last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine SISTERS OF SUFFOCATION - Brutal queen [ 2016 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD-EP (19.11) | Brutal death metal
Informations
INTERVIEW
Contact label http://www.hammerheart.com/
Contact groupe https://www.facebook.com/sistersofsuffocation https://sistersofsuffocation.bandcamp.com/releases
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 21 novembre 2016
Chroniqueur : Eniok

Un groupe de metal extrême exclusivement féminin ça attire forcément l'attention. Sans aucune misogynie, j'adore les groupes avec une femme au chant lorsque c'est bien exécuté et lorsque c'est dans un registre où en temps normal, les femmes sont peu présentes. J'ai entendu parler de Sisters of Suffocation en recherchant des groupes à chanteuse justement. Comme le nom du groupe l'indique, nous avons ici affaire à du brutal death (Suffocation étant l'un des piliers de la scène). Mais à l'image de Castrator, aucun membre du line-up de Sisters Of Suffocation est vraiment connu. Du moins pas comme la chanteuse de Castrator qui officie dans Abnormality.

Le groupe a donc été créé en 2014 à Eindhoven, dans les Pays-Bas par Els Prins, la chanteuse qui voulait faire un groupe entièrement féminin. Après tout pourquoi pas, en 1986 Witches en France a bien essayé mais c'était moins facile à l'époque, maintenant dans les années 2010 il est plus simple de trouver ce genre de groupes comme par exemple Putrefied Beauty, un excellent groupe italien. C'est donc cette année, en avril, que sort leur premier EP intitulé « Brutal Queen ».
Dès le premier morceau, on voit que le groupe ne fait pas dans la demi-mesure et on constate les influences telles que Suffocation, Decapitated avec des riffs parfois très mélodieux nous rappelons du bon melodeath agressif à la At The Gates. La voix n'est pas très monotone, Els Prins passe du growl bien gras au scream façon Angela Gossow (Arch Enemy) avec assez d'aisance. Nous remarquons aussi que chaque morceau est identifiable, ils sont tous différents, c'est parfois assez technique comme sur « Tales Of Martyr » ou « Fuck It ». La batteuse, Amber De Buijzer, a un jeu assez technique et intéressant par exemple sur le morceau « Skinless Flesh », elle passe de tempo rapide pour ralentir le rythme lors de refrain pour repartir à 200km/h. La production et le mixage sont également très bien fait, on entend tous les instruments sans que ça ne sois trop chaotique sans non plus enlever la brutalité de la musique. La violence est caractérisée de plusieurs façon : la première, classique dans le brutal death, la musique est rapide, la guitare est tranchante, la batterie explose tout et le chant est grave. Cependant, la violence est aussi exprimée par des montées en puissance lors des refrains où les instruments vont plutôt sonner aigus et le chant sera screamé. De plus, il y a parfois des passages qui nous permettent de souffler au milieu de l'album, notamment l'intro de « Fuck It » (piste 3) ainsi que son solo de guitare. Tout cela rend l'album très digeste et ne laisse pas un sentiment de « déjà entendu ». Le fait que la musique soit si variée avec ses pauses permet de retenir les morceaux.

Pour conclure, listons les points positifs et négatifs de l'Ep :

Points positifs : Les compos sont recherchées et entêtantes, on a pas l'impression d'écouter un « sous-Suffocation », c'est un groupe à part entière qui à sa propre patte artistique. C'est un EP qu'on va souvent se repasser car il est pas long et toujours agréable. La batterie sur « Skinless Flesh » est juste parfaite, il y a des espèces de breaks surpuissants, sans tomber dans le slamming death, ça reste du bon vieux brutal death old school. De plus, ce n'est pas important mais la promo du groupe ne s'appuie pas sur le physique des musiciennes, c'est un détail mais c'est tout à leur honneur de ne pas plonger dans la facilité.

Points négatifs : 20 minutes... Seulement 20 petites minutes... Bon pour un EP c'est respectable mais on a envie d'en entendre plus ! Heureusement que le groupe nous prépare un premier album pour 2017 ! En attendant, on peut se passer Brutal Queen en boucle !



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
COVEN [Lyon - 69] > 24-07-2019
COVEN [69] 24-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FOLSOM
FOLSOM (31)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours