CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine VOLBEAT
Seal the deal & let's boogie [ 2016 ]
CD Album (Durée : 54.00)
Style : Elvis 'hard rock' Presley
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.vertigorecords.co.uk/
Contact groupe : http://www.volbeat.dk/en/ https://www.facebook.com/volbeat
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 juillet 2016 - Chroniqueur : sarvgot
 


En dix ans de carrière, VOLBEAT a parcouru un sacré bout de chemin depuis son Danemark natal et joui d'une popularité que peu peuvent se targuer d'avoir. Le groupe apparait désormais comme tête d'affiche de festivals, tourne énormément et, forcément, attire tous les commentaires bons ou mauvais. Néanmoins à l'instar d'un AC/DC, MICHAEL POULSEN et sa bande n'ont jamais dévié de leur trajectoire, nous assénant une musique reprenant la puissance et la lourdeur d'un METALLICA associés au swing et boogie d'un ELVIS PRESLEY. Tout en sachant se réinventer suffisamment, et c'est à ca qu'on reconnait les grands. Les très grands, même.

SEAL THE DEAL & LET'S BOOGIE contient des morceaux qui savent envoyer le groupe vers des sphères qu'on ne lui connaissait pas jusque là, presque popisante, sans faire dans le putassier. VOLBEAT garde toujours une production efficace et parvient à éviter les faux pas, chose peu aisée vous en conviendrez. Pour autant, SEAL THE DEAL & LET'S BOOGIE n'est pas un BLACK ALBUM. Une certaine mutation avait commencé en 2013 avec l'arrivée de ROB CAGGIANO : les parties guitares étaient plus travaillées et laissaient place à quelques solis. En 2016, Les danois continuent sur cette lancée, et l'on découvre des soli plus techniques et mieux intégrés aux morceaux. Le fait que ROB ce soit davantage impliqué dans le processus créatif doit y être pour beaucoup. Et si l'on doit remettre une palme d'or, ce sera au solo de YOU WILL KNOW, technique et mélodique. Les riffs n'ont pas été oubliés et quelques moments de bravoures resteront dans la disco du groupe : le riff très STATUS QUO de BATTLESHIP CHAIN ( " let's boogie " , nous prévenait le groupe ... )

Et ce côté popisant alors, que'est ce qu'on en fait ? Le mot est peut-être mal choisi car trop connoté péjorativement, mais VOLBEAT a cherché à élargir davantage son auditoire en y incorporant des éléments nouveaux que l'on ne penserait pas forcément retrouvé sur un album de cet acabit, comme ces cornemuses celtiques défiant les guitares de THE LOA'S CROSSROAD sur un break surprenant. Ce qui l'est moins, car plus proche musicalement du groupe, c'est les sonorités bluegrass de THE BLISS : guitares folk, banjo and let's boogie ! GOODBYE FOREVER, qui n'est pas un titre prémonitoire, étonne par son riff d'entrée, peu commun chez VOLBEAT, mais surtout par son déroulé, loin de l'intro-couplet-refrain, et son final avec des choeurs, dans un esprit gospel. On vous le disait, VOLBEAT se réinvente, et surprend.

MICHAEL POULSEN est à nouveau intraitable sur cet album, inutile de tenter de le prendre en défaut. cette voix swing toujours autant, mention spéciale à SEAL THE DEAL. Les mélodies vocales surpassent OUTLAW GENTLEMEN & SHADY LADIES. Si l'album démarre sur de bons titres aux lignes de chant entêtantes (THE DEVIL'S BLEEDING CROWN et MARIE LAVEAU), le meilleur reste pourtant à venir. Que ce soit BLACK ROSE, GOODBYE FOREVER, tous parviennent à rester encré en mémoire. On retiendra aussi, pour la réussite, la reprise des GEORGIA SATELLITES : BATTLESHIP CHAIN. Cette reprise fera a n'en point douter headbangué plusieurs têtes chevelues. Notons aussi les featuring, récurrent chez VOLBEAT, de DANKO JONES, JOHAN OLSEN et le HARLEM GOSPEL CHOIR. Toujours plaisant.

Le cru 2016 de VOLBEAT est donc très très bon. On le retrouvera certainement dans les classements de fin d'année, surpassant ses prédécesseurs. Chapeau bas aux Danois qui auront fort à faire pour surprendre encore et encore. Mais il leur reste plus d'un tour dans leur Stetson. En attendant, SEAL THE DEAL & LET'S BOOGIE ne demande qu'à être écouté jusqu'a plus so





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
VOLBEAT - Guitar gansters &  cadillac blood VOLBEAT - Outlaw gentlemen & shady ladies VOLBEAT - Let's Boogie ! Live From Telia Parken VOLBEAT - Rewind - Replay - Rebound

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR