last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine ABSTRACT SPIRIT - Horror Vacui [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD (70.00) | Doom Funéraire
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.solitude-prod.com/
Contact groupe http://www.myspace.com/abstractspirit
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 07 juillet 2011
Chroniqueur : Matai

Pas de temps mort pour le trio russe d'Abstract Spirit, projet de Comatose Vigil, déjà détenteur de trois albums en à peine cinq années de formation. Trois albums dont ce « Horror Vacui », digne successeur d'un « Tragedy and Weeds » montrant particulièrement le potentiel de cette formation atypique et talentueuse.

Le retour est donc des plus saisissant avec cette entrée terrible dans le monde du doom funéraire, signé chez Solitude Productions, gros label moskovite en matière de doom metal. Abstract Spirit nous fait ici une montée en puissance inimaginable, arrivant autant à nous effrayer qu'à nous envoûter, avec une facilité des plus déconcertantes. Cette unité tricéphale arrive cette année à transcender sa musique et le genre dans le même temps, proposant un doom funéraire très fantomatique et mystérieux, poussé à son paroxysme, grâce à cette osmose parfaite entre guitares lourdes et distordues, growl caverneux, et compositions aux claviers à couper le souffle. La production et le mixage arrivent, selon certaines parties, à étouffer ou au contraire dévoiler ces claviers, véritables vecteurs des ambiances macabres et spectrales de ce « Horror Vacui » cinématographique. En effet, l'auditeur devenu spectateur le temps de plus de soixante dix minutes, n'a aucune peine à se croire dans ce film terrifiant et prenant, découvrant les événements, côtoyant les créatures les plus étranges et les plus sournoises. Ces sept morceaux sont la représentation même d'un monde funèbre et hanté par des fantômes, déambulant de scènes en scènes telle une parade nuptiale macabre, à l'aide de guitares pesantes, de rythme lent, de piano sinistre ou d'orchestre lugubre sur fond ambient.

L'album s'ouvre sur un « Beyond Closed Century » (За Пределами Сомкнутых Век ) angoissant au possible et profond où les nappes de claviers nous enveloppent à mesure que les guitares créent cette « mélodie » sombre et spectrale. Planant, long et transcendant à souhait, treize minutes intenses s'offrent à vous, treize minutes d'emprise et d'instants charnels, où un growl tout droit sorti d'outre tombe ne peut que nous prendre aux tripes... « Pulse » (Пульс ) peut largement étonner par sa progression en crescendo et ses riffs/rythmiques désarticulés, tel un zombie sortant de terre et déambulant face à vous, sans que vous ne sachiez quoi faire. Lourd, très lourd, et terriblement fantasmagorique, ce morceau est une épreuve puissante et terrifiante, jusqu'à l'apparition de violons et de cuivres étranges, renforçant les atmosphères funestes. L'interlude qui suit n'est que le passage vers une suite d'album encore plus étouffante et d'épouvante. Écoutez ce terrible piano, cette orchestre incroyable... loin d'être grandiloquent, mais plus cinématographique, voilà donc une parfaite bande originale pour un film d'horreur, un peu à la Bishop of Hexen, mais en plus lent.

Une certaine dimension baroque est lancée le temps de trois morceaux aussi longs que pesants (plus de neuf minutes), les cuivres étant maintenant les leaders sur fond de riffs lancinants. Immersif, tel est le maître mot décrivant cette suite morbide et noire, poussant l'horrifique à son paroxysme. Rien de symphonique, l'arrangement est tel que les orchestrations n'ont pas l'air d'être de trop dans ce trou béant de monstres et de terres boueuses. L'éponyme « Horror Vacui », aux choeurs énigmatiques, montre une fin d'album des plus intenses et décadentes, comme un certain glas. Lourdeur, lourdeur, riffs monstrueux et growl caverneux à souhait, choeurs et chant plus déchiré, on se croirait en pleine procession ou marche funèbre, toujours avec ce violon terrifiant en arrière plan.

Gros monument du doom funéraire situé entre Tyranny et Evoken, Abstract Spirit signe ici un chef œuvre éternel et abyssal. La dimension cinématographique est véritablement poussée, l'atmosphère spectrale, surnaturelle et terrifiante, bien qu'envoûtante, étant la ligne principale de ce « Horror Vacui » très abouti et très bien produit. Un opus immersif, presque parfait, simplement grandiose, dont tous les amateurs du genre se délecteront sans soucis.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
ABSTRACT SPIRIT - Liquid Dimensions Change ABSTRACT SPIRIT - Tragedy And Weeds ABSTRACT SPIRIT - Theomorphic defectiveness

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
BOKASSA [Paris - 75] > 11-05-2019
BOKASSA [75] 11-05-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours