CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ETHS
Ankaa [ 2016 ]
CD Album (Durée : 57.00)
Style : Metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : https://www.facebook.com/ethspage http://
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 juin 2016 - Chroniqueur : Dju
 

Eths est de retour quatre ans après III, de nombreux départs, celui de Candice Clot en 2012, puis celui de Guillaume et Greg il ne reste plus que Staif comme seul membre de la formation originelle, c’est d’ailleurs Staif Bihl qui s’est chargé de la tâche de composition de l’album (musique, paroles), à noter aussi la présence sur la version studio du batteur Dirk Verbeuren (Soilwork).

L’album débute par « Nefas » titre rapide et frénétique avec une batterie très rapide, le morceau est assez sombre, on reconnait dés ce premier titre le son de Eths rapide, avec une ambiance oppressante. Le second titre « Nihil Sine Causa » commence pas une intro surprenante que l’on pourrait croire sortie d’un film, pour continuer sur du moins rapide, et une petite nouveauté sur ce titre le chant est en anglais. A noter la présence de Jon Howard (Threat Signal, Vice Versa) et de Sarah Layssac (Arkan) amenant au morceau des sonorités orientales.

Sur d’autres titres comme « Amaterasu », « Seditio » on peux un peu mieux apprécier les nuances de chant de Rachel chant guttural et partie de chant clair et parfois une voix enfantine très surprenante, « Seditio » quand a lui commence par une très belle intro au piano. Le morceau enchaine les passages de chant crié et de chant clair et entêtant avec des passages instrumentaux (piano, violoncelle).

« Nixi Dii » est le morceau le plus long de l’album 7,59 minutes et surement le titre le plus déstructuré, commençant pas des growl et des passages death dès le début, puis enchainé par des chants grégoriens en français, envoutant et entêtant, puis continué par un chant enfantin avec des passages très angoissants. « Vae Victis » quant a lui est plus planant parfois plus agressif avec les passages ou Staif soutient la voix de Rachel. Eths à su se diversifier comme le prouve « HAR1 » un titre plus indus avec Björn Strid (Soilwork) au chant et Rachel qui le soutient derrière apportent plus de puissance au morceau.

« Sekhet Aaru » qui nous fait voyager dans un autre monde en orient en Égypte avec la voix de Sarah (Arkam). « Kumari Kandam » est un titre plus ou l’on peut aprécié le chant clair de Rachel le morceau alterne en passage clair, growl et des passages sussurés. L’album se termine par « Alnitak », « Alnilam », « Mintaka » sous forme de triptyque « Alnitak » et « Mintaka » mettent en relief « Alnilam » lui apportant une intro et une fin cohérente.

Avec Ankaa, Eths nous prouve son retour en puissance même avec des changements de line-up et une guitare moins. À travers cet album Eths nous démontre qui à su se diversifier à travers des titre comme (Nihil Sine Causa, HAR1, Sekhet Aaru) et aussi gardé sa marque de fabrique à travers des compositions puissantes (Nefas, Nixi Dii). Ankaa nous démontre aussi que Rachel à su s’imposer dans le groupe et nous prouver sa puissance à travers ses variations de chant (growl, susurré, chant clair).

tracklist:

01. Nefas
02. Nihil Sine Causa
03. Amaterasu
04. Seditio
05. Nixi Dii
06. Vae Victis
07. HAR1
08. Sekhet Aaru
09. Kumari Kandam
10. Alnitak
11. Alnilam
12. Mintaka





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ETHS - soma ETHS - Tératologie ETHS - III ETHS - The ultimate show

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR