CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CTULU
Ctulu [ 2016 ]
CD Album (Durée : 36.06)
Style : Black Metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://mdd-records.de/
Contact groupe : https://fr-fr.facebook.com/ctulumetal/ https://ctulu.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 octobre 2016 - Chroniqueur : Jermz.Tral
 

Ctulu nous présente son nouvel album sobrement intitulé Ctulu. Malgré le nom éponyme, c’est le 4ème opus du groupe, sans compter les 2 démos, ce qui sous-entend que le groupe a déjà bien rodé son style. Le son est froid et les guitares bien en avant, parfois trop, surtout au niveau des leads qui mériteraient d’être un peu moins présents dans le mix. Le chant en allemand renforce le côté hargneux, une grosse basse distordue omniprésente accentue l’énergie déployée par Ctulu. Nous voici donc en présence d’un album assez varié, qui propose de multiples ambiances musicales tout en respectant la cohérence générale.

Le black metal de Ctulu est très inspiré par l’univers de Lovecraft (ah bon ?) auquel s’ajoute une pointe de thrash crossover du début/milieu des années 80.
L’album démarre par « Serce Krwawe », titre heavy ternaire, qui, après une coupure nette propose des riffs plus thrash. Ce morceau est assez peu représentatif du reste de l’album, c’est la seule plage du disque qui souffre d’un certain manque d’inspiration. Il ne faut surtout pas limiter l’écoute à ce seul track car le reste de l’album est réellement plus captivant.

Le 2ème morceau « Treibjagd » est résolument plus thrash, avec ses rythmiques à la old testament, très crossover, mais toujours dans une esthétique black metal. La fin instrumentale, variée, est très intéressante.
Pour « Totenhauswinde », plus black metal, l’atmosphère est plus sombre. C’est une véritable escalade de violence qui augmente crescendo dans la rapidité et la nervosité. Le jeu de double bombe est incroyable, ce batteur est un mini Frost en puissance.
Après ce titre intense et également varié, « Rozgoryczona, Rozczarowana, Gotowa na Wszystko » plus lourd, fait la part belle à des harmonies plus ouvertes et mélodiques. On sort de l’ambiance evil des morceaux précédents. Moins rapides, les sonorités sont surprenantes pour du black. Vers la moitié du morceau un changement amène un riff plus entrainant, bienvenu, cohérent dans la continuité. La fin en blasts annonce les prochaines compositions, encore plus violentes et incisives.

La plage 5 est sans doute la plus particulière, avec un placement du chant étrange et des riffs tout autant insolites. Ensuite, c’est le retour vers un black basique au tempo très rapide.
« Dämmerung » et son début thrash-death old school absolument savoureux, laisse la batterie s’exprimer par de multiples changements sur un riff statique. Dès le début du chant, le morceau s’assombrit, s’alourdit et progresse au travers de multiples ambiances.
« Von Mondeswächtern und Menschverächtern» et sa rythmique black grandiose, majestueux et guerrier, embarque des touches thrashy. C’est, à mon sens, le titre le plus black metal.
Celui-ci se termine en apothéose de violence et d’accords malsains avec « Die Arkaden Von R’Lyeh ».

Ctulu a composé un album dans le respect d’une tradition black metal très 90 avec quelques prises de risque. Des éléments thrash 80 renforcent le côté old school ainsi que des saveurs heavy metal, notamment dans les leads de guitare, ce qui n’est pas sans rappeler Dissection lorsqu’on additionne tous ces ingrédients au côté froid de la musique.
Ce disque ravira certainement tous les fans de black rapide et frénétique. Pour ma part, même si le disque est bon, il manque ce petit truc en plus qui fait qu’on rentre de manière plus intime dans la musique, cette chose indescriptible qui rend le black metal si imagé et qui induit une forme d’introspection stimulante pendant l’écoute. Ctulu reste cependant un bon groupe parmi tant d’autres et mérite que l’on s’y attarde.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR