CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine GRIEVED
Grieved [ 2016 ]
CD Album (Durée : 27.48)
Style : Hardcore
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.prostheticrecords.com
Contact groupe : http://www.grievedband.com http://www.grieved.bandcamp.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 mars 2016 - Chroniqueur : guiyomm
 

Je ne sais pas vraiment ce que signifie l'appellation « dark hardcore ». En tout cas c'est officiellement dans cette catégorie qu'est classé « Grieved ». Par sa proximité catégorielle avec Vision of disorder (entre autres!) dans son aspect le plus violent j'en conclue qu'il se trouve dans la case où se trouvent les bons groupes de hardcore.
Grieved c'est donc cinq suédois originaire de Stockholm pratiquant un hardcore particulièrement dépressif naviguant aux frontières de sous-genres qu'on peut qualifier de tout sauf de gai : sludge, post-hardcore et dans une moindre mesure, doom.

Cet album éponyme (qui succède à « Samaritans » sorti en 2012 se présente comme un bloc musical plus dense que du béton armé qu'on aurait blindé où les dix morceaux sont des alibis à des découpages sonores arbitraires nécessaires à sa production. De « Oraque » qui ouvre le bal à «Reverie » qui le clôture, la musicalité possède invariablement les mêmes attributs : ultra violence , noirceur, tristesse et colère.
La musique des scandinaves est l'incarnation d'un désespoir sans fond imprégnée d'une rage malsaine aliénant et terrassant émotionnellement l'auditeur.

Un chant hurlé, impressionnant par sa force, son amplitude gutturale, par son investissement désespéré qui se pose de façon parfaite sur des tempos lourds et noirs s'enchaînant avec une fluidité déconcertante dans une rythmicité pleine de soubresauts, étonnamment variée.
Des riffs torturés et dissonants à souhait, en apparence simplement construits, qui révèlent en réalité une créativité anxiogène, homogène et complexe qui sait parfaitement malmener celui ou celle qui aura eu le bonheur d'y prêter attention.

La qualité et l'authenticité de cet opus (on soulignera également une production irréprochable...) place de façon certaine Grieved dans le haut du panier : on ne décroche pas une seconde des 27 minutes que dure l'album.
Cependant si Grieved veut vraiment faire carrière il faudra qu'il évite l'écueil de s'enfermer dans des carcans stylistiques trop asphyxiants en affirmant une identité musicale émergente qui ne demande, j'en suis sûr, qu'à se développer.
Pour tous les aficionados des styles cités dans cette chronique, à écouter de façon impérative !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR