last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


LES 4 METALLIQUES [ 11-10-2017 ]
Mithridatic, infekted, the walking dead orchestra, les discrets
 Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Transbordeur - Lyon [ 69 ] Chronique : 13 octobre 2017
Chroniqueur : Black.Roger
Photographe : Black.Rogerhttp://black-roger.tumblr.com/
Affluence NC
Contact organisateur https://www.facebook.com/LeTransbordeur/
INTERVIEW    
Les 4 METALLIQUES en tournée, une idée originale pour promouvoir gratuitement le metal dans la région Rhône-Alpes-Auvergne. Alors, le Transbordeur de Lyon, la Belle Electrique de Grenoble, le Fil de St-Etienne et la Cooperative de Mai à Clermont-Ferrand nous offrent sur un plateau MITHRIDATIC, INFEKTED, THE WALKING DEAD ORCHESTRA et LES DISCRETS en cette mi-octobre 2017. Première soirée au transbordeur de Lyon ce mercredi 11 Octobre et le metal de notre région va imposer sa loi devant un public réunissant le « tout Lyon metal ».

Voici LES DISCRETS, première formation de cette aventure originale, qui se présentent à 20 heures sur la scène du Transclub. Les Lyonnais ne font pas à proprement parler du metal mais plutôt du post-rock indie aux ambiances « cinéma » et aux envolées bien plombées parfois. Combo inclassable donc dont la musique flirte avec le doom mais aussi quelquefois avec un certain black-metal. La musique des Lyonnais a d’ores et déjà franchit les frontières de l’hexagone afin de présenter ses compositions notamment au Mexique et au Bresil dernièrement.
Depuis sept ans déjà et plusieurs enregistrements, cette formation atypique qui bénéficie d’un certain engouement auprès d’un public toujours plus nombreux, vaut le détour en live. Poésie violente, guitares saturées ou planantes, puissance volcanique, tout concours à nous faire voyager dans un univers émotionnel, et le groupe y parvient sans peine comme ce soir à Lyon, excellent tout simplement.
Set-list en photo.

Les Grenoblois de THE WALKING DEAD ORCHESTRA ne sont pas venus à lyon pour faire de la figuration. Alors on va s’en rendre compte dès les premiers titres en rafales tempêtueuses produites par un deathcore ravageur qui vous prend à la gorge sans vous laisser le temps de respirer, aargh !
Inutile de vous dire Que dans la salle ça va voler de partout, inutile de résister, les brûlots sont tirés à tir tendu et il n’y aura pas de prisonniers. Nous allons prendre en pleine « poire » avec des titres de leur nouvel opus intitulé « ressurect » mais pas que, les dauphinois ont de la ressource !
L’agression est permanente, les guitares hurlent, le duo basse-batterie est intraitable et les vocaux arrachés du chanteur ne font pas dans la dentelle avec ce frontman toujours sur la brèche ne vous laissant aucune issue de secours. Alors nous nous laissons exterminer avec plaisir, quelle baffe !

Place maintenant à ceux de Riom (Clermont-Ferrand), INFEKTED qui ont visiblement l’envie d’en découdre à l’aide d’un deathcore peut-être plus plombé, mais d’une efficacité redoutable en live. Ici pas de compromis, pas de faux semblants, ça passe ou ça casse, et ce soir ça va passer très bien merci avec une assistance dans la fosse chaude comme la braise. Attention à vos nuques, ça va « swinguer » les amis car nous allons tous être infectés (facile celle-là) par leurs compositions empoisonnées et brutales. Bien sûr ils nous présentent leur dernier « mefait » en date intitulé « emergence » et d’autres joyeusetés des volcans.
Infekted ne semble pas né de la dernière pluie deathcore et nous le fait savoir par une prestation énergique et implacable n’hésitant pas à se mêler au public dans la fosse afin de canaliser le mouvement d’une lave metallique en fusion. Evidemment nous avons apprécié leur démonstration brutale, mais aventureuse. Belle découverte en ce qui me concerne, on aime tout simplement.
Set-list en photo

Ne restait plus qu’aux Stéphanois de MITHRIDATIC d’enfoncer le clou dans nos cervelles dégénérées à l’aide d’un metal noir comme de l’encre, boueux comme le bayou de Louisianne, violent comme le metal-de-la-mort-qui-tue, je ne vous fais pas un dessin. Ce soir nos mythiques métalleux de ST-Etienne vont nous offrir un show comme on les aime avec des anciens titres éprouvés et trois nouvelles compositions imparables.
Guitou se torture derrière son micro et nous torture ce qu’il nous reste de neurones par la même occasion nous emmenant sans vergogne dans son enfer à l’aide de titres malsains, tortureux et implacables de réalité maudite. Et derrière lui, les guitares miaulent, hurlent à la mort parfois, la rythmique en béton armé est provocante à la limite du soutenable. Beaucoup furent surpris, mais beaucoup ont pris leur dose, car Mithridatic en live ne vous fait pas de cadeau et c’est tant mieux ! Prestation énorme finalement ce soir (qui a dit comme d’habitude ?).
Set-list en photo.

Le public Lyonnais a joué le jeu en venant en nombre, les quatre formations en lice aussi. Merci au Transbordeur, merci aux musiciens, nous avons dégusté dans tous les sens du terme cette première date des 4 Metalliques.















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :