last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


THE OATH [ 08-09-2017 ]
Mind Imperium, Lugh, The Oath
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Warmaudio - Décines [ 69 ] Chronique : 15 septembre 2017
Chroniqueur : Kaïzoku
Photographe :
Affluence NC
Contact organisateur
INTERVIEW    
Ca y est c'est la rentrée!! Pour fêter ça comme il se doit, le Warmaudio nous a concocté une belle affiche pour leur première soirée.

Mind Imperium (My Imperium jusqu'à il y a quelques jours) monte sur scène et lance la soirée devant un public peu nombreux et encore timide. Le quatuor aux yeux blancs formé en 2012 a connu pas mal de changements de line-up mais semble avoir trouvé un équilibre et nous propose pour leur second concert dans cette configuration un death propre et groovy. Le charisme de Nogh au chant et la puissance et la maîtrise de Julie à la batterie assurent la présence sur scène malgré quelques petits moments de flottement. En même temps, en plus de l'équilibre récent du groupe et de quelques gros ennuis techniques juste avant de monter sur scène, il faut dire que ce n'est jamais évident de lancer une soirée devant un public qui arrive tout juste et qui n'est pas encore échauffé. On reste du coup un chouia sur notre faim, souhaitant juste que chacun soit moins sur la retenue pour que l'ensemble soit parfait, parce qu'il y a de supers idées, un univers entre Moonspell et Sepultura bien travaillé et une complicité entre les membres qui est palpable.
Petite parenthèse de batteuse, ça fait super plaisir de voir une représentante de la gente féminine (très féminine qui plus est) derrière les fûts là où on s'attend dans les clichés à voir un grand costaud chevelu. Comme quoi, encore une fois, le rock est le métal ne sont pas qu'affaires de couilles^^
Bref Mind Imperium reste pour moi une très bonne découverte, un groupe à excellent potentiel et j'ai hâte de les revoir sur scène!

C'est le moment de la première bière entre deux groupes, et forcément quand on retrouve des copains, ça dure un peu, au point où j'ai loupé les quelques premières minutes de l'étonnant groupe Lugh. Je ne les avais jamais entendu et je m'attendais à tout sauf à prendre ma claque de l'année!
En entrant dans la salle j'entends une voix..d'où vient-elle?..de la scène..oui, c'est le chanteur qui..parle..qui ne parle pas, qui nous invite..une invitation à entrer dans Les Loges de la Folie (titre de l'album), à passer les portes d'un hôpital psychiatrique. Cela m'interpelle quelque peu, intriguée je m'approche.. et je sens mon corps frissonner, comme envahie par cette voix, tantôt douce et parlée, tantôt profonde et chantée, tantôt en français, tantôt en anglais, tantôt des rires de folie, tantôt des hurlements qui sortent des tréfonds de l'âme, comme une déchirure de l'inconscient. Ayant bossé en milieu psychiatrique lourd, j'arrive à palper cette ambiance trop connue pour moi à travers le jeu de l'acteur/chanteur Lambert Dewarumez qui retranscrit à la perfection ces facettes innombrables qui se cachent sous le mot "folie". Cet univers de chaos, de mort, de confusion, d'hallucinations, de questionnements que l'on retrouve dans les pathologies telles que la schizophrénie et les psychoses en général est présent tout au long de ce set.
Des solos de guitares bien sombres et bien élaborés (malgré la présence quelque peu en retrait des deux guitaristes Sébastien Vallée et Guillaume Comby), la basse bien présente, dont Manon Fortin maîtrise parfaitement la lourdeur et la légerté selon l'ambiance voulue, et la batterie sombre et énergique de Cyril Broult, toute la musicalité inspirée d’influences diverses allant du heavy au gothic en passant par le prog, le rock ou le death mélodique transpire le malsain.
Le groupe a bien choisi son nom, inspiré de Lug Samildanach, le Dieu aux multiples arts, il est déroutant, envoûtant, surprenant et d'une grande richesse. Le travail paye, et Lugh a sué pour nous offrir ce premier album qu'ils nous présentaient ce soir-là, ça se sent. C'est devant un public immobile mais chaleureux, qui boit ces paroles travaillées et se prend cet univers en pleine gueule que Lugh s'assure de laisser son empreinte.
A la fin de ce voyage qui exorcise les profondeurs noires de l’âme humaine, une question pertinente posée par le chanteur entre deux chansons subsiste: "Entre nous et les fous, lesquels sont les plus fous?" N'ayez pas peur de la réponse et venez les voir en concert, écoutez leur album et rencontrez les, vous découvrirez que les plus belles choses se cachent parfois dans les plus terrifiantes!

Après ce coup de cœur difficile de me lancer dans la dernière partie de la soirée mais l'énergie The Oath sur scène va m'y aider! Ça y est, le public est chaud, a besoin d'extérioriser tout ce qu'il vient de vivre avant et a envie de tout donner. Et les 4 garçons ont l'habitude de le faire bouger ce public. Les papas de la soirée tournent depuis 1999 et ont l'habitude de la scène qu'ils partagent régulièrement avec des groupes tels qu'Enslaved, Punish Yourself, Benighted etc
Ils aiment ça et ça se voit. Leur musique à la frontière du black, du death, du thrash et du heavy-metal est efficace, ça groove, c'est énergique, c'est bon, c'est pas fin mais ça s'mange sans fin! Le public n'est pas nombreux mais il est déchaîné, circles pit et wall of death (ou "muret of death") vu le nombre de personnes dans la salle) se multiplient devant la scène où The Oath, campé en position de combat envoie le pâté à coups de hurlements, et de double-pédale en renfort. Avec la carrière qu'ils ont derrière eux, pas un dérapage, ça file droit jusqu'à la fin!

On fini cette soirée qui avait commencé doucement avec un bon mal de nuque, les oreilles ravies et un verre de bière à la main, bref une bonne soirée métal, riche et toujours aussi agréable dans un lieu tel que le Warmaudio.
Merci à eux pour leur accueil toujours aussi sympa, merci à Mind Imperium, Lugh et The Oath pour leur gentillesse dans les discussions après le concert et surtout pour ce chouette moment qui annoncent une très belle année!

Pour revoir The Oath, rdv le 14 décembre au Blogg avec Noctem et Aeon Patronist, Lugh jouera le 27 octobre à l'Hôtel de la Musique et Mind Imperium nous a offert un concert au top ce jeudi au Blogg en compagnie de Morrighans et Dreamslaves!
Ca y est, on est chaud, on en veut encore!!















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NASHVILLE PUSSY  [Bourg en Bresse - 01] > 10-11-2017
NASHVILLE PUSSY [01] 10-11-2017

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
albums updates Sorties d'albums
HONESTY
HONESTY [Can you feel the bite of life]
24-11-2017


pavillon 666 webzine metal rock Voir les sorties
pavillon 666 webzine metal rock Poster une sortie
petites annonces Petites annonces
photos de concerts metal

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : MEZCLA
MEZCLA (49)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock