last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine WEDDING IN HADES - Misbehaviour [ 2012 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (56.38) | Melodic doom/death metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://solitude-prod.com/
Contact groupe http://www.facebook.com/weddinginhades http://www.myspace.com/weddinginhades
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 09 mai 2012
Chroniqueur : Nebelgesang

Après des débuts encourageants, et un « Elements of disorder » (2010, voir la chronique en ces mêmes pages) aux qualités certaines, les bretons de WEDDING IN HADES font leur grand retour en cette année 2012 avec « Misbehaviour », paru sur la section BadMoodMan Music du label russe Solitude Productions.
Leur premier album avait, malgré quelques maladresses et facilités propres au style, le grand mérite de réconcilier, sous son « melodoom » inspiré par les British de MY DYING BRIDE, PARADISE LOST, ou encore DRACONIAN, différents aspects et identités du metal extrême (avec d’audacieuses inclusions black ou death metal). Ce « Misbehaviour » abandonne en partie son labyrinthe musical pour en revenir à quelque chose de moins syncopé, de moins hybride dans la forme… À une musique à l’ambiance autrement moins sombre, qui expose et explore des voies entrouvertes par son prédécesseur, tout en atténuant certaines aspérités, certaines atmosphères.
Quid des accélérations, à de rares exceptions près. Ici, le « doom-metal mélodique » (que certain qualifieront aussi de « gothique ») pratiqué par le quatuor est plus posé, mélancolique… évoquant toujours le spectre britannique ainsi que, par instants, les danois de SATURNUS.

À travers son titre liminaire, « Forsaken », et ses lignes introductives de piano en arpèges, accompagnées d’un violon qui fait son apparition discrète tout au long de l’album, comment ne pas entendre les échos de « Veronika decides to die » ? Lenteur, raffinement, mélodies éthérées… Le travail des guitares, soutenues par une basse au son chaud et rond, ainsi que par un synthé discret, alterne entre power-chords lourds, leads mélodiques, breaks acoustiques et de légères montées en tension aux résonnances death-metal… le tout servi par une batterie le plus souvent down-tempo (par exemple dans « Men to the slaughter »). L’articulation des riffs et des rythmes ne souffre presque plus des largesses et incohérences passées. Enfin, le travail vocal de S.T est lui même à souligner et à mettre en valeur… voix écorchée vive, voix gutturale-éraillée… ou encore voix claire sans fioritures.

Vous vous demanderez donc où se trouve le bémol. Où se trouve le « mais ». Car, en effet, il y a un, voire plusieurs « mais ». En dépit d’une bonne production, organique comme il faut, d’atouts réels dans la composition et les idées d’ensemble, « Misbehaviour » souffre de sa généricité. Ce melo-doom/death joue dans une cour aux codes archi-balisés, avec des gimmicks parfois irritants, des conventions d’écriture qui rendent l’architecture d’ensemble prévisible. Evidemment, le second reproche concerne le parti pris d’atmosphères plus lisses, certes, mélancoliques, mais moins oppressantes que celles d’ « Elements of disorders »… Les riffs « extrêmes » (bien trop rares) manquent généralement de punch et ne décollent jamais véritablement… Sans doute l’excentricité « thrashy » de « The one to blame » (dont la structure est assez dissonante par rapport au reste) éveillera la curiosité de l’auditeur… mais c’est encore trop peu…

En définitive, cet album est bien plus accessible… bien trop accessible. La neurasthénie et la psychose ont cédé leur place à la petite déprime de l’amoureux transi. C’est un album frustrant, au goût d’inachevé… par moments naïf. Reste ainsi l’impression d’un talent qui se laisse aller à la facilité. Bien fait, oui… mémorable, aucunement. Avec « Misbehaviour », WEDDING IN HADES rentre, malheureusement, dans le rang. Espérons qu’il en sortira rapidement.



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
WEDDING IN HADES - Démo 4 Titres WEDDING IN HADES - Elements of disorder

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
CALIBAN [Paris - 75] > 11-12-2018
CALIBAN [75] 11-12-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours