last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
>
CRUSHER
Chronique liée
Lien du Groupe
Audio / Video
Mise en ligne le : 03 août 2015  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur : Black.Roger

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
2015 06 20 - Entretien durant le Hellfest avec Crass, chanteur et leader du groupe.


01/02 – Salut Crass, content de revoir CRUSHER ici au Hellfest sur scène enfin après tout ce temps, je vous avais apprécié en 1994 à Lyon au rail Théâtre. Le 17 Avril dernier c’était le premier concert de reformation au Moloco à Montbéliard (25) en première partie de Satyricon. Comment s’est passé ce retour sur les planches, étiez-vous stressés ou euphoriques à l’idée de renouer avec un public qui ne vous a pas oublié en fait ?


Euphoriques complètements et impatient d’y retourner et d’ailleurs dans la réédition des deux premiers albums sortie hier chez Adipocère en digipack il y a trois titres live de ce concert là.


03 – Comment oublier en fait un groupe de métal extrême qui avait été proclamé meilleur groupe français de death par Barney de Napalm Death ?


Cela a été un choc que Barney dise cela de Crusher car pour nous Napalm Death c’était la référence ultime et je crois que ça s’entend encore un peu. D’ailleurs on m’a dit que j’avais un peu la voix de Barney, mais je le prend pour un compliment.


04 – Alors on en vient à la question innévitable , que s’est-il passé en 18 ans de silence radio ?


Avec Crusher nous étions fatigués de tous ces concerts donnés durant dix ans. Nous étions tout le temps les uns sur les autres avec les membres du groupe car nous étions inséparables. Nous n’avions pas de vie sociale en fait, nous vivions que pour le groupe. Alors au bout d’un moment il a fallu se structurer pour avoir un semblant de vie « normale » et du coup on s’est arrêtés.
Le batteur est parti en Angleterre, de mon côté j’ai monté un autre groupe qui a bien fonctionné, le gratteux est régisseur général du Noumatrouff à Mulhouse, le bassiste est régisseur de spectacles, donc nous sommes restés dans le monde musical. Nous sommes aussi toujours restés en contact, mais
lorsque j’ai voulu remonter le groupe, les anciens ne se sentaient pas de repartir avec autant de folie, mais ils m’ont donné leur aval en me disant , toi vas-y fonce, il faut que tu envoie, et là je crois que c’est fait !


05 – Et maintenant qu’allez-vous faire, quels sont vos projets, concerts encore, enregistrements etc… ?


Là nous avons la ré-édition qui est sortie aujourd’hui, nous avons enregistré cet été un nouvel album avec Stéphane Buriez et cet album devrait voir le jour en octobre prochain et ensuite on repart en tournée derrière. C’est reparti pour un tour, nous sommes de nouveau là et ça va chier !


06 – Pensez-vous avoir toujours votre place dans le paysage métal qui a fortement évolué durant toutes ces années ?


A vrai dire on en a rien à foutre, de toutes façons moi, je la fais ma place, je n’ai pas besoin que l’on me la donne je la prend !


07 – Quels sont les groupes actuels qui vous surprennent et qui vous inspirent ?


En général ? En fait je n’écoute pas que du métal, j’écoute beaucoup d’autres choses aussi…
Je suis fan du dernier Mastodon, j’aime bien aussi Benighted (ils sont forts et complètement tarés sur scène !), j’aime aussi des groupes comme Headcharger, un peu plus stoner, un peu plus rock. Il y a en France beaucoup de talents qui se font jour, notamment des petits groupes qui vont faire mal prochainement. Cela fait plaisir à voir car il faut quand même se replonger dans l’époque Crusher, Massacra, Mercyless, No return, Loudblast, époque où il n’y avait rien en France et nous étions donc au départ que des copies de groupes Américains/Anglais, nous n’avions pas le choix, nous apprenions le style.

Aujourd’hui en France je trouve que nous avons vraiment une identité personnelle et cela n’a plus rien à voir avec les 90’s.


08 – Avez-vous toujours la rage, l’envie d’en découdre, bref la motivation nécessaire pour repartir en guerre ?


Je crois que les choses ont été claires aujourd’hui. Pour répondre à ta question, les deux filles performeuses que tu as vus sur scène sont, la première, celle qui est en vinyle, Tessa manageuse de Crusher et ma compagne. L’autre performeuse avec les cornes c’est Gwen une amie qui faisait déjà avec moi il y a 25 ans des choses « fakir » et tout ça. Maintenant elle fait partie de la Crusher crew et sera avec nous quasiment à chaque fois lors des concerts.

Pour en revenir à la prestation de tout à l’heur c’était génial, j’ai distribué T-shirts et CD que j’avais sous la main. J’étais tellement content que j’aurais voulu en donner à chaque personne présente devant la scène Altar, et elles étaient nombreuxses, je n’en reviens pas. C’était pour moi un de mes plus beaux concerts celui-là au Hellfest devant un public venu en masse voir le groupe.


09 – Merci d’avoir consacré un peu de temps à pavillon666, à toi la parole pour tous nos lecteurs qui ont découvert et re-découvert Crusher cette année.

Je te remercie et j’espère que tous ceux qui ont découvert ont prit autant de plaisir que moi durant le set. Bien sûr j’ai vu la tête des anciens fans et cela m’a été droit au cœur. C’était un vrai, vrai moment de bonheur et je donne rendez-vous à tous ceux qui veulent en prendre « plein les dents » aux concerts de la prochaine tournée de Crusher en France cet Automne.

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SLASHER METAL FEST [Toulouse - 31] > 27-04-2019
SLASHER METAL FEST [31] 27-04-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Abi
Abi (38)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours