CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


YETI
Amidst [ 2016 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 57.56 - Style : Experimental
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://shop.season-of-mist.com
Contact groupe : http://www.3615yeti.com http://twomenyeti.bandcamp.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 25 avril 2016 - Chroniqueur : Chart
 

Après un EP 3 titres, le duo YETI sort son premier album directement chez SEASON OF MIST. D'habitude, le label nous propose des sorties très orientés metal mais cette fois, c'est bien différent. C'est dans un registre expérimental que nous évoluons. Ce groupe possède un potentiel impressionnant aussi bien dans le registre electro qu'acoustique.

La production de ce disque est simple mais d'une efficacité à toute épreuve. La production de style de musique est de toute manière en lien direct avec les machines qui lui permettent d'exister. C'est donc tout naturellement que l'enregistrement se fait. En tout cas, le résultat pour ce premier album est impeccable.

Les 11 titres qui composent ce disque sont diversifiés au maximum. YETI nous embarque dans un monde différent à chaque titre tout en gardant une cohésion impeccable, un peu comme dans une recueil de nouvelles. « Phos » ouvre l'album avec des sons acoustiques qui semblent être passés à la moulinette. C'est minimal mais cela vous met irrémédiablement dans l'ambiance. La simplicité de ce morceau est tout ce qu'il faut pour introduire cet opus et poser les choses. « Buildings » et ses arpèges de guitare électrique nous rappelle RADIOHAED. Le chant y est aussi pour beaucoup. On retrouve cette ambiance planante sur des mélodies simples mais avec une émotion profonde. « Amy » change totalement de registre avec une guitare rythmique appuyée. La mélodie linéaire conjuguée à la voix mécanique féminine nous renvoient à une ambiance futuriste digne d'un film comme EX MACHINA de 2015 et d'Alex GARLAND. On renoue avec les arpèges simples mais cette fois au banjo avec « Fall is at Dawn » avant de s'embarquer à nouveau vers un peu plus de richesse sonore sur « Farewell ». On retrouve là encore des ambiances que RADIOHEAD ou NORDIC GIANTS assumeraient très bien. « Wolves » revient à l'acoustique une nouvelle fois. Il est intéressant de voir à quel point ce groupe peut flirter avec la country alors que sur le papier, c'est un style qui ne peut paraître que très éloigné du leur. On pense aussi à CULT OF LUNA mais en moins chargé lorsque l'on écoute des titres comme « Assis Là » et ses paroles qui bien évidemment nous rappellent les origines géographiques du groupe. « The Path » frôle les 9 minutes avec une ambiance sombre mais légère avant un final qui cette fois encore se rapproche d'un style post rock. « The Scene » revient à une ambiance plus calme avant que « Monowl » se joue une nouvelle fois en acoustique avec un petit quelque chose d'un ANATHEMA dans l'ambiance et les mélodies. On conclue enfin cet album avec « Singing Grass », la piste cachée jouée au banjo qui accompagne un texte parlé. Encore une belle pièce pour conclure ce premier opus chargé en ambiance.

Les parisiens de YETI sort un premier album marquant que l'on ne peut qu'encourager à se procurer. Les groupes français expérimentaux qui prennent de vrais risques ne réussissent pas toujours à convaincre ou simplement atteindre les grandes scènes. Ce groupe le mérite largement.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut