CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GATECREEPER
Sonoran Depravation [ 2016 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 31.01 - Style : Death metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://label.relapse.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/gatecreeper/?fref=ts https://gatecreeper.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 novembre 2016 - Chroniqueur : Jermz.Tral
 

De nos jours, la technologie, le progrès, l’ouverture d’esprit, la culture, tout cela s’émancipe et se trouve à portée de main. Dans ce nouvel âge des lumières, le monde du métal extrême profite de ce grand bouleversement et l’on voit de plus en plus de formations ambitieuses, qui développent des concepts incroyables soutenus par une technique inhumaine qui dépasse l’entendement. D’un autre côté, étrangement, certains en sont restés au stade primitif et se tiennent encore accroupis au coin du feu, leur os de mammouth à la main en écoutant Slowly We Rot d’Obituary. Gatecreeper fait partie de cette frange de la populace métallique.

Ayant suivi un parcours de jeunesse tout à fait normal, le groupe a sorti pendant ses petites années underground un EP cassette limité à cent exemplaires datant de 2014 et trois splits vinyle dont deux sont sortis en 2016.
Ajoutons pour l’année en cours l’album chroniqué ici même, Sonoran Depravation, signé chez Relapse Records et vous obtenez une formation au cheminement finalement assez atypique.
Tout est allé très vite, on retrouve un cas similaire en France, celui du chanteur Grégoire (je m’égare).
En seulement deux ans, Gatecreeper se fait signer sur LE label de metal extrême, le rêve de tout adolescent musicien biberonné à Dying Fetus, Mastodon et Death.

Cela n’est cependant pas innocent ni dénué de sens. En effet, on assiste depuis une petite dizaine d’années à un retour de certaines valeurs garage dans le metal. Une sorte de comeback d’influences vintage, doom et stoner, une promotion du DIY, une attitude plus punk et désinvolte, le tout associé à la technologie de maintenant qui a énormément évolué en matière de production.
Gatecreeper illustre bien cette nouvelle tendance en réactualisant le son putride de groupes comme Grave, Entombed ou encore Bolt Thrower tout en ajoutant un côté plus garage, brut et sale mais paradoxalement beaucoup mieux produit.
Ainsi, comparativement à ses ancêtres, le groupe d’Arizona propose une musique old school dans le fond, mais pas dans la forme.

Sonoran Depravation est un album puissant, lourd, qui groove, avec un mix parfait qui met en valeur des guitares à la fois épaisses et dynamiques qui crounkent (crounkcrounkcrounk) méchamment. La basse apporte un soutien non négligeable et la batterie, basique mais efficace, provoque des envies irrépressibles de mosher ou de vouloir tout casser.
Le chant, éructé, est granuleux comme le crépi intérieur d’une résidence neuve.

Pendant 31 minutes, Gatecreeper va vous faire remuer le derrière grâce à son death basique qui fleure bon le swedish. À grands coups de riffs d’outre-tombe, de patterns mid-tempo briseurs de nuques qui contrastent efficacement avec des parties bien plus vives (« Desperation » et son intro à la Angel of Death de Slayer), Sonoran Depravation est un album qui trace sur une autoroute où tous les excès sont permis.
Aucun titre, et c’est peut-être le point faible de cet opus, ne se démarque réellement malgré le fait que de multiples ambiances soient abordées tout au long des neuf plages. Hormis ce détail, son écoute reste entièrement jouissive si votre délire consiste uniquement à vous en mettre plein les oreilles.

Vous cherchez le disque idéal pour vos soirées bières ? Le métal ne vous fait plus danser ? Vous voulez savoir ce que c’est un bon album ? N’attendez plus, Relapse a dépêché pour vous un groupe tout droit tiré de l’underground qui se fera un plaisir de répondre à vos exigences. Gatecreeper, ça le fait.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut