CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


VEGA
Who we are [ 2016 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 45.00 - Style : Hard FM
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.frontiers.it/
Contact groupe : http://www.vegaofficial.co.uk/index.php/en/ http://
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 août 2016 - Chroniqueur : Laurent
 

Si vous ne connaissez pas le groupe et que vous tombez sur la pochette stylée bande dessinée, vous serez en droit de vous demander sur quelle bande de musiciens vous êtes tombés. Et vous feriez une grosse erreur en n'écoutant pas ce « Who we are »,troisième album du groupe anglais.

D'entrée, à l'écoute du premier morceau « Explode », on sent que l'on tient un hit. Cela ne s'explique pas, ça se ressent. Le riff, le son,tout est là. La voix, les choeurs, le refrain, tout nous donne envie de chanter le refrain avec eux. Solo de guitare impeccable, mixant technicité et feeling ( ce qui est souvent rare en ce moment où l'on laisse plus de place à la technique) font de ce morceau un futur tube sur scène.

La suite de l'album, très influencé par le hard 80's est de haute volée,exception faite de deux titres dispensables : la ballade (vraiment trop sirupeuse) « Nothing Is Forever » et du morceau « Ignite » à un degré moindre (parce qu'il faut bien l'avouer, ils sont vraiment doués pour les refrains ). Par contre, pour le reste,si vous êtes amateur de mélodies entêtantes tout en gardant un côté punchy (parce que c'est bien là le « problème » : souvent la mélodie l'emportait sur le côté hard de la musique et donnait une impression mitigée à l'écoute d'un album) vous apprécierez cet opus co-produit avec Harry HESS de HAREM SCAREM. Le guitariste Pete LESPERANCE y apporte d'ailleurs quelques touches sur l'album. Mais franchement, mention spéciale au guitariste soliste du groupe Marcus THURSTON pour la classe de toutes ses interventions.

Le groupe qui revendique son « amour » pour le hard des années 80 effectue là un bien bel hommage et on ne peut qu'être satisfait du retour en grâce de ce style musical qui avait disparu avec l’avènement du grunge. Les choeurs sont dans la lignée de DEF LEPPARD (moins marqués que dans « Hysteria » quand même), le synthétiseur est là pour apporter une touche mélodique et n'est pas mis en avant, la guitare étant le moteur principal des compositions. Le timbre de voix de Nick WORKMAN est agréable (loin des voix nasillardes style Mark SLAUGHTER) et vous emmène sans problème dans la chanson.

Au final, cet album est vraiment une très belle surprise et marque vraiment la progression du groupe et vous pouvez jeter une oreille sur les deux précédents albums, la qualité est toujours présente mais celui-ci est vraiment l'album de la maturité ; l'on ne peut souhaiter qu'une chose c'est de pouvoir apprécier sur scène le potentiel que l'on découvre sur l'album. A quand un petit passage en France ?




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
VEGA - Stereo messiah


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut