last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


TESTAMENT [ 06-12-2017 ]
Testament, annihilator, death angel
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Transbordeur - Lyon [ 69 ] Chronique : 09 décembre 2017
Chroniqueur : Black.Roger
Photographe : Black.Rogerhttp://black-roger.tumblr.com/
Affluence NC
Contact organisateur http://lasasconcerts.com/
INTERVIEW    
Après avoir fait notre testament, nous avons été annihilés par l’ange de la mort ce mercredi 6 Décembre au Transbordeur. Introduction facile pour cette soirée thrash-metal incontournable où la SAS Concerts avait invité sur le champ de bataille Lyonnais TESTAMENT, ANNIHILATOR et DEATH ANGEL pour une destruction massive de nos matières grises.
Ouverture des portes à 18 heures, premier groupe sur scène à 19 heures, il ne fallait pas rater le début des hostilités, ce que le public semble avoir compris ce soir.

C’est donc DEATH ANGEL qui déclare la guerre en premier lieu. Un Death Angel qui ce soir va nous en mettre plein la vue (et les oreilles). Malgré le temps qui passe ceux de la Bay Area, Californie ne lâchent rien, au contraire on dirait que le groupe se bonifie de plus en plus et la cuvée 2017 se révèle être un grand cru du thrash, ni plus, ni moins.
Bien sûr nous le sentions venir ce renouveau avec notamment la sortie l’an dernier de leur fameux album « the evil divide », mais sur scène c’est un must. Un must de groove, de riffs exacerbés, de soli léchés, de rythmiques implacables avec un marc Osegeda à la voix criarde mais aussi racoleuse, des vocaux variés donc qui évitent le linéaire comme aux plus beaux jours de leur très longue carrière. Alors, ça fait du bien au travers de nos yeux et au travers de nos conduits auditifs. Entre du nouveau comme « father of lies » et « the moth » sans compter l’incontournable « ultra violence » Death Angel a mis tout le monde d’accord ce soir, je n’en reviens toujours pas, quelle claque !
Set-list en photo.

Pas le temps de laisser retomber le soufflé à la sortie du four thars avec la venue rapide devant nous des canadiens d’ANNIHILATOR qui vont arpenter la grande scène du Transbordeur à l’aide d’une démonstration très « speed » et véloce de leur heavy/thrash particulier, technique si vous voulez.
Un Annihilator qui revient sur le devant de la scène avec son nouvel opus « for the demented » (2017) aboutissement de presque trente années de carrière. Bien sûr les changements de line-up furent nombreux durant tout ce temps mais le maître du jeu, le guitar-hero Jeff Waters sait toujours manier le heavy-rock-thrash comme il manie sa guitare…avec fougue et doigté.
Jeff Waters semble donc en pleine forme dans tous les sens du terme et ce soir la démonstration de ceuw d’Ottawa fut sans appel, nette précise, incroyablement accrocheuse dans les riffs, soli et rythmiques, du grand Annihilator donc qui après un certain passage à vide renait de ses cendres pour notre plus grand plaisir.

Set-list : Crystal Ann, One to Kill, King of the kill, No way out, set the world on fire, WTYD, Twisted lobotomy, Alison hell, Phantasmagoria.

Il n’y a pas à dire, le décorum scénique de TESTAMENT en « jette » et, les yeux rivés sur le « back-drop », nous attendons fébrilement le doigt sur l’appareil photo, la venue de Chuck Billy et de ses acolytes.
Evidemment ce décorum représente l’artwork du nouvel album « brotherhood of the snake » objet de la tournée actuelle. Leur show axé sur ce nouveau « méfait » fait la part belle aux envois de pur thrash labellisé laissant un peu de côté les mid-tempo plus heavy.
Testament n’y va pas par 4 chemins ce soir avec en premier le fameux titre « brotherhood of the snake » qui remet les pendules thrash à l’heure tout simplement. Et puis, et puis, tout défile à la vitesse grand « v » avec le pilonnage rythmique de Gene Hoglan/Di Giorgio, et les soli de Alex Skolnick notamment pour « electric crown » et « eyes of wrath ». Quelle leçon de thash mes amis avec un testament qui remonte en tête sur le podium du metal guerrier laissant la concurrence des « jeunots » en arrêt cardiaque. Chuck Billy n’a pas perdu sa voix si reconnaissable au sein de testament et sait mener sa troupe à l’aide de son classique « bâton-micro » sans faiblir. Bref le spectacle fut total entre jets de fumée et performance unique de cette équipe de musiciens hors-normes qui remettent à l’honneur notre thrash d’anthologie avec brio, respect !
Set-list en photo.

Un seul mot pour cette soirée metal mémorable, merci § Merci à la SAS Concerts, merci aux trois formations en lice et merci au public pour l’ambiance, coup de cœur inévitable !















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ANTI-FLAG [Lyon - 69] > 26-06-2018
ANTI-FLAG [69] 26-06-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : SILENCE OF THE ABYSS
SILENCE OF THE ABYSS
CONCOURS CONCERT : SHVPES
SHVPES (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock