last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Interviews

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
>
MELTED SPACE
Chronique liée
Lien du Groupe
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 février 2018  | Intervieweur : Maulny77 | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Prenant un peu de temps pour Pavillon666, Pierre s'est prêté au jeu de nos questions / réponses abordant son dernier opus.


1 / Peux tu nous présenter le contenu de ce concept album ?

Et bien il s'agit d'une sorte de préquel à ce qui a été présenté dans les autres albums. J'ai voulu expliquer le pourquoi du comment et faire de cet univers que j'ai créé il y a des années quelque chose de cohérent avec un véritable commencement. Le concpet est donc centré sur la création du monde, de l'Homme et comment celui-ci en vient, par arrogance, à rejeter les divinités qui l'ont créé. Ces derniers doivent se réfugier dans un autre monde pour survivre. C'est une vision assez pessimiste qui a également pour but de donner un sens à la mélancolie des dieux que j'ai fait intervenir dans « From the Past » ou « The Great Lie ». Ceux-ci ont le regret d'un passé glorieux et d'une fin incertaine due à l'Homme.

J'aime beaucoup le concept d'univers étendu et cohérent tel que l'on peut trouver dans le cinéma, le jeu vidéo... C'est pour cela que j'ai parsemé l'album de petites références à des thèmes, paroles dont on peut trouver la source dans les autres disques. C'est un petit jeu très amusant pour moi en tant que créateur. Au départ, Melted Space était une page blanche que je m'amuse à remplir, à redessiner à chaque nouvel album. Cela ajoute aussi un petit truc pour ceux qui suivent le projet depuis le début et qui du coup peuvent retrouver leur marques malgré certains changements de style dans les chansons.


2 / Tu es un coutumier en la matière. Comment trouves tu l'inspiration pour explorer de nouveaux horizons ?

Au niveau de la direction générale, à savoir la création du monde, c'est avant tout une réflexion sur ce que j'avais envie de raconter sans que cela soit ennuyeux ni pour moi, ni pour celui qui écoute. Il se trouve que j'avais déjà fait une sorte d'inventaire des dieux greco-romains, pioché un peu dans d'autres mythologies mais avant d'en explorer une autre complètement (comme la mythologie égyptienne ou nordique), je voulais donner un « pourquoi » à tout cela. Peut-être pour donner des bases à cet univers. Peut-être pour légitimer une potentielle suite... Peut-être aussi que je voulais pas tomber dans le cliché de celui qui se fait toutes les mythologies les unes après les autres. J'ai donc assez prétentieusement créé la mienne en m'appuyant sur les personnages que j'avais créé et en en dégageant des archétypes forts qui synthétisaient ce que j'avais raconté auparavant : la Vie, la Mort, l'Homme, le Temps...

Une fois ce grand axe décidé, c'est un gros travail de bibliothèque qui a suivi. J'y ai passé 2 ou 3 semaines entières à lire des livres de cosmologie, de physique quantique (des choses abordables pour le novice que je suis bien entendu) et j'ai réussi à synthétiser ma propre légende de la création. J'ai la chance d'avoir une ou deux connaissances qui sont beaucoup plus calées que moi en archéologie ou en Histoire et qui m'ont « validé » cette légende dans sa cohérence et dans sa forme. Je voulais avant tout avoir quelque chose qui tienne la route et que l'on puisse raconter comme une légende authentique !

Cela m'a donné les grandes lignes comme le découpage, les personnages que j'ai ensuite approfondi afin de leur donner une orientation, une « philosophie » et surtout une voix.


3 / Maitre à penser et concepteur de l'ensemble de l'ouvrage, quels sont tes principes d'approches, de travail en matière de compositions ?

Beaucoup de choses sont décidées par l'histoire et le passage que je veux raconter, les voix que je vais faire intervenir, quel rebondissement ou aspect je veux mettre en place... Je chantonne beaucoup chez moi ou dans la rue (au point que les gens doivent croire que je suis zinzin) et je dois dire que je laisse beaucoup de choses entre les mains d'un certain hasard. Quand je me chante une mélodie qui me plaît, j'attends de voir si j'arrive à m'en souvenir 2 ou 3 jours plus tard avant de la jouer ou même de l'enregistrer. C'est une façon de voir si la mélodie est assez forte pour être gardée ou pas. Des fois je me dis que c'est dommage mais la plupart du temps je me dis que cela m'évite de perdre du temps avec une fausse bonne idée.

Pour celles, que je garde et dont je me souviens après plusieurs jours, et bien là, je me mets au piano et les idées viennent un peu d'elles-mêmes car souvent, si j'ai réussi à me rechanter une mélodie, j'ai aussi la suite et le contexte en tête donc je n'ai qu'à formaliser les choses pour les différents instruments.


4 / Tes inspirations sont elles issues uniquement de tes recherches, tes documentations où viennent elles de sujet d'actualités ou plus personnels ?

On va dire que mes inspirations sont majoritairement issues de mes recherches, des derniers jeux auxquels j'ai joué, les derniers films vus, des inspirations récurrentes souvent ancrées depuis l'enfance... Mais il arrive que je mette un peu de moi bien que souvent cela soit lié d'une façon ou d'une autre. Par exemple, « The Great Lie » parlait d'un héros en recherche de ses parents, hors j'ai été moi-même adopté, c'est donc un sujet qui me tient à c?ur. Je me suis souvent identifié à des héros de dessins animés dans mon enfance tel que Esteban dans les « Mystérieuses Cités d'Or » ou autres... Je dois donc avouer que certains sujets peuvent inconsciemment faire partie d'une psychanalyse ouverte quand je suis moi-même prêt à les partager.

Pour ce qui est des sujets d'actualité, je ne m'en inspire pas ou peu (et sans le savoir) car ce n'est pas l'objet de Melted Space au contraire... Le monde dans lequel on vit est assez dévasté et ne me fait pas particulièrement rêver j'estime donc qu'en tant que créateur, je dois permettre à celui qui m'écoute de le faire s'évader le temps d'une chanson, d'un album... et je fais donc tout pour ne m'inspirer que de choses qui me font partir loin en espérant que d'autres seront tentés par le voyage que je leur propose.


5 / Comment travailles tu avec tes musiciens ? Ont ils des grilles adaptables selon leurs inspirations ou sont ils entièrement guidés ?

Et bien c'est assez simple, une fois que j'ai fini les démos et que cela me satisfait, je leur envoie leurs partitions et on commence à discuter de leur partie, de l'ensemble... N'étant ni guitariste, ni bassiste, ni batteur je ne prétends absolument pas leur proposer quelque chose de définitif donc je suis ouvert à toutes leurs propositions de break, d'aménagement, d'arrangements... Les grilles ne sont pas adaptables car cela impliquerait des changements lourds au niveau de l'orchestre, du chant et autres éléments qui composent les chansons néanmoins si l'un me propose de doubler une partie de guitare ou que l'autre me propose une respiration à laquelle je n'avais pas songé, j'étudie la question avec soin et si l'idée va dans le sens de la chanson ou de ce que je veux transmettre, on la garde bien entendu !
J'ai maintenant la chance de travailler avec une équipe qui me connaît à force d'albums, de tournées... ils savent donc précisément ce que j'aime, ce que je veux faire et où je veux aller donc je sais qu'ils ne vont pas me proposer quelque chose qui ne va pas me plaire ou qui ne servirait pas le propos. De plus ce sont des musiciens hors pairs et dont je sais qu'ils vont pouvoir jouer tout ce que je leur demande. Cela n'est arrivé qu'une seule fois que l'on me demande un changement léger de tonalité pour plus d'efficacité et aller encore plus à fond dans mon idée de départ, ce qui servait bien sûr la chanson.


6 / Dans ce travail d'enregistrement, quelles sont les contributions de chaque musicien ? Quel es tle rôle de l'équipe de production ?

Dans le travail d'enregistrement, là étant donné que tout est travaillé et validé en amont, il y a peu de place à l'improvisation même si jusqu'au bout je reste ouvert aux propositions. Et c'est là que le rôle du réalisateur prend toute son ampleur. Je lui confie les clés de beaucoup de choses car il suit le projet depuis les premières notes donc il sait déjà comment orienter les choses quand on enregistre pour ensuite arriver à l'objectif que l'on s'est fixé ensemble.
J'ai la chance de travailler avec un réalisateur extraordinaire en la personne de François-Maxime Boutault qui a une fois de plus montré sa grande compréhension du projet. Que ce soit sur la gestion des enregistrements instrumentaux ou vocaux pour ceux qui n'ont pas été faits à distance, il a su garder cette cohérence et cet objectif de production moderne mais néanmoins organique et je lui en suis complètement reconnaissant.
Il a eu un rôle multiple de musicien, de producteur, de mixeur... tout ça dans l'unique but d'amener une identité forte à cet album. Et je pense que Melted Space a réussi à franchir un cap supplémentaire grâce à lui.
Sans remettre du tout en cause le travail exceptionnel qui avait été fait par Axel sur les albums précédents, là François et moi avons pu travailler de concert très en amont pour aboutir au résultat que nous voulions en terme de production et de rendu.


7 / L'orchestre Philarmonique de Prague a participé à l'album, as tu suivi leur enregistrement ou t ont ils fait parvenir des fichiers de leurs prestations en studio ?

Oui tout à fait, je me suis déplacé à Prague cette fois encore pour pouvoir être présent pour lors de leur enregistrement. Cela m'était nécessaire à plusieurs titres. Déjà, cela m'a permis de dialoguer en direct avec le chef d'orchestre, l'ingé-son sur place, l'équipe de production... donc dialoguer avec des gens très expérimentés que j'avais déjà eu l'occasion de rencontrer lors de l'enregistrement précédent . Je dois dire que cela s'est vraiment très bien passé cette fois encore, peut-être même mieux car il y avait déjà une expérience commune.
De plus j'adore Prague, j'ai eu la chance d'y aller 6 ou 7 fois et je me sens vraiment chez moi là-bas. Les gens sont très accueillants, la ville est magnifique sur le plan architectural et historique, on mange bien, on bois bien... bref, cette ville est « parfaite » !


8 / Comment comptes tu transposer l'oeuvre sur scène ?

Comme je l'ai fait par le passé, en utilisant au maximum les ressources de mon équipe de choc ! Après les tournées et concerts que nous avons pu faire par le passé, nous sommes maintenant rôdés au fait d'adapter sur scène quelque chose qui demande beaucoup de moyens en studio. Par chance, les chanteurs présents dans le line-up live sont tous très polyvalents, la technologie nous permet quelques petits renforts orchestraux donc avec une mise en scène travaillée, il est tout à fait possible d'adapter cette grande fresque sur scène. Je sais que certains des chanteurs présents sur l'album sont partants pour venir pousser la chansonnette à l'occasion ce qui pourrait donner l'occasion à un show spécial.


9 / As tu déjà eu l'intention d'écrire une oeuvre plus étoffée afin de la livrer sous la forme d'un opéra rock ?

Et bien oui ! J'y songe souvent d'ailleurs pour tout d'avouer... Néanmoins je sais que ce serait un travail de longue haleine sur 2 ou 3 ans pour quelques représentations simplement au vu des emplois du temps de chacun donc pour le moment ce n'est guère qu'une idée parmi tant d'autres et pas à l'ordre du jour immédiat. Néanmoins voir tous ces personnages prendre vie avec décors, costumes et une mise en scène plus théâtrale, ce serait un véritable aboutissement ! J'ai eu la chance d'aller voir « The Theater Equation » d'Ayreon il y a 2/3 ans et j'avais été emballé par ce qui avait été fait et cela m'avait donné beaucoup d'idées ! Mais je sais aussi que cela demande un investissement en temps et en énergie considérable donc avant de me lancer dedans, je pense qu'il faut étudier la question à tête reposée et voir ce qui est faisable ou pas.


10 /Quels sont les évènements proches à venir ?

Et bien dans un premier temps, nous avons 2 dates le 23 Mars à Troyes et le 4 Avril à la Boule Noire à Paris donc cela va bien nous occuper dans les prochaines semaines. Ensuite nous allons entamer la préparation du tournage d'un clip puis nous devrions repartir sur scène assez vite pour aller défendre ce nouvel album à travers l'Europe et pourquoi pas plus !


11 / Quels sont les thèmes que tu souhaiterais explorer pour tes prochaines production ?

Ils sont nombreux en fait... Je dois dire que comme je l'ai mentionné plus haut, la mythologie égyptienne est un sujet qui me fascine depuis toujours, encore plus en ce moment car je suis en train de jouer à Assassin's Creed Origins et je découvre plein de facettes assez sympas de l'égypte ancienne qui pourraient m'inspirer. Après, je vis à Troyes, une ville qui est très marquée des légendes Arthuriennes en raison de Chrestien de Troyes. Ce sont des histoires qui ont bercé ma jeunesse et qui constituent l'un de mes premiers contacts avec l'heroic fantasy donc là encore pourquoi pas... Mais pour le moment, je n'y réfléchis pas trop, je pense surtout à me reposer car la production de l'album m'a demandé beaucoup d'énergie et il faut que je recharge un peu mes batteries avant de penser à la suite.


merci

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery
PARTAGER :
 







concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
INSECT TERROR [Lyon - 69] > 14-06-2018
INSECT TERROR [69] 14-06-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock