last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


HAVOK [ 24-04-2017 ]
Exmortus, gorod, Warbringer, Havok
 Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Le Ferrailleur - Nantes [ 44 ] Chronique : 28 avril 2017
Chroniqueur : Fred.Photography
Photographe : fred photography
Affluence 200
Contact organisateur http://www.bluewaveproduction.bigcartel.com/
INTERVIEW    
C’est soirée thrash metal au ferrailleur, un lundi soir, histoire de bien commencer la semaine avec son lot de shreds, riffs pointus et écorchage de gosiers. Elle sera bien chargée puisque ce n’est pas 2 groupes, ni 3 auxquels nous auront droit, mais carrément 4 groupes. Et par n’importe lesquels, nous aurons donc droit à la fine fleur de ces groupes issus du revival thrash dont vous vous êtes sûrement rendu compte depuis quelques années. Alors que le genre avait périclité au cours des années 90 soit en évoluant vers d’autres formes ou en disparaissant tout simplement, on a pu donc voir des p’tits jeunes influencés par les anciens qui se sont mis à refaire plus ou moins la même chose y compris dans l’artwork très typé, tout en apportant une certaine dose de fraîcheur. On pourrait lancer un débat sur les modes, les cycles ou la nostalgie de cette époque où on pouvait écrire thrash metal sans « h » sans que cela ait une quelconque importance, mais non… ce qui nous intéresse, c’est d’avoir du gros son dans les oreilles.

On commence avec les américains d’Exmortus qui ont sorti récemment leur quatrième album Ride Forth et qui sont venu démontrer, qu’en Californie, on sait toujours comment vous avoiner les oreilles à grand coup de riffs ultra rapides, sans vous laissez le temps de prendre votre respiration entre deux salves. Et c’est d’ailleurs avec un morceau du dernier opus « For The Horde » que les américains commenceront leur ramonage dans une salle encore un peu vide à cette heure de la soirée. Est-ce que cela les empêchera de tout déglinguer dans les règles de l’art, pas du tout et c’est avec un certain entrain que Conan et sa bande installeront leur petite ambiance épique et guerrière devant des Nantais qui n’en demandaient pas tant. »Speed of the Strike », »Metal is king », des titres qui, s’ils ne sonnent pas très originals, font largement leur taf et c’est avec un véritable plaisir que l’on peut observer ces énergumènes malmener leurs instruments dans tous les sens pendant la demi heure que dure leur set.

Un groupe qui met tous le monde dans l’ambiance et qui permet de démarrer la soirée de la meilleure façon possible.

Ensuite on retrouve les petits bordelais de Gorod et vous me direz mais que viens faire ce groupe de death technique, même s’ils le font très bien, au milieu de toutes ces autres formations de thrash brut de décoffrage et il est vrai que l’on est en droit de se poser la question. Mais Gorod est fort, Gorod est très fort et c’est à l’occasion de cette tournée qui s’étale sur plusieurs dizaines de date que notre combo a décidé de s’adapter à l’évènement et c’est assez rare pour le noter en sortant un Ep Kiss The Freak, très Thrash, histoire d’un peu mieux coller à l’ambiance générale, le tout fabriqué de A à Z en quelques mois. Et rien que pour ça, on peut saluer la performance et reconnaître que leur réputation n’est pas volée. Pas hyper fan de Gorod en live et les préférant sur album, je reconnais que la puissance dégagée par le groupe sur scène et leur maîtrise technique a été bluffante et Gorod n’aura eu aucun mal à convaincre le public avec leur set court mais efficace où on a pu retrouver les classiques « Here Die Your God « et »Disavow Your god » avec le tout « Being a jerk », titre d’ouverture du nouvel Ep.

On retourne ensuite dans les années 80 avec les très prolifiques Warbringer venant présenter leur dernier album en date « Woe to the Vanquished » sorti fin mars et qui est déjà le cinquième du groupe en une dizaine d’année. C’est d’ailleurs par 4 nouveaux titres que John Kevill et ses acolytes viendront poutrer des nantais à peine remis de la déferlante Gorod. L’ambiance est montée au fur et à mesure au cours de la soirée pour atteindre son rythme de croisière avec Warbringer et il ne faut pas être un tendre pour survivre à un ferrailleur plein, où des circle pits se déclenchent toutes les 5 minutes. Je crois que j’ai encore pris quelques bleus. On continue ensuite avec de plus anciens titres parmi les classiques du groupes que Warbringer joue régulièrement avec, entre autres, un dantesque « total war » pour clôturer leur set. Le titre parfait pour illustrer une salle complètement ravagée par l’ouragan venu de Ventura.

Setlist Warbringer:
Silhouettes Woe to the Vanquished Remain Violent Shellfire Prey for Death Hunter-Seeker Living in a Whirlwind Combat Shock Total War

On passe à présent au gros morceau : Havok. On pourrait faire une liste des points communs existant entre Warbringer et Havok dont l’un des principaux est d’être très influencé par le Thrash américain des années 80. Qui n’entends pas du Slayer ou du Megadeth en écoutant ces 2 formations, mais la où les vieux groupes ont perdu la hargne de leur début ou jouent leur concert en mode machine, on en a donc ces jeunes groupes qui permettent de retrouver cette énergie qui avait fait le succès du Thrash à ses débuts. L’autre point commun est aussi d’avoir un opus à présenter, le très éfficace Conformicide, dont on pourra entendre quelques morceaux, ce soir, « Claiming Certainty », « Ingsoc » avec sa référence à 1984, mais on retrouve aussi des classiques « Point of No return », « from the Cradle to the Grave » qui provoqueront leurs lots de mosh, slam encouragé à grand renforts de poses et moulinets de bras par un David Sanchez totalement déchaîné. Un autre point commun est d’être aussi de bons clients pour mettre le souk dans un public qui était venu exactement pour ça.

Ils sont aussi très forts pour tromper le public et faire penser qu'il n'y aura pas de rappel et pour une fois, quelques spectateurs se sont fait avoir en quittant la salle avant la fin du show.

Un grand merci au Ferrailleur, aux groupes et à Blue Wave production pour l’organisation de cette soirée d’anthologie.

Setlist Havok :
Intro (Extrait de 1984 by George Orwell) - Point of No Return - Claiming Certainty - Hang 'Em High - Prepare for Attack - Fatal Intervention - No Amnesty - D.O.A. – Ingsoc - From the Cradle to the Grave - Intention to Deceive - Give Me Liberty...or Give Me Death
Rappel: Unnatural Selection - Time Is Up















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
INTERCEPTOR FEST [Bordeaux - 33] > 05-10-2017
INTERCEPTOR FEST [33] 05-10-2017

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
albums updates Sorties d'albums
FURYENS
FURYENS [PLUG and PLAGUE]
25-11-2017


pavillon 666 webzine metal rock Voir les sorties
pavillon 666 webzine metal rock Poster une sortie
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : BELLAKO
BELLAKO (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock