CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DGM
The Passage [ 2016 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 59.00 - Style : Power Metal Progressif
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : http://www.dgmsite.com/ http://
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 octobre 2016 - Chroniqueur : Jermz.Tral
 

Foncez acheter l’album ! Cette phrase résume parfaitement la chronique qui va suivre.
En effet, pour de nombreuses raisons, the Passage est incroyablement addictif ! Bon nombre d’éléments se côtoient au sein de ce power metal progressif pour amener le style à un tout autre niveau qualitatif. Ce disque est une véritable bouffée d’oxygène.

Inspiré par 2 grands groupes, Symphony X et Dream Theater, DGM se glisse entre les deux, récupère chez ses deux comparses le meilleur de leur musique tout en façonnant son propre caractère.
Du premier, DGM reprendra la touche épique, les riffs thrashy, ainsi que la façon d’amener avec intelligence des refrains accrocheurs. Pour ce qui est des emprunts à Dream Theater, le groupe s’est principalement inspiré de la période des années 90, de la couleur et de l’ambiance d’albums comme Awake et Images and Words, surtout au niveau du choix des sons (synthés, guitare et même production).

Ce mix d’influences se ressent aussi dans le jeu du guitariste Simone Mularoni, excellent shredder, malheureusement méconnu. Non seulement, cet Italien, également producteur de l’album, ressemble physiquement au John Petrucci de la période précitée, mais il sait également composer des solos qui sont de véritables chefs-d’œuvre à eux-seuls.
Ainsi, des tapping précis à la Michael Roméo, qui est par ailleurs invité sur un titre de cet album, aux montées en sextolets à la Petrucci, les solos sont tous très inspirés. Toutes les techniques y passent avec un sens mélodique de grande classe. Son vibrato de main gauche, particulièrement expressif démontre clairement une maîtrise sans failles de l’instrument. Simone Mularoni fait parti de ses guitaristes de l’ombre qui mérite reconnaissance et vénération.

Un autre atout de l’album, qui le démarque de nombreuses autres productions du genre, c’est les penchants hard FM de certains riffs et refrains, surtout dans le 3ème titre de l’album. Tout au long du disque, l’impression que celui-ci est sorti dans les années 90 persiste, mais tous les éléments modernes présents dans le disque nous ramènent à la réalité, on est bien en 2016. Ce mélange de genres et d’influences apporte beaucoup de variété. Les titres s’enchaînent très bien, les rythmiques sont accrocheuses et les refrains restent dans la tête.
Dans l’ensemble, The Passage est un disque catchy, qui ne lâche pas le morceau et fait la part belle aux riffs et à l’énergie.

DGM n’a tout simplement jamais renié le style qu’il a développé depuis le premier album sorti en 1997 et continue de l’exploiter en y incorporant de nouvelles sonorités malgré les nombreux changements de line-up. Pour "The Passage", l’équipe est donc très solide et a donné le meilleur sur cet album. Ce disque ravira en premier lieu les nostalgiques du métal progressif des années 90 mais plaira autant à l’auditeur à la recherche d’un son actuel. Un album de grande classe, qui mérite sa place au panthéon des références en matière de power prog.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DGM - Different Shapes

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut