last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
NORTT
CHRONIQUE NORTT - review
Contact groupe http://www.nortt.dk
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 février 2008  | Intervieweur : Decembre | Traducteur : Decembre

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1 – Je ne ferai pas l’erreur de vous demander de présenter Nortt. Dans un premier temps, je vais me concentrer sur le présent de Nortt. « Galgenfrist », votre troisième album, va sortir dans quelques jours. Comment votre arrangement avec Avantgarde Productions s’est-il passé ?

Avantgarde Music a d’abord pris contact avec moi pour « Ligfærd » et a offert de le produire, mais comme vous pouvez le savoir, j’étais lié à Total Holocaust Records à l’époque. Après ça, Avantgarde Music et moi avons parlé de la sortie de « Galgenfrist », avons signé un contrat et l’album est maintenant disponible.

2 – Avant, vos sorties étaient très limitées. Grâce à votre nouveau label, Galgenfrist va être produit à plus de quelques centaines d’exemplaires ? Est-ce une sorte d’accomplissement pour Nortt ? Car maintenant, je pense que Nortt a toutes les armes pour devenir le projet de funeral/black/doom sous les projecteurs.

Je ne pense pas que mes anciennes productions étaient particulièrement limitées, et je ne sais même pas si Avantgarde Music va toucher un plus large public. Le temps nous le dira. Quoi que, Nortt sera bien entendu plus visible au dessus de l’underground. C’est un accomplissement personnel que de travailler avec un label aussi établi qui a produit de tels albums, j’y ai toujours adhéré depuis le début.

3 – Où avez-vous enregistré ce nouvel album ? Avec beaucoup d’instruments et des technologies variées ? Je vous imagine mieux seul devant vos vieux instruments, avec la seule lumière de la lune pour vous éclairer …

Il a été enregistré dans mon grenier. L’image que tu fais est un peu ambiguë. Cette fois ci, j’ai essayé de ne traiter le son qu’au minimum. Par exemple, le son de guitare a été produit avec une pédale d’octave, un ampli Marshall, j’ai utilisé sa distorsion, une légère compression et la reverb, c’est tout. J’enregistre exclusivement la nuit, donc le clair de lune est une source de lumière bienvenue.

4 – Etes-vous satisfait par cet album ?

Tout à fait. La production est de loin la plus écrasante et la plus claire, par rapport aux autres albums. Ceci dit, ce n’est pas un son que j'utiliserai de nouveau, je m'efforcerai d'obtenir une profondeur plus grande pour un son plus obscur.

5 – Les réactions du public et celles des chroniqueurs ont une importance pour vous ?

Pas une importance, davantage un intérêt léger. Une chronique ne pourrait jamais me faire changer quoi que ce soit, mais la lecture d’une minorité d’entre elles peuvent être intéressantes. Je ne peux pas le nier.

6 – Personnellement, après l’écoute de Galgenfrist, je me sentais bien. Je ne l’ai pas pris comme 666 raisons pour lesquelles je devrais me tuer, mais plutôt comme une bande originale très intéressante, une étonnante route vers l’introspection. Etes-vous d’accord avec ça ou espérez-vous que Galgenfrist soit un tutoriel à suicide ?

"Galgenfrist" n'a jamais été destiné à être un tutoriel à suicide. Il est destiné à être une bande sonore intéressante - comme de l'art sombre. Depuis le premier jour, j'ai, dans les paroles, essayé d’encourager l'auditeur à … ce qu’il reconsidère la signification de la vie, mais la compréhension de la musique est évidemment subjective et au-delà de mon contrôle.

7 – Vos paroles parlent toujours de la mort et de toutes ses voies ou y-a t-il une sorte d’évolution si l’on compare avec les débuts de Nortt ?

Étonnamment, il n'y a pas d'évolution de « Nattetale » à « Galgenfrist ». Mes paroles sont devenues plus obscures, plus dualistes et ambigues en comparaison à avant. Les anciennes étaient moins compliquées et moins interprétatives - encore plus poétiquement écrites. La signification complète est, cependant, inchangée.

8 – Le satanisme et la mort sont les principaux concepts de Nortt ?

Oui.

9 – Est-ce que l’art occulte est une partie de votre vie ? Est-ce que Nortt est la seule façon que vous avez d’explorer et d’exprimer tous ces sentiments sombres ?

L'art occulte fait partie de ma vie, bien que pas autant que je le souhaiterais. Il est limité à la musique, un film occasionnel et une lecture clairsemée. Nortt est la seule voie grâce à laquelle j'exprime mes sentiments sombres à une audience, mais bien sûr pas la seule voie par laquelle j'explore ces sentiments. La lecture, les processus de réflexion et la musique sont des clefs importantes dans mon exploration de l’univers occulte.

10 – Qu’est-ce que vous pensez de la scène metal actuelle ? Etes-vous fier de la scène danoise ou n’en avez-vous rien à faire ?

Je ne peux pas revendiquer avoir une vue d'ensemble de toute la scène. Je suis délibérément de plus en plus détourné de tout ça. Je m’en soucie à peine désormais. Quoi que, même si je n'examine pas la scène avec enthousiasme, je réussis toujours à trouver de la musique de qualité. D’une part la scène est plus forte que jamais, et d’autre part, plus mauvaise que jamais. La scène a et est toujours infectée d’innombrables groupes pathétiques - et encore pire encore : tout est produit par de pathétiques labels. La scène danoise n'est pas plus à mon goût que celle de l'étranger.

11 – Qu’est ce que vous pensez de la nouvelle scène qui s’auto proclame « orthodox black metal » ? Dans le cas où vous ne le sauriez pas (pour les lecteurs également), « orthodox bm » n’est pas qu’un putain de concept religieux. En quelques mots, ils proclament un retour aux origines du bm, et au métal extrême, sans suivre une quelconque mode et sans porter aucun déguisement. Comme Nortt n’a jamais et ne suivra jamais aucune mode ou choses vaines, comme vous faites parti de la scène depuis des années maintenant, est-ce que vous êtes content de voir ces groupes qui se battent pour la cause nommée « orthodox bm » ?

A mon humble connaissance, le black métal n’a jamais été canonisé, donc la notion d’« orthodox black metal » réfère seulement aux yeux de l’auditeur. Si la définition métaphysique du black métal n’est pas établie sur un concept religieux, philosophique ou spirituel, alors je suis out ! Dans mon idée, le black métal est du métal satanique, qui va de Mercyful Fate à Abruptum, ce sont des beautés inhérentes au genre. Je dois cependant souligner que la plupart des groupes que je suppose être de la vague « orthodox bm » font parti des meilleurs de l’histoire du genre, en raison de leur sens supérieur pour la musique, de la production massive et de leur profonde philosophie satanique. Un label comme Norma Evangelium Diaboli a indéniablement créé un nouveau standard. Encore une fois, j’ai besoin de plus de connaissances sur le sujet, savoir quels groupes se déclarent de la sorte et savoir comment ils se définissent, etc.

12 – Enfin, que pouvons-nous attendre pour le futur de Nortt ? Représentations dans des festivals ou concerts de doom ?

Probablement pas ! Vous pouvez vous attendre à un autre album, sans doute d’ici deux ans. Comme d’habitude, rien de plus.

13 – Hails ! Merci beaucoup pour ce merveilleux album et pour votre temps libre. Si vous avez un message à faire passer, cet endroit est le votre.

Merci pour l’interview.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1 - I’ll not make the mistake to ask you present Nortt. I’ll first focus on the Nortt’s present. “Galgenfrist”, your third full length album, will be out in a few days, how did your deal with Avantgarde Productions occur?

Avantgarde Music actually contacted me prior to “Ligfærd” and offered to release it, but as one might know, it was entrusted to Total Holocaust Records. After that, Avantgarde Music and I discussed the release of “Galgenfrist”, agreed on a contract and it’s now available.

2 - Your releases in the past were very limited. Due to your new label, “Galgenfrist” will be out in more than a hundred copies? Is that a kind of accomplishment for Nortt? ‘Cause now, I think that Nortt got all weapons to become the funeral/black/doom project under the lights.

I don’t agree that my past material was particularly limited, and I don’t even know whether Avantgarde Music will reach a greater audience. Time will tell. Though, Nortt will of course be more visible above the underground. It is a personal accomplishment to work with such a well-established label whose releases I remember and have adhered to since its beginning.

3 - Where did you record this new album? With many instruments and various technologies? I easier imagine you alone behind your old instruments, with only the moonlight to enlighten you…

It was recorded in my attic. The image you portray is quite acute. This time I tried to keep the sound processing to a minimum. For instance, the guitar sound was produced with an octave pedal, a Marshall amp, using the internal distortion, slight compression and reverb only. I do actually record at night, so moonlight is indeed a welcomed source of light.

4 - Are you satisfied by it?

Indeed. The production is by far the most crushing and clearest thus far. Though it’s not a sound I’ll use again, I’ll strive to get a greater depth and a more obscure sound.

5 - Global reaction of the public and reviewers have an importance for you?

Not importance, more a slight interest. A review could never make me change anything, but a minority of them can be interesting reading. I can’t deny that.

6 - Personally, after listening Galgenfrist, I was feeling good. I didn’t take it as 666 reasons why I should killed myself but at list, as a very interesting soundtrack, an amazing road to introspection. Are you ok with that or except Galgenfrist be a suicide tutorial?

“Galgenfrist” was never intended as a suicide tutorial, it was merely intended as an interesting soundtrack – as dark art. Since day one, I have, lyrically, tried to encouraged the listener to… reconsider the significance of life, but the comprehension of the music is obviously subjective and beyond my control.

7 - Your lyrics are always about death and all those ways or there is a sort of evolution if we compare with Nortt’s debut?

Surprisingly there isn’t any evolution from “Nattetale” to “Galgenfrist”. My lyrics have become more obscure, dualistic and ambiguous in comparison to the old. The old were more uncomplicated and less interpretative – yet more poetically written. The overall meaning is, however, unaltered.

8 - Satanism and death are the main concepts behind Nortt?

Yes.

9 - Is any occult art part of your life? Is Nortt the only way to explore and express yourself with all darkest feelings?

Occult art is part of my life, although not as extensively as I’d wish. It’s restricted to music, an occasional movie and sparse reading. Nortt is the only way I express my dark feelings to an audience, but of course not the only way I explore these feelings. Reading, thought processes and music are all important keys in my exploration of the dark path.

10 - What do you think about the actual metal scene? Are you proud of Denmark’s scene or you don’t care about it?

I can’t claim to possess an overview of the entire scene. I deliberately get more and more diverted on this matter. I hardly care anymore. Though, despite I don’t enthusiastically investigate the scene; I still manage to find quality music. In some aspects the scene is stronger than ever, in others, worse than ever. The scene is still infected with countless, pathetic bands – and even worse: everything gets released through equally pathetic labels. The Danish scene is not more to my care than the foreign.

11 - What do you think about the new scene which proclaim themselves as “orthodox black metal”? In case you don’t know about it (for the readers too), “orthodox bm” is not a – fucking – religious concept. In a few words, they proclaim a return to the origins of bm, and extreme metal, without following any trend or wearing any disguise. As Nortt had and will never follow any trend or empty things, as you’re a part of the metal scene for many years, are you “happy” with those bands which fight for the flag named “orthodox bm”?

To my humble knowledge, black metal was never canonised, so the term ‘orthodox black metal’ exclusively remains in the eye of the beholder. If the metaphysical definition of black metal isn’t established on a religious, philosophic or spiritual concept then I’m off! In my book, black metal is satanic metal that spans from Mercyful Fate to Abruptum – and that is one of the inherent beauties of the genre. I must, however, emphasise that a lot of the bands I suppose are categorised – maybe not self-proclaimed – as orthodox black metal are among the greatest in the history of the genre due to their superior musicianship, massive production and profound satanic philosophy. A label like Norma Evangelium Diaboli has undeniably set a new standard. Again, I need more knowledge on the topic, e.g. which bands declare themselves orthodox and how the term is defined by them etc.

12 - Finally, what can we except for Nortt’s future? Representations in doom shows/festivals?

Not likely! You can expect another album, probably released in two years time. The same as usual, nothing unforeseen.

13 - Hails! Many thanks for this wonderful new album and thanks for your free time. If you have a message to make pass, this place is yours.

Thanks for the interview.

PARTAGER :
 







concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
CDC [Décines - 69] > 28-08-2018
CDC [69] 28-08-2018

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
petites annonces Petites annonces
\Salut Song Of Love groupe tout recement forme

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : CHRONICLES
CHRONICLES (33)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :