last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Interviews

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
>
SHAARGHOT
Chronique liée
Lien du Groupe
Audio / Video
Mise en ligne le : 24 janvier 2018  | Intervieweur : Maulny77 | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Etienne nous a accordé un peu de temps, pour répondre à nos questions avec une certaine note d'humour, sans langue de bois.



1 / SHAARGHOT possède à son actif deux EP et un album, pour notre première rencontre pourriez vous revenir sur l'origine du groupe et ses influences?

Pour ce qui est du commencement soyons clairs, je m'ennuyais foutrement !
Je suis un gros fan d'electro et de riffs bien délicats, le genre joué en tronçonneuse majeure, et à part Punish Yourself je ne trouvais rien de vraiment bien convainquant qui mêlait les beats fou furieux de l'electro à la violence des guitares...
Alors ok y'avait des groupes que j'affectionnais particulièrement comme Combichrist, Hocico, Sonic Area, Killing joke, etc. Mais je n'arrivais pas à trouve « LE » truc, tu vois ?
Du coup à force de chercher et de ne pas trouver... je me suis dis « tiens ? Et si je créais le genre de musique que j'ai envie d'entendre ? Qu'est ce que j'aimerais voir comme show en tant que spectateur ? »
Le premier album (et EP d'ailleurs) a été composé, enregistré, et mixé dans une chambre avec un pote (t'imagines bien que les voisins étaient ravis...) le 2ème se fait à peut près de la même façon mais avec du matos ne datant plus de l'ère soviétique ce coup-ci haha!


2 / Sur les présentations de la formation on retrouve SHAARGHOT and more, qui sont les membres du groupe ? Doit on considérer le groupe comme un collectif ou comme un leader et ses musiciens ?

Soyons francs je me considère comme un bidouilleur, j'ai des tas d'idées mais je n'ai pas les moyens ni le talent de Devin Townsend qui est capable de jouer de tous les instruments... Pour ma part je me limite à la batterie, au chant, et au synthé (et même au cazoo !) Mais quand j'ai une idée de guitare et bien... Je me retrouve particulièrement emmerdé parce que je ne suis pas foutu de jouer une note de ce machin ! Du coup je me suis toujours entouré de musiciens polyvalents à qui j'explique clairement ce que j'ai en tête et qui peuvent me le retranscrire. Le 1er album avait été fait avec un pote qui voulait essayer de faire un peu d'indus car il trouvait ça amusant, il a fini les enregistrements mais n'a jamais participé aux lives, le black metal était plus son genre de prédilection. Pour le 2ème album je bosse avec les gars qui constituent mon line up live actuel, à savoir Brun'o Klose qui a rejoint le projet en tant que guitariste live et Clem X qui occupe le poste de bassiste (et de femme à barbe, si si j'vous jure, c'est un job à plein temps ça aussi). Le mode opératoire est le même, je bosse chez Clem X qui m'aide à tout retranscrire, puis on fait le point avec Brun'o. Les trois quarts du temps, quand je bosse avec mes gars, j'ai déjà le morceau intégralement en tête, mais ça ne les empêche pas de proposer des alternatives ou de faire des arrangements ! Parfois j'ai un truc très précis en tête et l'un d'entre eux me dit « ok c'est cool mais est-ce que tu penses pas qu'on pourrait essayer comme ça plutôt ? », c'est là où il faut que tu bosses avec tes oreilles et non avec ton ego, faut être capable de dire, « ok, ton idée est bien meilleure que la mienne, ça servira mieux le morceau, ardons ça comme ça ! »


3 / Votre univers évolue, de part son domaine musical et vos prestations, dans un registre allant de MINISTRY à RAMMSTEIN en passant par MARILYN MANSON, ne craignez pas de part vos sonorités industrielles et visuels d'être comparés trop hâtivement à des formations telles que PUNISH YOURSELF ?

Si bien entendu. Les groupes que tu sites sont souvent les seules références que les gens connaissent en « Metal Indus »et même sans parler du visuel, dès que quelqu'un voit marqué quelque part « Metal Indus » sa première réaction va être de se dire « ah, sûrement un copier-collé de Rammstein » Alors bon, Rammstein c'est pas une mauvaise référence pour moi, loin de là, mais on veut proposer quelque chose de différent, avoir une véritable histoire derrière et un univers qui ne soit pas là « juste pour faire joli. » Trop de groupes utilisent du body painting sans aucune raison et ça n'apporte pas grand chose au final, j'aime bien qu'on me raconte une histoire, que je n'ai pas juste à me dire « ok c'est des mecs peints. » Pour ce qui est de Punish par contre je dois avouer que ça m'a un peu travaillé haha ! J'ai toujours voulu faire un projet avec une vrai identité visuelle et de la peinture, mais quand j'ai découvert
Punish j'ai été vachement refroidi, dans le sens où j'ai trouvé ça tellement génial que je me suis dis « mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir inventer après m'être bouffé une branlée pareille ? » Je ne cache pas que ça m'a un poil découragé... Les années ont passé, j'ai mûri mon concert et je me suis décidé à sauter le pas... Après tout, quoi qu'on fasse il y aura toujours un mec pour râler et dire « ah mais c'est pompé votre truc ! » Alors bon, merde, on essaye et on verra bien ! Et pour l'instant, je n'ai quasiment pas eu de remarques de ce genre (à ma grande surprise) on a même ouvert plusieurs fois pour Punish et ni leur public ni le groupe ne nous ont lapidé, au contraire, l'accueil était même très bon avec les deux ! Comme quoi, il fallait bien essayer au lieu de se faire les questions et les réponses haha !


4 / Intriguant dans ce paysage musical souvent organisé en catégorie, quelle définition utiliseriez vous pour qualifier votre atmosphère ? Quelle est votre perception de ces classes ?

Oh... Ah... Heu... et bien je dirai Electro / Metal / Indus / Electro-Punk / Boom Boom / Dance Floor... enfin je crois. Je ne me suis jamais vraiment posé la question en fait, et je n'ai pas vraiment envie de me coller une étiquette, je considère juste que ce que l'on fait c'est de l'electro avec de grosses grattes dedans ! Sinon visuellement on est dans le cyber punk et le post apo avec beaucoup de peinture noire, très beaucoup même... (je vous laisse imaginer l'état des loges lorsqu'on joue avec Punish, hum...)


5 / SHAARGHOT vient d'éditer un EP de cinq titres, est-ce par manque d'inspiration ou pour maintenir une certaine attention autour du groupe ?

Hahaha ! Je me demande si beaucoup de groupes répondent « bof on avait pas trop d'idées là ». Pour ma part j'ai toujours considéré les EP comme des « Teasers ». Actuellement le 2ème album est composé, et comportera au moins 14 titres, on a encore pas mal de taff en mix et en rec, et je refuse de sortir un produit qui me semble bâclé ou pas au point. Comme on est particulièrement lents, on en profite pour faire écouter quelques nouveautés à notre public, ça permet de patienter un peu on va dire héhé.


6 / La suite sera-t-elle tardive ? Sera-t-elle constituée de titres issus de "Break Your Body" ?

Tardive, hum... J'aimerais te dire non, mais très franchement je n'en sais rien ! Le deuxième album sortira bien cette année, mais je vais arrêter de donner des dates de sorties, je risque de faire des déçus. Sinon oui, les titres de l'Ep seront bien présents dans l'album, à l'exception de Bucolikiller qui est un bonus ! J'avais envie de rajouter sur l'EP un petit quelque chose qui ne figurerait nul part ailleurs, et qui serait un peu différent de ce que nous faisons habituellement !


7 / Après quelques live en fin d'année, quel est le programme à venir ?

Dans l'immédiat nous ralentissons légèrement sur les concerts, histoire de mettre un gros coup de collier sur l'album, nous avons particulièrement hâte de rajouter des nouveautés et d'offrir de nouvelles choses à notre public ! Nous jouons prochainement à Orléans, mais également en Belgique et aux Pays-Bas, la suite est en cours de négociation.


8 / Quel accueil le public étranger vous réserve t-il ?

Très bon ! Même si à première vue, on en a pas vraiment l'impression... Je m'explique : le public Français est très... démonstratif ! On sait très rapidement quand ça lui plaît, il bouge, pogote, danse, gueule très fort, et fout un bon gros merdier qui nous ravit au plut haut point ! Mais dans les autres pays que nous avons pu faire jusqu'à présent, c'est très différent ! On a affaire à un public de gens très calmes, sages même je dirais, ils écoutent, applaudissent poliment, mais il n'y a pas de vrais débordements... C'est très surprenant pour nous, et assez déstabilisant car nous sommes un groupe très tourné sur l'énergie et le partage. Nous donnons beaucoup au public et le public français à tendance à nous renvoyer cette énergie, ça nous dope à fond ! Alors naturellement on se dit « Merde ! Ils n'accrochent pas du tout, qu'est ce qu'on a foiré ? » et lorsqu'on sort de scène, ils viennent à notre rencontre et sont vraiment très enthousiastes. Surprenant vous dis je !


9 / Les ambiances scéniques de SHAARGHOT sont elles adaptées à toutes les salles ou scènes ?

Clairement, non. Ce qui rend parfois le projet difficile à vendre... Shaârghot c'est 50% musique, 50% visuel. Jouer dans une salle ayant des capacités techniques très limitées c'est faire du tort au projet, on perd immédiatement en crédibilité. Du coup nous préférons refuser certaines dates que de prendre le risque d'offrir une prestation que nous jugerions peu convaincante...


10 / Les festivals sont ils une prise de risque pour un tel univers? Est-il aisé d'offrir l'intégralité de votre set dans ce type d'évènement ?

Nous avons déjà fais plusieurs festivals sans une partie de notre attirail, le show est plus léger visuellement mais nous compensons ce manque en donnant encore plus d'énergie ! On est pas là pour
beurrer les sandwiches, que diable ! Nous préférons bien entendu jouer dans l'obscurité mais nous avons retravaillé le show aussi pour une version en plein jour, (comme pour le M'era Luna) du coup cela
donne quelque chose de différent mais qui fonctionne tout de même.


11 / Le plein air peut il convenir à vos spectacles ? Est-ce envisageable de vous retrouver à l'affiche d'un festival comme le hellfest ?

Oui, là encore nous l'avons testé pour vérifier... et approuvé ! Ce n'est vraiment pas ce que je préfère ais le plein air, c'est tout à fait faisable. Je pense quand même de plus en plus à me bricoler une tenue
alternative pour ce genre de trucs... Parce que bon, à moitié à poil par trois degrés, c'est pas forcément une grande partie de plaisir (pourquoi diable on nous fait toujours jouer dehors quand on se les pèle ?) Et pour le Hellfest, je répondrai simplement oui, oui, oui, oui, oui, oui, et encore oui. Voilà, c'est un oui très affirmatif ! Et puis la Warzone irait plutôt bien avec les barbelés qu'on installe sur scène haha !


12 / L'année vient de débuter, profitons de la coutume des voeux pour nous dire ce que l'on peut souhaiter à SHAARGHOT pour 2018 .

Des dindons... encore des dindons, et toujours plus de dindons !


Merci

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery
PARTAGER :
 







concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
THE LIMIÑANAS [Feyzin - 69] > 24-03-2018
THE LIMIÑANAS [69] 24-03-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
photos de concerts metal

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock