last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine TERRORIZER - Hordes of zombies [ 2012 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (38.54) | Death metal / grindcore
Informations Titres bonus inclus selon les versions
INTERVIEW
Contact label http://www.season-of-mist.com/
Contact groupe http://www.terrorizergrindcore.net/ http://www.myspace.com/terrorizergrindcore
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 22 février 2012
Chroniqueur : Doc.Douggy

TERRORIZER fait partie de ces "super groupes" qui n'ont pas une discographie prolifique, du fait qu'il pourrait être considérés comme un "side-project". Le combo américain compte tout de même dans ses rangs deux Morbidiens et pas des moindres : Pete Sandoval (batterie) et David Vincent (Basse) épaulés du chanteur Anthony Rezhawk (RESISTANT CULTURE) et à l'époque de "feu" Jesse Pintado (NAPALM DEATH). Nos quatres compères avaient donné une certaine vigueur à la scène "grindcore" américaine en incorporant une touche "death metal" lors de la sortie de leur premier album (culte, soit-dit en passant) "World Downfall" en 1989. L'histoire s'arrête là pendant plus de 15 ans et reprend en 2006 avec "Darker Days Ahead" (D.Vincent n'est plus de la partie) aux accents plus "contemporains", mais toujours aussi brutal. Le décès de Jesse peu de temps après la sortie ralentira les ardeurs, mais après le recrutement de Katina Culture (RESISTANT CULTURE) et le retour de D.Vincent (en tant que bassiste de session), TERRORIZER reprend du service et nos grindeux nous pondent ce nouvel opus "Hordes of Zombies" sortant à la fin de ce mois de février.

Cette fois-ci nos Américains ne font pas appel à une production purement américaine, mais se tournent vers notre vieux continent en la personne de Dan Swäno (EDGE OF SANITY, BLOODBATH, ...), ce qui résulte un son plus "old school" que son prédécesseur, guitares grésillantes, batterie un tantinet moins en avant et chant quelque peu "filtré" me rappellant sans conteste celui de Mika Akerfeldt sur "Resurrection Through Carnage" (BLOODBATH). D'ailleurs, je rapprocherai beaucoup ce "Hordes of Zombies" du premier album des suédois en ce qui concerne la production. Une sonorité "death metal" alliée à la brutalité du "grindcore" résulte de ce travail.

Mais parlons du contenu. L'album est composé de 14 titres pour une durée d'un peu plus de 35 minutes, ce qui reste acceptable lorsque l'on constate que ceux-ci ne dépassent pas les 4 minutes, pour laisser la place à plus de brutalité. L'album s'ouvre sur une intro nous mettant dans le bain: une voiture (?) qui se crashe, des geignements de zombies se faisant entendre au loin, nous sommes en terrain hostile. Mais voilà qu'arrive la milice de fous furieux estampillée TERRORIZER pour une partie de destruction massive consistant à des explosions de corps humains morts vivants.
Et on entre dans le vif du sujet avec "Hordes of Zombies" aux accents très "death metal", guitares rapides, batterie puissante et chant bien gras. La suite vous la connaissez, des passages tantôt blastés, tantôt dans un binaire puissant, P.Sandoval nous fait preuve d'une aisance à la batterie, une carrière s'allongeant depuis plus de 25 ans derrière les fûts, on ne lui apprend plus rien. Pas besoin pour TERRORIZER de faire dans une extrême technicité, mais plutôt dans la vitesse et l'efficacité, on a l'impression de les avoir à nos côtés manipulant chainguns et autres mitrailleuses pour enchaîner les démembrements de zombies à coup de balles. "Evolving Era" revient sur des accents plus "death" avec un riff principal intelligemment composé.
TERRORIZER fait alors preuve d'une brutalité sans faille du début à la fin, alliant efficacité, simplicité et rapidité comme nous le montre "Prospect of Oblivion". On a juste le temps de manger un Mars entre deux massacres durant les 10 petites secondes de pseudo-intro de "Forward to Annihilation" que ça repart et ce jusqu'à ce qu'il ne reste plus un seul membre tressautant à vue. Mais on arrive déjà pratiquement à la fin de l'album quand surgit "A Dying Breed" avec son superbe final: Notre équipe n'a pas survécu, la horde se délecte des restes quand passe un avion lâchant sa bombe et rasant ce qui reste de "vie" sur cette ville...

Bref, un excellent retour de TERRORIZER qui nous envoie en pleine guerre zombie brute de décoffrage. Ce "Hordes of Zombies" se veut explosif malgré pour certains une production qui se veut "grasse" et un tantinet "old school" à cette époque, mais ajoutant un certain charme au "death metal/grindcore" des Américains.
Un album emplie de brutalité et d'efficacité qui n'a pas fini de faire bouger et headbanguer en ce début d'année.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
TERRORIZER - Darker Days Ahead TERRORIZER - Caustic attack

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NOCTEM [Lyon - 69] > 26-04-2019
NOCTEM [69] 26-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours