la Danny Elfman, de sons tous aussi étranges les uns que les autres et de bruitages tout aussi électroniques, sans pour autant étouffer l’agressivité des guitares particulièrement dynamiques et rentre dedans, nous gratifiant même parfois de quelques solos.

Et la magie est là, les ambiances nous emportent réellement dans d’autres contrées, proches des contrées sombres, glaciales et cosmiques d’Arcturus où les parties atmosphériques étaient de la partie. Les ressemblances avec ce groupe mythique sont tout de même plus que frappantes, au niveau des atmosphères (déjà dit), mais aussi au niveau de certains riffs, mais surtout des vocaux, proches de Garm avant l’apparition de Vortex. Pas toujours justes mais pourtant charismatiques, pas toujours black mais incisifs, pas toujours placés où il faut, parfois dérangeants (pouvant « casser les pieds » de l’auditeur et le lasser)…toutefois ils n’en restent pas moins un élément clé tout au long des morceaux, longs pour la plupart, dépassant aisément les cinq minutes.

Sur les titres les plus longs, il sera intéressant de noter la grande part d’expérimentation, plus ou moins réussie. Les sonorités sont parfois dissonantes, le chant assez loufoque, les claviers encore plus grandiloquents, et les guitares partant dans tous les sens, sortant des mélodies ne correspondant pas spécialement avec le morceau mais apportant justement encore plus de mystère et de féérie…

Vous voulez pénétrer un monde bizarroïde où vous pourriez sans hésiter voir des créatures étranges, voire même les toucher ? Vous voulez aussi vous sentir pris de paralysie et de sentir cette paranoïa ? Vous voulez avoir l’impression de vous retrouver dans un film de Tim Burton, en plus méchant et brutal ? Cet album est alors fait pour vous…original, complexe et déjanté, Transcending Bizarre signe ici une belle œuvre en matière de black avant gardiste à tendance symphonique avec son « Misanthrope’s Fable ».



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NOCTEM [Lyon - 69] > 26-04-2019
NOCTEM [69] 26-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Anastasia
Anastasia (36)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours