last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine KIMBALL - JAMISON - Kimball - jamison [ 2011 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD album + DVD (51.18) | Hard rock fm
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.frontiers.it/
Contact groupe
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 20 novembre 2011
Chroniqueur : Margoth

Une fois encore, les Italiens de "Frontiers Records" nous ressortent leur bonne vieille formule. Pourquoi aller s’embêter à fouiner au fin fond de l’underground pour trouver de nouveaux talents lorsqu’on peut en monter de toutes pièces. Et en utilisant des noms déjà connus du public, c’est encore mieux, car cela touche les gens avant même d’avoir pu écouter ce que ça pouvait donner. Et puis, pour achever les troufions qui hésiteraient encore à se procurer le disque, on aligne à la composition des noms connus et reconnus qui roulent déjà leur bosse depuis des lustres (souvent les mêmes d’ailleurs). Et au final, pour les oreilles, ça donne quoi ? Eh bien, le casting "made in Frontiers" est peut-être bien beau, mais le positivisme n’est pas forcément au rendez-vous (oh ISSA, sors de ma tête !). Malgré tout, on ne va pas jouer non plus les mauvaises langues car ces derniers temps, Frontiers nous a ressorti de derrière les fagots l’ex-TOTO, FERGIE FREDERIKSON (le chanteur sur le « Isolation » de 1984), qui nous livrait au final une fournée de bonne facture. À voir si cette dernière livrée du moment suit le même chemin ou celui de sa compatriote norvégienne.

Ironie du sort, c’est encore du côté du passé de TOTO qu’il faudra chercher puisqu’il s’agit d’un album réunissant Bobby KIMBALL, le tout premier vocaliste de la bande de Steve Lukather, et Jimi JAMISON, éminent frontman qui a donné de belles heures de gloire à SURVIVOR. Encore une fois, les nostalgiques sont de nouveau piqués au vif à voir une telle affiche sur la cover. Malheureusement, il ne faut pas oublier que l’heure de gloire a eu lieu il y a bien longtemps et que le temps n’a pas toujours que des effets positifs. Il amène peut-être la maturité mais également la vieillesse et, pour un chanteur, force est de constater que ça n’arrange pas forcément les affaires. Et tout le long de ce disque, l’effet dévastateur du temps qui passe se fait clairement ressentir, d’autant plus chez JAMISON. On ne tape pas dans le médiocre, loin de là, mais lorsqu’on connaît les jeunes années des compères, on a quelque peu la boule au ventre de constater que les grandes capacités vocales de jadis ne sont plus au rendez-vous. Autrement, cette mauvaise surprise passée et digérée, on constatera qu'on est dans du "Frontiers Records". De grands noms à la composition tels que Jim Peterik (SURVIVOR), Randy Goodrum (TOTO / Steve PERRY), John Waite, ou bien encore Robert Sall (WORK OF ART), ce qui n’emmènera pas le fan de "rock FM" dans de sombres chemins inconnus au bataillon. La musique qui en résulte non plus, puisqu’elle utilise tous les codes en vigueur : douces mélodies sucrées, refrains accrocheurs à souhait, le tout dans une enveloppe très dynamique. C’est que les deux commencent peut-être à se faire pépères mais cela ne veut pas dire que les guitares n’ont pas lieu d’être ici. En même temps, avec Mat SINNER aux manettes en temps que producteur (et à la basse soit dit en passant), cela aurait été étonnant de tomber dans la niaiserie entièrement soupesque, quand bien même on s’éloigne considérablement du "heavy" traditionnellement distillé par le monsieur. Malgré le CV du producteur, la production est étonnement crédible pour le style et est même très réussie, au même titre que l’opus en général. Ca ne réinvente peut-être pas la poudre, mais cela reste néanmoins efficace et se laisse écouter avec plaisir.

Malgré tout, au vu de la concurrence, on ne pourra qu’émettre quelques réserves. Sympathique à écouter, certes, mais les petits derniers de WORK OF ART ou de JOURNEY placent eux aussi la barre assez haut. Sans compter qu’il n’est pas non plus une question d’âge puisque les deux groupes susmentionnés ont, eux aussi, de longues années au compteur. KIMBALL JAMISON est peut-être un bon cru, mais n’en a pas assez dans le ventre pour ressortir du lot. Mais pour le rockeur au cœur tendre qui a déjà été voir au niveau de la concurrence et possède encore quelques deniers, l’investissement peut valoir le coup.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MGLA [Lyon - 69] > 14-05-2019
MGLA [69] 14-05-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours