last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


OUTCH FEST-DAY-2 [ 27-05-2018 ]
Hierophant, wiegedood, insanity alert, the great old ones, verbal razors, warfuck, warkunt, devour the foetus, no vale nada, embryonic cells
 Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Open Air - Villegusien [ 52 ] Chronique : 08 juin 2018
Chroniqueur : Black.Roger
Photographe : Black.Rogerhttp://black-roger.tumblr.com/
Affluence NC
Contact organisateur https://www.facebook.com/outchfest/
INTERVIEW    
Nous abordons donc la seconde partie du festival OUTCH, plus death/black que grind au jourd'hui, qui s’annonce chaude dans tous les sens du terme et peut-être orageuse forcément, mais nous y reviendrons.
La journée du Dimanche 27 Mai débute pour moi avec le concert d’EMBRYONIC CELLS à 13 heures 45 sous le grand chapiteau (sorry pour Haut Et Court et Disgorged Fœtus dont j’ai raté les prestations).

EMBRYONIC CELLS est un rescapé de la vague black/thrash des 90’s. Ces Troyens sont un modèle de persévérance avec tout ce temps passé dans l’underground à faire connaitre et reconnaitre la noirceur et la mélancolie de leur black sur des riffs bien souvent trashisants, soutenus par des nappes de clavier aux mélodies malsaines.
Alors, 40 minutes pour convaincre ce Dimanche ceux déjà convaincus, mais aussi faire découvrir leur musique particulière ? Les deux et ma foi bonne chance pour ce groupe attachant et méritant.

NO VALE NADA prend la suite sur la petite scène, un groupe que je ne connaissais que de nom, à découvrir en live donc.
Ce trio Chaumontais navigue sur les eaux troubles d’un post-hardcore, post-quelque-chose quoi ! Avec un chanteur/claviériste possédé, batteur efficace, guitariste remarquable (dont l’une de ses guitares est rectangulaire comme celle de Bo Diddley pionnier du rock 60’s), No Vale Nada déverse sa haine et un chaos palpable en live. Set particulier mais qui vous prend à la gorge, aargh !

Ce sont les parisiens de DEVOUR THE FŒTUS qui vont jouer maintenant sur la grande scène en remplacement de DEATHRITE.
Alors, que font ces « parigots » en fait ? Et bien ils nous envoient du costaud, du slam-death des familles qui ne laisse personne insensible. Et c’est normal, comment résister à leurs envois ! Déjà 1 album à leur actif et un autre à paraître en 2018. Cette formation promet de nous coller aux murs à l’avenir et c’est mérité vu le show de malade donné cet après-midi au bord du Lac de la Vingeanne.

WARKUNT monte sur les planches de la seconde scène avec la ferme intention de nous faire savourer (ou pas) son death old-school. Formation récente (2016) qui au départ se cantonais à des reprises, le trio a débuté la composition et va enregistrer cette année un premier album. Le groupe semble en vouloir et sa prestation au Outch ne passera pas innaperçue. Pas mal les gars continuez, vous êtes sur la bonne voie (666 ?).

Les Lyonnais de WARFUCK (encore War…) ne jouent pas dans le même registre que le groupe précédent. Ici nous avons un duo, Mak à la batterie et vocaux, et Nico à la guitare/voix.
Au menu du grindcore qui vous détruit ce qu’il vous reste de neurones, et même à deux musiciens ils tiennent la scène et s’envoient en l’air sur un rythme d’enfer. Le public, lui aussi, s’envoie en l’air, normal Warfuck a du mordant et leurs sets sont toujours époustouflants d’énergie et de savoir-faire
Un savoir-faire qui va les emmener au japon pour 16 dates ce mois de juin. En tous cas aujourd’hui, nous avons dégusté dans tous les sens du terme, outch !

Les tourangeaux de VERBAL RAZORS nous proposent un set coloré fait de thrash ayant du « core » avec aussi du rock et du metal en fusion. Bref, la seconde scène tremble avec cette prestation de crossover qui met tout le monde d’accord.
Le frontman n’a pas la langue dans sa poche et se déplace de long en large soutenu par des riffs percutants et un duo basse-batterie à la hauteur du thrash.
Avec deux albums à leur actif et des prestations « high energy », ces Tourangeaux ont le vent en poupe, qu’on se le dise !

Place maintenant au black/dark metal avec les Bordelais de THE GREAT OLD ONES qui arrivent sur la grande scène bien encapuchonnés.
Cette formation possède une personnalité très forte et depuis une dizaine d’années prêche la bonne parole Lovecraftienne en CDs et en live. Place donc à une ambiance lourde et pesante, sinistre même et le public assiste religieusement à leur set qui se veut puissant, mais intense, alambiqué et de toutes façons très prenant, on aime.

Nous nous déplaçons ensuite vers la seconde scène où nous attendent les « fêlés » de INSANITY ALERT en provenance d’Innsbruck, Autriche, dans le Tyrol quoi !
Et là ce sera pour moi LE concert de la journée avec ce groupe incroyable de crossover/thrash/grind dont le set se situerai entre les « ricains » de Municipal Waste et les Tchèques de Gutalax, vous voyez.
Non vous ne voyez pas, alors il fallait le voir pour le croire, camisole de force, panneaux présentés pour informer le public des mouvements à effectuer etc, etc, voir les photos qui vous donneront une idée de l’ambiance qui régnait en ce début de soirée au Outch !
Alors, si cette formation atypique passe près de chez-vous, ne ratez pas l’occasion de les voir en live, vous m’en direz des nouvelles !

Retour au black-metal avec sous le grand chapiteau les belges de WIEGEDOOD à 20 heures 15. Ce trio est en tournée actuellement afin de promouvoir son troisième album intitulé « de doden hebben het goed III » qui clôture la trilogie entamée en 2015.
Amateurs de black créatif , Wiegedood était fait pour vous car ici tout est intense et sombre, ce qui ne satisfera pas trop les grindcoreux venus en découdre, mais qui réjouira les adeptes de metal noir classieux.

Encore un trio à 21 heures 20 sur la seconde scène avec les Italiens de HIEROPHANT pratiquant un certain death/sludge metal. Ces transalpins nous présentent leur dernier opus en date « mass grave » (2017), mais pas que.
Hierophant sait créer des climats brutaux dans les eaux boueuses du sludge avec bien sûr du death, une louche de black et une pincée de doom. L’ensemble fait son œuvre de destruction du cerveau. Ici on joue dans le noir bien sûr et le batteur est cagoulé. Prestation old-school certes, mais convaincante de toutes façons, quelle intensité malsaine !

ROTTING CHRIST, ANGST, IGORRR

J’assiste aux balances de ROTTING CHRIST sous le grand chapiteau. Mais juste avant le début du concert un violent orage met à mal les installations. Du coup tout le monde attends dans les flaques d’eau, et vers 23 heures la sécurité fait évacuer les lieux sans explication. Nous nous dirigeons vers le petit chapiteau où s’installe ANCST. Ce groupe jouera mais je quitte les lieux avant que mon véhicule ne soit embourbé.
N.B. Les sets de Rotting Christ et d’Igorrr seront finalement annulés, dommage !

CONCLUSION et AUTRES COMMENTAIRES sur le OUTCH ! fest PREMIERE EDITION
Alors nous allons la jouer « mathcore » avec des + et des -.
Les « plus », accès facile dans un cadre bucolique, regroupement des installations intéressant, bon accueil sympathique, bonne idée pour les trois chapiteaux, toilettes et points d’eau suffisants. Programmation bien étudiée avec un panel de groupes valant le déplacement. Son et lights au top, il fallait le préciser, avec un timing respecté, c’est important. Sécurité et bénévoles ont assuré, vraiment !
Les « moins », alors toujours des détails qui ont leur importance dans un festival, à savoir manque d’endroits sur le site où se poser (s’asseoir) surtout à l’ombre. Le rayon restauration était peut-être insuffisant par rapport à la buvette qui elle a assuré, et pensons aux pauvres petits campeurs qui n’ont pas pu prendre de petit-déjeuner…
En conclusion un petit festival quand même bien apprécié, petit festival qui deviendra grand si l’affluence est au rendez-vous, ce qui n’a pas été le cas pour cette première édition, et la malchance des intempéries du Dimanche n’a pas arrangé les choses, certains étaient venus pour les têtes d’affiche, Rotting Christ et Igorrr.
Mais nous espérons que les organisateurs, qui semblent avoir « les reins solides » pourrons nous proposer une seconde édition en 2019, ils le méritent (et nous aussi !).
Pavillon666 tient à remercier Le Chien à Plumes pour l’accréditation presse sur ce festival.















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
CADILLAC [St-Etienne - 42] > 15-11-2018
CADILLAC [42] 15-11-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : CALIBAN
CALIBAN (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours