last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine HYBAN DRACO - Frozen Whispers [ 2010 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (43.58) | Black Mélodique
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.coprorecords.co.uk/
Contact groupe http://www.hybandraco.tk/ http://www.myspace.com/hybandraco
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 09 octobre 2011
Chroniqueur : Mearog

Qu'on se mette d'accord tout de suite: HYBAN DRACO n'a absolument rien à voir avec du "Death Metal". Je ne sais pas qui a collé cette étiquette, mais les Sombreros Catalans qui composent ce groupe pratiquent ici un "Black Metal mélodique" s'éloignant sensiblement d'un son brut(e) de décoffrage.

Projet d'un gonze dénommé Hyban Sparda, HYBAN DRACO voit véritablement le jour en 2006 après deux ans d'essais musicaux dans un style orienté "Heavy Metal". S'entourant alors d'un line-up stable (Oby Mictian et Vincent se faisant gentiment remercier pour le remplacement aux postes de bassiste et batteur par Logan et Mike) et le recrutement d'un guitariste de plus en la personne de Cristhobal, le groupe enregistre une première démo sous le nom de "The Frozen Sky".

Quelques démos plus tard, le premier album "Frozen Whispers" voit enfin le jour sous la tutelle de "Copro Records". À ce stade-là ami lecteur(rice), titillé(e) par une curiosité grandissante pour ce tout jeune combo bouffeur de tortillas pratiquant un "black metal" capable de refroidir les plus ardentes températures du soleil catalan, et de réveiller José à l'heure sacrée de la sieste, tu auras sûrement remarqué que "Frozen Sky" et "Frozen Whispers", en plus de porter un nom de congélateur similaire, ont aussi la même tracklist. Rien de plus normal, puisque ce premier full-lengh est tout simplement leur première démo ayant subi un petit lifting pour bénéficier d'un enregistrement plus professionel, ayant accès désormais à un moyen de distribution relativement conséquent.

D'une pochette aux tons rouge vifs sur la démo, "Frozen Whispers" passe à la collection automne-hiver pour un résultat envoûtant et mystérieux, nous invitant à pénétrer dans cette forêt où le vent porte un souffle glacé sur nos épaules. On passera juste sur le choix d'un logo de couleur un peu kitsch, mais le résultat est en tout cas sublime.

Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps, rentrons dans le vif du sujet. Amis trVes blackeux, amoureux de riffs noirs et de haine satanique vomis à travers un torrent de riffs acides et dissonants, fuyez tout de suite: cet album n'est pas pour vous. Car "Frozen Whispers" est rempli ras la gueule d'une mélodicité architecturale, venant imposer sa structure au black des plus simplistes d'HYBAN DRACO.
Dépouillée en tous points, la production peut paraître au début un peu décaféinée, donnant l'impression que l'album fut enregistré dehors par temps de grand froid (“Merde on a oublié la moitié des amplis! Et Logan il est passé où ce feignant? Encore à roupiller je parie, bon tant pis, on jouera sans basse les gars!”).

HYBAN DRACO a bien compris qu'il n'y avait nul besoin d'ajouter moult samples dégoulinants d'orchestration pour créer une atmosphère. Les premières notes de "Prophecy Of The Insane" pourraient constituer à elles seules un résumé complet de l'album, tant ces arpèges de guitares, simples notes égrenées dans l'air au détriment du reste des instruments (la basse aux abonnés absents, la rythmique faiblarde, se risquant timidement dehors le temps d'un break plus appuyé), tissent une toile mélodique prenante de A à Z. Hyban (le bonhomme) se positionne en chef d'orchestre de "Frozen Whispers" en amenant à travers ses solis sublimes et ses compositions mélodiques un souffle de simplicité touchante, presque naïve dans sa forme épurée d'un "Black" qui se résume au final à cette trame poétique, simplement belle et intime. Ça rentre dans le crâne pour ne plus en sortir, comme une petite comptine pour enfants: l'introduction presque festive de "The Sound Of Ancestral Demons" répétée avec diverses variations en est un bel exemple.


Le groupe s'essaye parfois à quelques accents plus épiques comme sur ce fantastique titre qu'est "When We Die". Débutant sur un accent atmosphérique par les claviers et une voix parlée, l'ensemble prend des allures plus mystérieuses et transcendantes, supporté par une double ammenant un rythme percutant. La rage n'est pas présente sur "Frozen Whispers", mais le groupe prend quand même le temps de sortir quelques passages plus vindicatifs et rentre-dedans (toutes proportions gardées). "Storm Of Red Blood" ou "Infernal" contrebalancent et équilibrent très justement le manque de brutalité qui fait défaut à "Frozen Whispers" (même si là n'est pas le but visé).
Mais je ne pourrais conclure sans vous parler de l'étrangeté qu'est "Horizon Shadow". Musicalement parlant, c'est le bordel total, tous les instruments sont déphasés par rapport aux autres, Mike cogne sur ses fûts au petit bonheur la chance sans se soucier du reste, on passe allègrement d'un "black" furieux (relatif encore une fois) sur fond de petite mélodie sifflotante, de guitare accoustique pour se faire botter le train juste derrière. Le tout donne l'impression que le groupe a voulu mettre en paquet compact toutes ses idées en un seul titre, et ma foi c'est plus que réussi!

“Ouais, un petit groupe sympa de seconde catégorie”, me répondraient les plus acharnés des trVes (certains seraient peut-être restés jusqu'au bout par curiosité). À cela, je répondrais “oui, et c'est tant mieux”. Malgré des conditions d'enregistrement pros, HYBAN DRACO a réussi à garder une atmosphère intime à milles lieues des stéréotypes bodybuildés artificiellement. Intègres dans leur démarche, les Catalans (j'y tiens, ne leur dites pas qu'ils sont Espagnols parce que là ils risqueraient vraiment de se fâcher pour de bon) font leur petite tambouille tranquillement dans leur coin en proposant une musique facile d'accès, certes, mais fortement aboutie par le talent des membres. Les extraits de leur dernier album sorti récemment, que vous pourrez trouver sur leur site, n'en sont que plus prometteurs pour la suite. Un groupe à suivre.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SYMPHONY X [Lyon - 69] > 07-05-2019
SYMPHONY X [69] 07-05-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : MALKAVIAN
MALKAVIAN (83)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours