last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


CARACH ANGREN [ 27-01-2017 ]
Nightland, Carach Angren
 Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Le ferrailleur - Nantes [ 44 ] Chronique : 05 février 2017
Chroniqueur : Fred.Photography
Photographe : fred photography
Affluence 200
Contact organisateur https://www.facebook.com/assomvp
INTERVIEW    
C’est avec une certaine déception que l’on a appris l’annulation de la tête d’affiche de la soirée, en l’occurrence des italiens de Fleshgod Apocalypse, en raison de problème de santé de leur batteur Francisco Paoli. Il y avait bien eu des rumeurs la veille comme quoi le groupe n’avait pas joué leur date de Bilbao et Madrid, mais on espérait que les choses allaient changer pour Nantes… et non ! et c’est bien dommages. Fort heureusement, l’asso MVP n’a pas complètement annulé l’évènement et c’est donc les deux autres groupes qui assureront le service ce soir. Fleshgod était par contre bien présent sur les lieux, avec un passage en signing session, histoire de consoler les fans déçus.

L’autre lot de consolation sera aussi un set plus long pour Carach Angren qui se retrouve donc propulser tête d’affiche et aura le droit à un set ramené à 1H30. L’annonce de l’annulation de fleshgod n’aura pas découragé les Nantais qui seront venu à près de 200 au ferrailleur, Carach est il faut dire, un plutôt beau lot de consolation. De plus, Carach et Fleshgod se connaissent bien. On les avaient déjà vu partager l’affiche en 2013, en première partie de Septicflesh.

On commence donc les hostilités avec Nightland et leur death symphonique. Ces italiens ont eu la chance de suivre fleshgod apocalypse pendant toute leur tournée et n’aurons pas de mal à montrer ce qu’ils savent faire à des Nantais amateurs de gros sons. Véritable rouleau compresseur qui ne laisse aucun répit, Nightland sait allier mélodicité et violence avec une belle précision.

Plutôt confidentiel par chez nous, Nightland est bien en place pour défendre son premier album « Obsession ». Celui-ci possède quelques perles dont les titres « ARES » et « Alpha et Omega ». La formation est jeune, mais envoie bien le bois. L’impression de voir un rouleau compresseur implacable est accentuée par leurs accoutrements que l’on croirait tout droit sortie du film Gladiator (ou d'un clip d'Ex Deo).

Avec Carach Angren, on a le droit a tous les clichés du black metal, mais en même temps, c’est exactement ce qu’on a envie de voir : des poses martiales, des maquillages outranciers et des tronches à faire peur. Les hollandais arrivent à la perfection à imposer une atmosphère lugubre et maléfique à souhait. Seregor Droomers en fait des grosses caisses et se montre totalement déjanté, rendant complètement fou les fans du groupes, qui ont l’air de connaître les morceaux par cœur. Le Frontman est clairement le point fort de Carach Angren, mais on peut aussi faire mention du clavier d’Ardek Wijers monté sur vérin et qui apporte sa petite touche de spectaculaire.

La set list revisite une bonne partie de la discographie du groupe. Au dernier album, bien sûr, dont c’est la tournée, une belle part lui sera donné, mais les anciens albums aussi sont représenté avec l’excellent « Departure toward a nautical curse » et « bloodstains on the captain’s log ». Surtout que je connais plus l’album « death came throught a phantom ship » qui m’avait fait découvrir le groupe et ai donc particulièrement apprécié ces titres.

Seregor s’absentera quelques instants, à la fin de “When Crows ticks on windows” pour revenir affubler d’une couronne noire du plus belle effet et d’entamer « Spectral Infantery Battallions ». Carach Angren sait définitivement soigner sa scénographie, dommage que celle-ci ne soit pas du tout mise en valeur par l’éclairage de la scène, donné en dépit du bon sens. L’attitude théâtrale et posée du frontman perd de son intensité au passage.

En dehors de ça, on aura eu le droit à un excellent set des hollandais (même si je préfère ce qu’ils font sur album) qui aura su faire oublier la défection des Fleshgod Apocalypse. La soirée s’achève et on pourra trouver, en sortant, les membres de Carach Angren en train de discuter avec les fans devant la salle. Derrière une image austère, le groupe se montre proche de son public.

Un nouveau succès pour l’asso MVP et merci à eux pour l’organisation de ces soirées. Prochain rendez-vous, le Venom fest, en avril qui annonce déjà une belle brochette de formations black et assimilés.

Set List Carach Angren :
Once Upon a Time... (Intro)
There's No Place Like Home
Lingering in an Imprint Haunting
Departure Toward a Nautical Curse
When Crows Tick on Windows
Spectral Infantry Battalions
Bitte Tötet Mich
Sir John
Sighting in a Portrait of Doom
Two Flies Flew into a Black Sugar Cobweb
The Carriage Wheel Murder
Killed and Served by the Devil
Ghost of Raynham Hall
Haunting Echoes from the Seventeenth Century
Bloodstains on the Captain's Log















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
LA NIUT DU METAL [Saint Etienne - 42] > 08-09-2017
LA NIUT DU METAL [42] 08-09-2017

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
My Radio Rock est une webradio independante diffusant du Rock, Metal,Hardcore, Punk, alternatif ...

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : BARE TEETH
BARE TEETH

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock