last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques de concerts

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


METAL FEST WINTER BLAST 2 [ 09-02-2019 ]
Mithridatic, mythark, prismeria, sharked, ashed winter, broken down
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
Lieu Play Pop - La Tour-En-Jarez [ 42 ] Chronique : 11 février 2019
Chroniqueur : Black.Roger
Photographe : Black.Rogerhttp://black-roger.tumblr.com/
Affluence 120
Contact organisateur
INTERVIEW    
A l’appel de Bloody Noise asso de St-Etienne, un nombreux public a investi la salle du Play-Pop à la Tour-En-Jarez (42) pour le fameux METAL FEST WINTER BLAST second du nom. Alors ce Samedi 9 Février se sont succédés sur scène six formations de metal extrême allant du death au black en passant par le thrash, le sludge et plus en « core ». La tête d’affiche Sublime Cadaveric Decomposition ayant déclaré forfait, une jeune formation de la région Loire s’est insérée dans la programmation sans problème. Début des hostilités à 17 heures pour une nuit d’enfer vous l’aurez compris !

Ce sont nos amis Stéphanois de BROKEN DOWN qui ouvrent en fin d’après-midi devant un public acquit à leur cause. Au menu du death old-school influencé par Bolt Thrower, Morbid Angel, Entomber, Obituary etc…Le groupe nous offre une prestation de metal-de-la-mort-qui-tue pur jus, peut-être classique, mais toujours aussi efficace. Les musiciens se font plaisir et nous aussi par, la même occasion.
Voix caverneuse à souhait, miaulement de la guitare même en dérapage death-reggae, basse turbo, claviers pour l’ambiance et batterie plombée, tout y est sur des compositions bien à eux. Merci les gars vous revenez quand vous voulez. Mais où ? Sur les planches d’ici ou d’ailleurs, vous assurez grave !

Bien souvent ce genre de petit festival nous fait découvrir de jeunes groupes en devenir. C’est le cas ce soir lors de ce Metal Fest Winter Blast avec ASHED WINTER de Roanne qui a joué afin de compléter l’affiche initiale au pied levé.
Quatre jeunes musiciens sur scène (le bassiste étant absent) pour du thrash-death de bonne facture ma foi. Derrière le micro nous retrouvons deux chanteurs/guitaristes se relayant pour des compositions intéressantes, Lana (honneur au filles) à la guitare rythmique et un batteur qui maltraite ses fûts de belle manière. Alors fatalement nous avons apprécié, groupe en devenir comme dit précédemment, oui pourquoi pas !

Nous restons dans le thrash-death, mais cette fois-ci avec une brutalité inouïe en live, où nous avons un frontman à forte personnalité, au look incroyable et qui en fait des tonnes sur scène.
SHARKED n’est pas venu ce soir à la Tour-En-Jarez pour nous susurrer de douces mélopées dans le creux de l’oreille propices à l’endormissement. Non, ici le réveil est brutal, la voix arrache et interpelle, le guitariste scalpel nous découpe ce qu’il nous reste de neurones, le bassiste propulse un mur du son, sans oublier des claviers, des samples dirigés par ArtRose (honneur aux filles encore) et pour enfoncer le clou, voici un batteur mitrailleuse qui donne envie de tout casser dans la salle.
Quelle claque mes amis, c’est presque l’arrêt cardiaque à chaque titre. Mais nous sommes « maso » alors on aime ça que voulez-vous ! On vous revoit quand pour prendre à nouveau notre dose ?
Set-list en photo.

Pas le temps de se remettre de nos émotions que les jeunes loups Lyonnais de PRISMERIA grimpent sur scène afin de nous achever dans un déluge thrash/death au goût de « core ». Leur mélange est explosif car du côté des guitares ça ne rigole pas avec des soli bien placés et appréciés, d’ailleurs un morceau instrumental viendra, étayer tout cela.
En moins de deux ans, à l’aide de prestations « coup de poings » et la sortie d’un premier EP intitulé « Lost Individual Thoughts » ces « gones » ont frappé fort dans la scène locale Et chaque prestation, comme celle de ce soir avec de nouveaux titres à la clé, vient confirmer tout le bien que l’on pense d’eux, c’est sans appel !

Nous continuons cette belle soirée avec les Stéphanois de MYTHARK qui nous proposent du black-metal. Mais classer ce groupe dans ce style ce serait trop réducteur, disons que nous naviguons ici sur les eaux troubles des légendes et mythes dans une veine plutôt extrême et symphonique où l’on retrouverait par exemple les démarches d’un Septicflesh, d’un Emperor et pourquoi pas celle des Autrichiens de Summoning.
Les costumes sont sombres et cloutés en adéquation avec leur musique qu’ils semblent vivre avec passion. Leur prestation fut sombre également puissante, remarquée et remarquable. Un nouvel album sortira prochainement alors on croise les doigts. En attendant, ce soir cette entité sulfureuse a marqué les esprits.

Afin de terminer en beauté ce « Winter Blast » il nous fallait devant et avec nous les Stéphanois que l’on ne présente plus j’ai nommé MITHRIDATIC.
Un Mithridatic toutes griffes dehors avec ces griffes qui parcourent le cerveau de son géniteur « Guitou ». Et puis tout ne serait pas possible sans les riffs et soli empoisonnés d’Alex et de Romain, sans la basse monstrueuse de Remolow et enfin dans le tremblement de terre occasionné par le batteur Kevin paradis.
Mithridatoc va encore une fois nous lacérer la matière grise à l’aide d’envois presque suffocants où se mêlent black, death et sludge. Pour un résultat bien boueux comme les marécages du bayou de Louisiane et décapant comme du bourbon frelaté de contrebande, où l’on vomit sa bile (sic).
Guitou et sa bande nous offrirons ce soir le partage des boissons houblonnées et le partage d’une prestation hors-norme qui déchainera le public sur des déferlements physiques incontrôlés.
Bref, c’était Mithridatic et vous savez quoi ? Eh bien c’était énorme (qui a dit comme d’habitude ?).
Set-list en photo.

Voici venu maintenant le temps des remerciements qui se fera en deux parties, les plus et les moins de ce fest.
-les plus : une organisation au top, merci Bloody noise, des timings respectés, des groupes qui ont assuré et se sont entraidés, un accueil des plus sympathiques et un buffet garni, des petits stands sympas.
-les moins : eh bien pas de moins tout était bien, on reviendra c’est sûr !















PARTAGER :
 
Donnez votre avis sur le concert

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 





Soutenez-nous !
Votre compte
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
MERCYLESS [Lyon - 69] > 01-03-2019
MERCYLESS [69] 01-03-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Sabrina
Sabrina (46)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours