last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine WHEN NOTHING REMAINS - In Memoriam [ 2016 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (61.38) | Orchestral doom/death metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://solitude-prod.com/
Contact groupe https://www.facebook.com/whennothingremainsofficial http://whennothingremains.bandcamp.com/
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 18 septembre 2016
Chroniqueur : Fred.Photography

Formés en 2010 par deux ex NOX AUREA et originaires de Göteborg, les Suédois de When Nothing Remains reviennent avec un troisième album intitulé « In memoriam » dans la même veine doom/death que son prédécesseur « Thy Dark Serenity »,album qui avait été plutôt bien accueilli à sa sortie en 2014. Ce troisième opus se veut la continuation d’une saga entamée en 2012, un conte d’amour et de mort se situant à l’ère victorienne et qui se poursuit ici avec ce troisième (et dernier ?) chapitre. Cette continuation se retrouve d’ailleurs dans l’artwork crée par Zoltan Horvath, illustrateur Hongrois qui s’était déjà occupé du dernier album de Nox Aurea, "ascending in triumph" et qui poursuit ici son travail avec When Nothing Remains. Un nouveau produit par Solitude Prod, label Russe devenu une référence en matière de Doom.

Les deux membres principaux de cette formation sont donc Peter Lautsen et Jan Sallander,qui se connaissent non seulement de Nox aurea, mais aussi de The Cold Existence, groupe qui leur permet d’exprimer leur penchant pour une musique plus violente et hargneuse, que ce que l’on peut trouver chez When Nothing Remains, bien plus porté sur les atmosphères délicates et les sentiments tels que le deuil et la mélancolie, deux des mamelles du doom metal. Les deux hommes s’occupent de pratiquement tout dans le groupe, ayant a priori du mal à stabiliser leur line-up. L’historique du groupe n’est pas très clair. Les deux autres membres actuels semblent être Tobias Leffler en seconde guitare, qui participe aussi à l’écriture des textes pour cet album et de Dimitri Jungi à la batterie depuis cette année, mais qui n’a pas participé à l’élaboration de ce « In memoriam ».

When Nothing Remains propose un doom/death somme toute assez classique, à rapprocher de leur compatriote de Doom :vs et Draconian. Le combo a d’ailleurs eu le droit à la participation de Johan Ericson sur les deux premier opus. Collaboration qui n’aura pas été renouvelée sur le présent album, Peter Lautsen s’occupant lui-même de toute la partie chant clair. On retrouve la formule classique alternance de growl caverneux, lourd et chant clair aérien, à la Woods Of Ypres et dans la tradition du doom/death éprouvé dans les années 90, même si le fait d’avoir deux hommes au chant n’est pas si courant que ça. Ce qui caractérise aussi « In memoriam » est une mise en avant des claviers au détriment des autres instruments, en particulier la guitare, reléguée au rang de simple rythmique. Les amateurs de démonstration guitaristique risquent de rester un peu sur leur faim. Par contre et c’est leur point fort, les arrangements de claviers (notes de piano, plages de synthés, chœurs, cordes) sont riches, variés et omniprésents, sublimant les atmosphères subtiles et mélancoliques, si chères au milieu gothique. Un des titres le plus gothique est d’ailleurs certainement « The Soil In My Hand » avec la participation d’Ines Vera Ortiz, sublime chanteuse du groupe argentin Inner Stream qui nous rappelle les heures de gloire du doom/goth féminin à la Theatre of Tragedy. Cette chanteuse est d'ailleurs une des bonnes découvertes de cet album, une artiste à suivre dans ses autres projets.

Moins abouti et plus linéaire que son prédécesseur, « In memoriam » n’en est pas moins un album à l’écoute agréable et qui saura ravir les amateurs de doom mélodique, offert par des artisans suédois passés maîtres dans l’art de l’invocation des fantômes du passé (hmmm ! j’en fais peut-être un peu trop là !)

Tracklist :
1. Reunited In The Grave
2. Drowning In Sorrows
3. In Memoriam
4. Ghost Story
5. The Soil In My Hand
6. A Lake Of Frozen Tears
7. Eternal Slumber
8. While She Sleeps
9. The Spirits In The Woods



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
WHEN NOTHING REMAINS - As All Torn Asunder WHEN NOTHING REMAINS - Thy dark serenity

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
PANIC FEST 4 [St-Félix - 74] > 26-07-2019
PANIC FEST 4 [74] 26-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours