last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur

 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
ELVARON
CHRONIQUE ELVARON - review
Contact groupe http://www.elvaron.net
Audio / Video
Mise en ligne le : 29 mars 2005  | Intervieweur : AVALON | Traducteur : -

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
avec Mathieu, d'Elvaron :

* Vous sortez un nouvel album, celui ci est riche et abouti, comment s'est passé l'enregistrement ?

Après la période de composition, nous avons fait les premières maquettes instrumentales. Cela nous a permis d’avoir une vue globale du devenir de l’album et surtout de travailler les voix. Au mois de juin 2004, Fred a commencé ses prises batterie puis nous avons enregistré les basses et les voix. Nico s’est occupé d’enregistrer Lindsay au mois de juillet et j’ai enfin posé mes guitares en août. Une fois que tout fut bien à plat, j’ai fait venir les musiciens qui jouent les instruments classiques acoustiques. Nous avons de nouveau confié le mixage à Christophe Heyrend qui a réaliser un travail remarquable encore une fois. Il s’est penché dessus de septembre à décembre.

* Etes vous entièrement satisfaits du résultat ?

Oui et nos espérances ont même été surpassées. L’étape du mastering à La Source (Paris) fut cruciale pour The Buried Crown. L’oreille critique d’un vrai professionnel est primordiale. De plus, à un moment donné, tu as tellement écouté le disque que tu n’as pas assez de recul pour juger du son général. Mais oui, nous sommes vraiment satisfaits du résultat. La production de The Buried Crown nous permet de rivaliser avec les autres groupes internationaux.

* Dans quel style vous classez vous ?

Nous appartenons résolument à la scène progressive. Après, peu importe le terme que tu met devant. Je crois que le terme « Métal » est maintenant bien défini et nous nous revendiquons également de la scène métal. Pour résumer Elvaron joue du Métal Progressif.

* Un album riche avec beaucoup d'influences et de mélange des genres, justement, quelles sont vos influences ?

Les influences sont évidemment nombreuses. Elles peuvent néanmoins se résumer à quatre « grandes familles ». Le progressif bien entendu, avec des groupes actuels comme Dream Theater ou Symphony X mais aussi les pères du style : Rush, Genesis, Yes, Marillion. Le thrash américain est une deuxième grosse influence. C’est en s’inspirant et surtout en écoutant Overkill et Testament que nous puisons le côté agressif d’Elvaron. Il y a aussi le heavy. Nous avons tous grandit avec Iron Maiden ou Black Sabbath. Enfin, la musique dite « classique ». Evidemment cette dernière fait partie de nos formations universitaires et musicales. Je crois que notre connaissance de la musique et de ses principes de fonctionnements nous permet de synthétiser toutes nos influences et d’en faire du Elvaron.

* Il y a une multitude de « guest musicians » sur cet album avec des instruments aussi divers que variés, pourquoi ce choix, et serait-ce désormais votre marque de fabrique ?

Au départ nous travaillions avec des séquences comme tu as pu l’entendre dans Call of the black dragon - Part 2. Comme la plupart de nos amis sont des musiciens de haut niveau issus du conservatoire, nous avons profité de l’occasion. Nous avons sollicité ce petit monde et ils ont tous répondu présent à cette invitation. Cette expérience fut enrichissante aussi pour eux car ils enregistraient en studio pour la première fois. Le choix s’est vite avéré être le bon car les instruments acoustiques ont littéralement transformé les chansons. Maintenant, dire que c’est notre marque de fabrique… on verra par la suite mais pour l’instant les ébauches de compos que nous avons ne vont pas dans ce sens.

* Pourquoi avoir choisi le noir et blanc pour l'artwork de la pochette et du livret ?

Pour nous démarquer de l’imagerie médiévale fantastique avant tout. Le concept n’est qu’un prétexte pour écrire de bonnes paroles. Nous voulions vraiment trancher et surtout que les gens ne s’attendent pas à entendre du Rhapsody en achetant Elvaron. La bouffonnerie de certain groupes a totalement décrédibiliser tout ce qui touche à l’héroic-fantasy. Et puis avec la vague du Seigneur des anneaux, nous ne voulions pas que les gens aient l’impression que nous profitions de tout cet engouement ; la musique est ce qui prime.

* Y a t-il un concept général sur cet album, que traitez vous dans vos textes ?

Pour ceux qui ne le savent pas encore, nos albums se suivent de manière cohérente autour d’un même concept. L’album reprend donc là où s’est arrêté Call of the black dragon. Cette fois, il semble que les choses vont assez mal pour la bande de Colwin, le roi déchu de Thylia. Donc comme tu le constates, le concept est totalement inspiré par l’héroic-fantasy. Il est basé sur la nouvelle écrite par notre ancien claviériste SeeK : L’alliance du dragon noir. L’histoire est pleine de rebondissements, de rencontres, de batailles. Les grands thèmes qui se dégagent sont le voyage et la course contre le temps. [Note : je peux te faire parvenir un déroulé track by track dans lequel le concept est expliqué en détail]

* Si je vous dit que cet album est « l'album de la maturité » , vous partagez ce point de vue ?

Aujourd’hui nous savons que cet album marque un vrai tournant dans notre carrière. Nous considérons effectivement qu’il s’agit de l’album de la maturité… en espérant qu’il soit aussi celui de la reconnaissance !

* Des concerts sont-ils prévus cette année ?

Nous allons tenté de tourner un maximum pour ce disque, nous travaillons activement dans ce sens surtout depuis la création de notre association (Fantai’Zic). Aujourd’hui nous avons la structure adéquate pour produire des concerts en Lorraine. Nous comptons également sur les retombées de l’album pour décrocher quelques plans intéressants.

* Un petit mot sur la scène française, quels sont les groupes qui vous plaisent le plus ?

Je reste un grand fan de Scarve et ça depuis le début. J’adore ce groupe même si je préférais quand ils lorgnaient davantage vers le progressif, à leurs débuts. Autrement, je crois que la scène française regorge de bons groupes : Darwin’s Theory, Carcariass, Syren’s Call, Dying Tears, Mortuary, Adagio, Resilience, Time Curve Symmetry, Lord of mushrooms, MoXid (bon ça compte pas, je joue dedans lol).

* Si vous avez un petit coup de cœur ou coup de gueule, c'est à vous !

Sans surprise, j’appose ma signature qui résume mon coup de gueule.

Ne vous laissez pas aveugler par le système médiatique… aujourd'hui Evanescence… et demain Les Musclés ? Arrêtez de consommer la musique comme si c'était de la Danette® de Danone®. Retournez chez vos disquaires, écoutez, découvrez, socialisez-vous et reprenez le dialogue, souvenez-vous de vos échanges de K7 au lycée, allez aux concerts, lisez le livre de Fabien Hein, arrêtez E-mule, éteignez vos PC… et bises à tous.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ULTRA VOMIT [Bourg en Bresse - 01] > 18-11-2017
ULTRA VOMIT [01] 18-11-2017

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
albums updates Sorties d'albums
NAKMAJ
NAKMAJ [Our Depraved Souls]
22-11-2017


pavillon 666 webzine metal rock Voir les sorties
pavillon 666 webzine metal rock Poster une sortie
petites annonces Petites annonces
photos de concerts metal

... [Lire l'annonce]

pavillon 666 webzine metal rock Voir les annonces
pavillon 666 webzine metal rock Poster une annonce
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : IMPERICON NEVER SAY DIE !
IMPERICON NEVER SAY DIE ! (75)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours
Newsletter


Vous aimez ?
Suivez-nous :
T-Shirt PAVILLON666
tee shirt - pavillon 666 webzine metal rock